Archives de l’auteur : Romuald FONTAINE

BSV cultures maraîchères – Avril 2024

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères d’avril 2024 <<

A retenir :

Météorologie :

Le mois d’avril affiche un bilan pluviométrique faiblement déficitaire, l’écart n’est que de – 16 % par rapport à la normale.

Les températures sont par contre élevées avec un écart à la normale de + 0,8 °C ; Présentation du prévisionnel à 3 mois.

Suivi des parcelles fixes

Tomate : pression moindre des maladies cryptogamiques mais la mineuse de la tomate reste bien présente.

Pomme de terre : mildiou mieux contrôlé mais à surveiller, conseils pour les nouvelles plantations.

Laitue : diminution des attaques de pourriture du collet et de mildiou.

Cucurbitacées : le nombre d’attaques des mouches des légumes reste du même niveau.

Observations ponctuelles en plein champ

Phomopsis signalé sur aubergine, flétrissement bactérien toujours présent, encore des cicadelles sur aubergine.

Oïdium sur Cucurbitacées plus fréquent, cochenille des rhizomes retrouvé sur gingembre.

Dégâts importants de mollusques sur Salazie, l’escargot géant d’Afrique, l’achatine, est en cause.

Suivi des cultures hors sol sous abri

Tomate, maladies : les attaques de Botrytis, fusariose et mildiou restent les plus nombreuses, retour de l’oïdium.

Tomate, ravageurs : populations importantes de Tuta absoluta et de l’acariose bronzée, retour de l’aleurode.

Tomate : cas de symptômes atypiques toujours élevés, 2 attaques de flétrissement bactérien sont aussi signalées.

Cultures de diversification : fortes attaques de thrips et de pucerons sur toutes les cultures suivies.

Informations diverses

Plateforme ESV : bulletins à consulter ; Aides FranceAgriMer : le site investissements d’agroéquipements toujours ouvert.

Programmation des aides MAEC 2024, date limite repoussée au 24 mai ; Liste des produits de biocontrôle en vigueur.

Guide de lecture d’une analyse de sol à La Réunion ; Publication du décret de prolongation d’un an du Certiphyto DENSA.

Collecte des EVPP et des EPI du 11 au 13 juin 2024 ; Rappel sur les obligations de contrôle des pulvérisateurs.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

   VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

Fiches phytosanitaire Auxiliaire des pucerons

Les pucerons sont parmi les ravageurs les plus récurrents sur les exploitations. Ils sont néanmoins régulés par un cortège d’auxiliaires qui ne sont pas tous connus. Sur la planche ci-dessous, les principaux auxiliaires qui contrôlent les pucerons vous sont présentés.

> Télécharger la fiche phytosanitaire auxiliaire des pucerons <<

Les auxiliaires se maintiendront à conditions d’aménager sa parcelle avec des plantes variées, de l’enherbement spontanée, etc. Plus d’informations sur l’aménagement de sa parcelle ICI.

Fiche phytosanitaire Hôtel à Arthropodes

En vogue depuis plusieurs années, les hôtels à insectes sont utilisés pour offrir un abri à certains auxiliaires, notamment les pollinisateurs comme les Xylocopes ou les guêpes et abeilles solitaires.

Ils sont beaucoup mis en place en Métropole mais ils ont aussi leur application chez nous en conditions tropicales. Ils n’attireront cependant pas les mêmes auxiliaires et il faudra l’adapter aux espèces locales. Ainsi, nous préférons l’appellation Hôtel à Arthropodes car des insectes et arachnides pourront y habiter.

Cette première fiche vous renseigne sur les matériaux et les premiers conseils de mise en place sur votre parcelle. Il faudra observer régulièrement vos hôtels pour affiner leur conception et leur localisation tout en aménageant sa parcelle pour le maintien de ces auxiliaires. Plus d’informations sur l’aménagement de sa parcelle ICI.

