La maladie des taches brunes sur vanille

Depuis 2012, des altérations de type taches brunes et coulures sont signalées sur tous les organes de la vanille dans le sud de l’île. Le préjudice intervient sur les fleurs et gousses qui une fois impactées sont alors non commercialisables. Afin de déterminer l’agent pathogène responsable de ces symptômes, des prélèvements ont été réalisées dans le cadre du réseau d’épidémiosurveillance. Suite à des analyses moléculaires et morphologiques, un champignon, le Colletotrichum orchidophilum a été identifié comme responsable.

Ci-dessous, retrouvez la fiche descriptive rédigée par l’équipe de l’UMT SPAT Axe 1 : surveiller et diagnostiquer.

icone_pdf