Le réseau d’épidémiosurveillance

Mise en place dans le cadre du plan Ecophyto par la DAAF, la Chambre d’Agriculture et la FDGDON, le réseau d’épidémiosurveillance a pour objectif de connaître la situation phytosanitaire sur tout le territoire et pour toutes les filières.

Pour ce faire, des données régulières sur des organismes nuisibles de référence (ravageurs, maladies ou adventices) sont collectées sur les cultures suivies. On les nomme organismes nuisibles de référence car ils témoignent de manière juste de la pression exercée sur la culture.

Afin de pouvoir comparer l’état sanitaire des cultures, des protocoles de références sont utilisés et l’observation se déroule sur des parcelles de références grâce à un réseau d’observateurs.

Toutes ces données permettent de renseigner la pression des nuisibles sur les cultures, mais également leur répartition et fluctuations saisonnières, afin d’emmagasiner des informations qui serviront à anticiper les dégâts et à réagir de manière plus efficace. En effet, il est alors possible de dégager un seuil de risque afin d’agir uniquement quand cela est nécessaire (seuil dépassé). De plus, en lien avec les conditions météorologiques et le stade de la culture, une évaluation des risques encourus par les cultures est alors proposée aux agriculteurs. L’observation régulière permet également de détecter des organismes nuisibles émergents ou nouveaux pour la culture (identification par la Clinique du Végétal de la FDGDON à Saint-Pierre).

L’ensemble de ces informations est actualisé chaque mois dans le Bulletin de Santé du Végétal.

Au total, ce sont 54 parcelles et 16 cultures qui sont suivies parmi les filières horticulture, maraîchage, canne à sucre et cultures fruitières.

(cliquez pour agrandir la carte)     

parcelles fixes 01 2015

Afin d’avoir une meilleure vue d’ensemble de la situation sanitaire, des informations complémentaires sont également fournies par les réseaux de producteurs de la Chambre d’agriculture et de la FDGDON ainsi que par 13 structures conventionnées avec le réseau. L’Anses participe également au comité de pilotage.

contacts animateurs 2017

(cliquez pour agrandir l’image)