Plus d’informations sur la fiche ci-dessous :

>> Fiche phytosanitaire Hôtel à Arthropodes <<

Fiche phytosanitaire Aménagement parcelle

Afin de fournir aux auxiliaires un habitat favorable à leur maintien et à leur développement, il faut non seulement éviter les traitements insecticides et herbicides mais aussi aménager la parcelle avec des plantes diversifiées. Tout cela s’inscrit dans la mouvance de l’Agroécologie. Certains auxiliaires ont besoin de nectar et de pollen, d’autres d’une diversité végétale pour leur offrir des abris et des spots de chasse, etc. Il faut ainsi penser au design de sa parcelle afin de pérenniser la présence des insectes utiles.

Plus d’informations dans la fiche phytosanitaire ci-dessous :

>> Télécharger la fiche Aménager sa parcelle pour les auxiliaires <<

Fiche phytosanitaire les Psoques

Assez rarement observé, les psoques ou pucerons du tronc réalisent des manchons de toiles spectaculaires sur les troncs et branches fruitiers. Ces petits insectes, de quelques millimètres vivent en colonie abondantes et se nourrissent de débris organiques, de fumagines, etc. Dans les vergers, ils vont nettoyer les troncs et branches de la fumagine ou du miellat des pucerons ou cochenilles.

>> Télécharger la fiche phytosanitaire Les Psoques <<

Fiche phytosanitaire Scolytes en verger

Depuis quelques années, de nombreuses remontées d’attaques de scolytes en verger sont remontées sur les exploitations principalement les vergers. Ces petits Coléoptères de quelques millimètres percent et creusent une galerie dans les petites branches ou directement dans les troncs pour y pondre leurs œufs. Le développement de la colonie provoquera le dessèchement de la branche ou de l’arbre entier. Café, Cacao, avocat, letchi, etc sont les cibles privilégiées de ce petit insecte.  

Plus d’informations sur la fiche phytosanitaire ci-après :

Fiche BSV Les scolytes en verger

Fiche phytosanitaire punaise à dentelle du café

Une nouvelle punaise a été observée sur café en 2023, la punaise à dentelle du café. Cette Tingidae peut causer de lourds dégâts lors de pullulation ponctuelle. Elle va s’alimenter de la sève de la plante mais causera aussi des dégâts lors de l’insertion de ses œufs dans les bourgeons des caféiers.

Plus d’informations sur cette punaise dans la fiche phytosanitaire ci-après :

La punaise à dentelle du café

BSV Canne à sucre – Mars 2024

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre de mars 2024 <<

A retenir :

Météorologie : en mars, la pluviométrie est globalement inférieure aux moyennes décennales de l’ordre de 30 % en moins sur toute l’Île.

Borer rose (Sesamia calamistis) : pas de présence sur les parcelles de référence. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité commence à augmenter sur certaines parcelles hors réseau. Le risque reste moyen sur tout le territoire.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices est contrôlée grâce aux interventions de janvier et février. Procéder également sans attendre à des arrachages manuels des graminées et des lianes invasives.

BSV cultures maraîchères – Mars 2024

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de mars 2024 <<

A retenir :

– Météorologie :

Le mois de mars affiche un bilan pluviométrique déficitaire de – 49 % par rapport à la normale.

Les températures sont proches de la normale avec un écart moyen de seulement + 0,2 °C.

Les prévisions pour le prochain trimestre : pluviométrie en baisse et températures restant un peu plus élevées.

– Suivi des parcelles fixes

Tomate : pression moindre des maladies cryptogamiques.

Pomme de terre : mildiou mieux contrôlé, conseils pour les nouvelles plantations et caractéristiques variétales.

Laitue : diminution des attaques de pourriture du collet et de mildiou.

Cucurbitacées : nombre d’attaques des mouches des légumes en hausse.

– Observations ponctuelles en plein champ

Pourriture bactérienne et rouille blanche toujours présentes sur chou, signalement de viroses sur Cucurbitacées.

Noctuelles défoliatrices sur chou, retour des cicadelles sur aubergine et du tarsonème sur piment.

– Suivi des cultures hors sol sous abri

Tomate, maladies : les attaques de Botrytis et de stemphyliose restent les plus nombreuses.

Tomate, ravageurs : populations importantes de Tuta absoluta et de l’acariose bronzée.

Tomate : cas de symptômes atypiques en forte hausse.

Cultures de diversification : forte attaque de thrips sur toutes les cultures suivies.

– Informations diverses

Plateforme ESV : bulletins à consulter ; Aides FranceAgriMer : le site investissements d’agroéquipements toujours ouvert.

Nouvelle programmation des aides MAEC et BIO 2024 – PAC 2023/2027.

Gestion Agroécologique et Innovante des friches par l’Agroforesterie Réunionnaise (publications du projet GAIAR).

Parution du nouveau guide phytosanitaire national de février 2024 ; Guide de lecture d’une analyse de sol à La Réunion.

Séminaire Écophyto DEPHY Expé le 18 avril, projet ST0P et CANECOH. Collecte des EVPP et des EPI du 11 au 13 juin 2024.

Notes nationales Biodiversité : nouvelle note sur LES OISEAUX.

BSV cultures fruitières – Mars 2024

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de mars 2024 <<

Météorologie : première partie du mois pluvieuse mais déficit global en pluviométrie de – 45 %. Températures légèrement plus hautes que les normales de saison de + 0,4 °C.

Agrumes : diminution des attaques de phytoptes et tarsonèmes.

Banane : rien à signaler.

Ananas : rester vigilant au Phytophthora.

Mangue : petites floraisons éparses sur les variétés précoces : Nam Doc Mai, Caro, José…

Fruit de la passion : présence de potyvirus sur les 3 parcelles suivies.

 

Observations, informations diverses :

– Observation ponctuelle : Phytophthora des agrumes dans l’Ouest.

BSV cultures fruitières – Février 2024

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de février 2024 <<

A retenir :

Météorologie : températures se rapprochant des normales de saison (+ 0,1 °C) et pluviométrie déficitaire à fortement déficitaire (Ouest de l’île).

Agrumes : augmentation des attaques de phytoptes et tarsonèmes.

Banane : rien à signaler.

Ananas : rester vigilant au Phytophthora.

Mangue : récolte à Pierrefonds, calme ailleurs.

Fruit de la passion : augmentation des piqures causées par les mouches des fruits. 

Observations, informations diverses :

– Etudes sur les porte-greffes du manguier

– Le projet TROPISM

 

BSV Canne à sucre – Février 2024

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre de février 2024 <<

A retenir :

Météorologie : en février, la pluviométrie est globalement inférieure aux moyennes décennales de l’ordre de 32 % en moins sur toute l’Île.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles de référence de début et milieu de campagne. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) : attention, leur pression commence à augmenter en février sur certaines parcelles du réseau avec un risque moyen.

Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque devient élevé sur certaines parcelles du réseau.

Noctuelles défoliatrices (Leucania pseudoloreyi) : aucune pression sur les parcelles du réseau. Surveiller les parcelles de fin de campagne.

Adventices : en février, la pression des adventices a diminué grâce aux interventions. On est en dessous du seuil de risque pour 4 des 5 parcelles du réseau.

BSV cultures maraîchères – Février 2024

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de février 2024 <<

A retenir :

– Météorologie :

Le mois de février affiche un bilan pluviométrique déficitaire de – 38 % par rapport à la normale.

Les températures sont proches de la normale avec un écart moyen de seulement + 0,1 °C.

Les prévisions pour le prochain trimestre : précipitations moins excédentaires et températures un peu plus élevées.

– Suivi des parcelles fixes

Tomate : forte pression de toutes les maladies cryptogamiques.

Pomme de terre : mildiou difficilement contrôlable, dégâts importants sur feuillage.

Laitue : pourriture quasi-généralisée sur feuilles et collets, attaque de mildiou.

Cucurbitacées : nombre d’attaques des mouches des légumes en hausse.

– Observations ponctuelles en plein champ

Maladies cryptogamiques et bactériennes rencontrées sur choux.

Solanacées, augmentation de la pression bactérienne ; mildiou, Botrytis et Phomopsis bien présents.

Maladies sur les racines ou tubercules tropicaux du Grand Sud.

– Suivi des     cultures hors sol sous abri

Tomate, maladies : les attaques de stemphyliose et de mildiou sont en hausse.

Tomate, ravageurs : augmentation des populations de ravageurs, notamment Tuta absoluta et l’acariose bronzée.

Tomate : symptômes atypiques toujours présents et signalement du ToNYV.

Cultures de diversification : peu de bioagresseurs observés sur les 2 plantations récentes suivies.

– Informations diverses

Plateforme ESV : bulletins à consulter ; Actualisation de la liste des produits phytopharmaceutiques de biocontrôle.

Aides FEADER : création ou modernisation des serres ; Collecte des emballages vides des fertilisants du 14 au 16 mars.

Fonds de secours : déclaration de pertes jusqu’au 15 mars ; Aides FranceAgriMer : Investissements d’agroéquipements.

Nouvelle programmation des aides MAEC et BIO 2024 – PAC 2023/2027.

Le nouveau Guide Phyto édition février 2024 vient de paraître ; Notes Nationales Biodiversité.

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV cultures fruitières – Janvier 2024

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de janvier 2024 <<

A retenir :

Météorologie : températures moyennes plus élevées que les normales, et précipitations 2,4 fois supérieures aux normales suite au passage du cyclone BELAL et de la perturbation Candice.

Agrumes : avec les fortes températures, surveiller les populations de phytoptes et de tarsonèmes.

Banane : restez vigilant à la maladie de freckle.

Ananas : restez vigilant au Phytophthora.

Mangue : derniers fruits « soufflés » par le cyclone. Illustrations et gestion des fruits à terre.

Fruit de la passion : maladie des taches brunes présente sur toutes les parcelles suivies. Illustration des dégâts causés par BELAL.

Observations, informations diverses :

– Nouveau programme FEADER : subvention à la plantation des fruitiers

BSV Canne à sucre – Janvier 2024

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de janvier 2024 <<

A retenir :

Météorologie :  en janvier, la pluviométrie est globalement supérieure aux moyennes décennales de l’ordre de 109 % en plus sur toute l’Île.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles de référence de début et milieu de campagne. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) : attention, elles commencent à réapparaître sur presque toutes les parcelles du réseau.

Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque est faible à moyen sur certaines parcelles du réseau.

Noctuelles défoliatrices (Leucania pseudoloreyi) :  aucune pression sur les parcelles du réseau.

Surveiller les parcelles de fin de campagne.

Adventices : forte pression relevée sur 4 parcelles du Sud et du Nord. Intervenez avant la floraison pour éviter le stockage de graines dans votre sol !

BSV cultures fruitières – Décembre 2023

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de décembre 2023 <<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie en baisse comparée au mois précédent (- 40 % par rapport aux normales), et températures plus élevées que la normale (+ 0,7 %). Bilan 2022 / 2023

Agrumes : foyer de phytopte et tarsonème. Bilan 2022 / 2023

Ananas : pas de bioagresseurs observés. Bilan 2022 / 2023

Banane : pas de bioagresseurs observés. Bilan 2022 / 2023

Mangue : augmentation du nombre de fruits piqués par les mouches, piqûres de thrips sur José tardives, et quelques cochenilles à Saint-Paul. Bilan 2022 / 2023

Fruit de la passion : augmentation du nombre de fruits piqués par les mouches, 1 cas de Phytophthora sur Saint-Leu, et généralisation de la virose sur Pierrefonds.

Observations, informations diverses :

– La bactériose du manguier (ou chancre du manguier)

– Les viroses du fruit de la passion

BSV Canne à sucre – Décembre 2023

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de décembre 2023 <<

A retenir :

Météorologie : en décembre, la pluviométrie est globalement inférieure aux moyennes décennales de l’ordre de 21 % en moins sur toute l’Île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : hors réseau, les attaques de borer ponctué commencent faiblement à apparaître.

Borer rose (Sesamia calamistis) : avec l’arrivée au stade croissance des plants, les attaques de borer rose diminuent. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) attention, elles commencent à réapparaître sur les parcelles du réseau.

Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque est moyen sur presque toutes les parcelles du réseau.

Adventices : la pression des adventices continue de s’intensifier en fin de campagne. Elle est forte sur les parcelles où la canne n’est pas encore assez développée.

*— Bilan sanitaire 2023 comparé à 2022 sur les parcelles du réseau —*

BSV cultures maraîchères – Décembre 2023

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de décembre 2023 <<

A retenir :

– Météorologie :

La pluviométrie moyenne de décembre est déficitaire avec un écart de – 40 % par rapport aux normales.

Les températures restent plus élevées que la normale mais avec un écart moindre que les mois précédents (+ 0,7 °C).

Prévisions pour le prochain trimestre : précipitations excédentaires dans les Bas et températures plus élevées.

– Suivi des parcelles fixes

Tomate : augmentation de maladies cryptogamiques, notamment le Botrytis, bilan 2023 // 2022.

Pomme de terre : pression du mildiou toujours forte, présence de gale sur tubercule, bilan 2023 // 2022.

Laitue : baisse de pression de la pourriture du collet et du thrips, bilan 2023 // 2022.

Cucurbitacées : le niveau d’attaque des mouches des légumes continue d’augmenter, bilan 2023 // 2022.

– Observations ponctuelles en plein champ

Principaux bioagresseurs observés cette année sur des parcelles flottantes, tendances 2023 par rapport à 2022.

Derniers relevés épidémiologiques sur les parcelles du projet S@MEDIT suivi par l’ARMEFLHOR.

– Suivi des cultures hors sol sous abri

Tomate, maladies : les attaques d’oïdium sont en hausse, celles du Botrytis et du Pythium en baisse.

Tomate, ravageurs : augmentation des populations de ravageurs, notamment celles de Tuta absoluta.

Tomate : aucune présence de virose mais réapparition de parcelles impactées par la « maladie qui pue ».

Cultures de diversification : forte présence de thrips et pression plus importante des maladies.

Bilan sanitaire des cultures sous abri de 2023 comparé à 2022.

– Informations diverses

Plateforme ESV : bulletins à consulter ; notes nationales biodiversité ; variétés de PDT résistantes aux nématodes.

Aides FranceAgriMer : soutien aux investissements de solutions innovantes d’agroéquipements pour les Outre-Mer.

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT à La Réunion).

BSV cultures fruitières – Novembre 2023

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de novembre 2023 <<

A retenir :

Météorologie : mois de novembre le plus pluvieux sur 52 ans de mesures et températures toujours supérieures aux normales.

Agrumes : dégâts du thrips sud-africain observés.

Banane : rien à signaler.

Ananas : restez vigilant au retour des cochenilles.

Mangue : début des récoltes sur Grand Fond, grossissement sur Saint-Paul et floraison exceptionnelle pour la saison sur Pierrefonds.

Fruit de la passion : pleine récolte et virose détectée sur Pierrefonds.

Observations, informations diverses :

– Dérogation de l’AMM du PPP SOKALCIARBO pour La Réunion du 15/11/2023 au 14/03/2024.

– Zoom sur les maladies des taches brunes du fruit de la passion.

BSV cultures maraîchères – Novembre 2023

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères de novembre 2023 <<

A retenir :

Météorologie

La pluviométrie moyenne départementale de novembre est largement excédentaire, + 180 % par rapport aux normales.

Ce mois est par contre un peu moins chaud que les 3 précédents avec un écart à la normale inférieur à + 1,0 °C.

Prévisions pour le prochain trimestre : précipitations excédentaires et températures toujours plus élevées.

Suivi des parcelles fixes

Tomate : augmentation de maladies cryptogamiques, notamment mildiou et oïdium.

Pomme de terre : forte pression du mildiou, maladie à surveiller.

Laitue : la pourriture du collet est plus fréquente mais la pression des ravageurs baisse, sauf pour les mollusques.

Cucurbitacées : le niveau d’attaque des mouches des légumes augmente.

Observations ponctuelles en plein champ

Noctuelles défoliatrices sur chou, viroses sur Cucurbitacées, rouille blanche sur Brassicacées.

Dégâts de givre sur la Plaine des Cafres, détermination du ver blanc trouvé sur lentilles à Cilaos.

Relevés épidémiologiques de novembre sur les parcelles du projet S@MEDIT suivi par l’ARMEFLHOR.

Souvenez-vous : fin 2015, fortes attaques de pucerons lanigères sur le cresson de fontaine de Salazie.

Suivi des cultures hors sol sous abri

Tomate, maladies : les attaques d’oïdium, de Botrytis et de Pythium sont en hausse.

Tomate, ravageurs : forte diminution des populations de ravageurs, reste Tuta absoluta.

Tomate : aucune présence de virose mais réapparition de parcelles impactées par la « maladie qui pue ».

Cultures de diversification : forte présence de thrips et de tarsonème et pression plus importante des maladies.

Informations diverses

Plateforme ESV : bulletins hebdomadaires à consulter ; autorisation provisoire de mise en marché du SOKALCIARBO.

Aides FranceAgrimer, communiqué du ministère ; note nationale sur la biodiversité : les 3 notes existantes.

Evolution de la réglementation sur les zones non traitées (ZNT) à proximité des points d’eau à La Réunion.

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT à La Réunion).

BSV Canne à sucre – Novembre 2023

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre de novembre 2023 <<

A retenir :

Météorologie : en novembre, la pluviométrie est globalement supérieure aux moyennes décennales de l’ordre de 226 % en plus sur toute l’Île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles du réseau. La levée des plants est propice aux attaques de borer. À surveiller.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur la plupart des parcelles du réseau.

Noctuelles défoliatrices : focus lutte biologique à base de Bacillus thuringiensis.

Adventices : la pression des adventices commence à s’intensifier en fin de campagne avec les pluies et températures de saison qui augmentent. Le paillage stoppe ou ralentit toujours leur progression. La pression est plus forte sur les parcelles ou la canne n’est pas développée.

BSV cultures maraîchères – Octobre 2023

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères d’octobre 2023 <<

A retenir :

– Météorologie :

La pluviométrie moyenne départementale est déficitaire de – 20 %, le Sud et surtout l’Est étant les plus impactés.

Ce mois d’octobre est aussi exceptionnellement chaud avec un écart à la normale moyen de + 1,8 °C.

Prévisions pour le prochain trimestre : précipitations plutôt déficitaires et températures toujours plus élevées.

– Suivi des parcelles fixes

Tomate : augmentation de population des ravageurs.

Pomme de terre : rhizoctone brun et gale retrouvés sur tubercules, conseils pour les plantations de 2ème main.

Laitue : les attaques de la pourriture du collet diminuent mais la pression des ravageurs est en hausse.

Cucurbitacées : le niveau d’attaque des mouches des légumes augmente.

– Observations ponctuelles en plein champ

Noctuelles défoliatrices sur chou, tarsonème sur gros piment, hernie des Crucifères sur radis.

Thrips sur oignons et poireaux, cicadelle sur aubergine, rouille blanche sur radis.

Relevés épidémiologiques d’octobre du projet S@MEDIT suivi par l’ARMEFLHOR.

– Suivi des cultures hors sol sous abri

Tomate, maladies : les attaques d’oïdium et de pythium sont en hausse.

Tomate, ravageurs : augmentation inquiétante des populations de Tuta absoluta.

Tomate : aucune présence de virose mais une attaque de chancre bactérien est signalée.

Cultures de diversification : forte présence de thrips avec dégâts sur culture.

– Informations diverses

Plateforme ESV : publication du bulletin mensuel n° 55 ; R4P : point sur de nouvelles résistances au PPP.

Nouvelles autorisations provisoires de mise en marché, note nationale sur la biodiversité : les 3 notes existantes.

Arrêté préfectoral sécheresse, état de vigilance et alerte sur 15 communes.

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT à La Réunion).

BSV cultures fruitières – Octobre 2023

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières d’octobre 2023 <<

A retenir :

Météorologie : la tendance se poursuit : c’est le mois d’octobre le plus chaud en 56 ans de mesures. Pluies déficitaires dans l’Est et légèrement excédentaires dans l’Ouest.

Agrumes : le stade jeune fruit est propice aux attaques de phytoptes et tarsonèmes. Il faudra rester vigilant aux attaques.

Banane : rien à signaler.

Ananas : rien à signaler.

Mangue : fruits en grossissement, encore quelques fleurs.

Fruit de la passion : début des récoltes.

Observations, informations diverses :

Gestion de l’enherbement : le paillage à base de laine de mouton.

BSV Canne à sucre – Octobre 2023

>> Télécharger le BSV – canne à sucre d’octobre 2023 <<

A retenir :

Météorologie : en octobre, la pluviométrie est globalement inférieure aux moyennes décennales de l’ordre de – 23 % en moins sur toute l’Île. L’Ouest quant à lui est supérieure aux moyennes décennales.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles du réseau. La levée des plants est favorable aux attaques de borer. À surveiller.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur les parcelles non récoltées hors réseau.

Adventices : la pression des adventices est faible mais commence à s’intensifier en milieu de campagne. Le paillage stoppe ou ralentit leur progression. La sécheresse depuis ces derniers mois est aussi un facteur limitant. Attention aux poches non paillées qui peuvent être envahies.

BSV cultures fruitières – Septembre 2023

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de septembre 2023 <<

A retenir :

Météorologie : chaud et sec. Le mois de septembre le plus chaud en 56 ans de mesures.

Agrumes : début de floraison, lors de la période de nouaison, il faudra rester vigilant aux attaques de thrips.

Banane : rien à signaler.

Ananas : rien à signaler.

Mangue : grossissement des fruits et dernières fleurs toujours affectées par les cécidomyies

Fruit de la passion : quelques attaques de tarsonèmes.

Observations, informations diverses :

Présentation des bio-agresseurs suivis sur fruit de la passion.

Focus : Point sur le puceron noir des agrumes, Toxoptera citricida

BSV Canne à sucre – Septembre 2023

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre de septembre 2023 <<

A retenir :

Météorologie : en septembre, la pluviométrie est globalement inférieure aux moyennes décennales de l’ordre de 39 % en moins sur toute l’Île. L’Ouest quant à lui est supérieure aux moyennes décennales.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : pas de présence sur les parcelles du réseau. La levée des plants est favorable aux attaques de borer. À surveiller.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles hors réseau comme le mois dernier pour les parcelles non récoltées.

Adventices : la pression des adventices est faible en début de campagne. Le paillage stoppe ou ralentit leurs progressions.

Focus : prédation de Sipha flava par les syrphes

Défoliation des cannes dans le Nord due au bélier ; Point sur la rouille orangée dans l’Est.

BSV cultures maraîchères – Septembre 2023

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de septembre 2023 <<

A retenir :

Météorologie

La pluviométrie moyenne départementale est déficitaire de – 50 %, le Sud étant le plus impacté.

Ce mois de septembre est aussi exceptionnellement chaud avec un écart à la normale moyen de + 1,4 °C.

Prévisions saisonnières pour le prochain trimestre : précipitations et températures plus élevées que la normale.

Suivi des parcelles fixes

Tomate : augmentation de population des ravageurs, attaque de TYLCV.

Pomme de terre : rhizoctone brun et surtout gale retrouvés sur tubercules, conseils pour les plantations de 2ème main.

Laitue : les attaques de la pourriture du collet diminuent mais les populations de ravageurs tendent à augmenter.

Cucurbitacées : le niveau d’attaque des mouches des légumes reste faible.

Observations ponctuelles en plein champ

Présence de mouches du semis sur Crucifères, hernie des Crucifères plus virulente sur chou.

Thrips sur oignons et poireaux, attention au risque de bactériose sur artichaut.

Viroses sur ail à Salazie, quelques dégâts de mineuses sur patates douces.

Relevés épidémiologiques de septembre du projet S@MEDIT suivi par l’ARMEFLHOR.

Suivi des cultures hors sol sous abri

Tomate, maladies : les attaques d’oïdium restent nombreuses mais baisse des autres maladies cryptogamiques.

Tomate, ravageurs : retour des acariens et Tuta absoluta reste toujours très présente.

Tomate : aucune présence de virose ou de bactériose n’est signalée.

Cultures de diversification : attaque de ravageurs en hausse avec des dégâts sur culture.

Informations diverses

Plateforme ESV : publication du bulletin mensuel n° 54 ; FranceAgriMer : aides de crise pour les agriculteurs Bio.

Dispositif exceptionnel d’indemnisation des exploitations ultra-marines productrices de fruits et légumes.

Application de la réglementation « ZNT riverains », rappel des précautions à prendre lors de l’épandage de produits phyto.

VIGILANCE : virus ToBRFV, cas observé en France hexagonale en Bretagne (NON PRÉSENT à La Réunion).

BSV cultures fruitières – Août 2023

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières d’août 2023 <<

A retenir :

Météorologie : c’est le mois d’août le plus chaud sur 56 ans de mesures !

Agrumes : diminution des attaques de mouches des fruits.

Banane : suite aux fortes précipitations, il faudra rester vigilant sur la propagation de la maladie du freckle.

Ananas : rester attentif au Phytophthora.

Mangue : une floraison difficile en cette saison et une concentration des bio-agresseurs sur celles-ci.

Papaye : fruits touchés par la maladie des tâches noires

Observations, informations diverses :

Problèmes de pourriture sur branches de pitaya

Scolytes sur cacao, deux autres espèces répertoriées

Nouveauté du BSV fruits Réunion : le suivi du fruit de la passion remplacera celui de la papaye à partir du mois prochain !

BSV cultures maraîchères – Août 2023

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères d’août 2023 <<

A retenir : 

– Météorologie :

La pluviométrie moyenne départementale est excédentaire de + 75 %, malgré une zone Ouest déficitaire.

Ce mois d’août est exceptionnellement chaud avec un écart à la normale moyen de + 1,6 °C.

Prévisions saisonnières pour les 3 prochains mois : précipitations et températures plus élevées que la normale.

– Suivi des parcelles fixes

Tomate : mildiou toujours présent, présence de moucheture bactérienne.

Pomme de terre : gale, rhizoctone brun et un peu de mildiou retrouvés sur tubercules.

Laitue : les attaques de la pourriture du collet restent importantes.

Cucurbitacées : le niveau d’attaque des mouches des légumes continue de diminuer.

– Observations ponctuelles en plein champ

Présence de thrips sur Liliacées, hernie des Crucifères toujours présente sur chou.

Lentilles de Cilaos, pertes importantes liées à plusieurs attaques phytosanitaires.

Relevés épidémiologiques du projet S@MEDIT suivi par l’ARMEFLHOR.

– Suivi des cultures hors sol sous abri

Tomate, maladies : augmentation des attaques d’oïdium et des autres maladies cryptogamiques en général.

Tomate, ravageurs : attaques en nette diminution sauf pour Tuta absoluta qui reste toujours très présente.

Tomate : aucune présence de virose ou de bactériose n’a été signalée.

Cultures de diversification, peu de ravageurs signalés mais une pression d’oïdium et de puceron assez forte.

– Informations diverses

Veille sanitaire internationale, un seul bulletin publié en août ; FranceAgriMer : aides de crise pour les agriculteurs Bio.

Nouvelles autorisations de mise sur le marché de 120 jours pour les biocides et PPP autorisés en AB.

Note Nationale sur la biodiversité : la flore des bords de champ.

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT à La Réunion).

BSV Canne à sucre – Août 2023

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre d’août 2023 <<

A retenir :

Météorologie : en août, la pluviométrie est globalement supérieure aux moyennes décennales de l’ordre de 58 % en plus sur toute l’Île. L’Ouest quant à lui est inférieure aux moyennes décennales.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier pour les parcelles non récoltées.

Rats (Rattus sp.) : période sensible quand les cannes sont en phase de maturation et gorgées de sucre.

Adventices : en période de coupe, la pression des adventices est globalement en baisse.

Actualités campagne sucrière : bilan sur les 5 semaines de coupe.

Observations ponctuelles : rouille orangée dans l’Est.

BSV cultures fruitières – juillet 2023

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de juillet 2023 <<

A retenir :

Météorologie : encore un mois plus chaud d’1 °C par rapport aux normales. Pluviométrie supérieure aux normales sur le Sud et Sud-Ouest, inférieure sur le Nord-Est.

Agrumes : une récolte exceptionnelle cette année. Maintenir la lutte contre les mouches des fruits.

Banane : poursuivre la prophylaxie pour diminuer l’inoculum de Freckle.

Ananas : avec la forte pluviométrie, attention au Phytophthora.

Mangue : floraisons timides et tardives sur les parcelles suivies. Vigilance sur les maladies et ravageurs des inflorescences.

Papaye : stabilisation des attaques de cochenilles sur la parcelle suivie.

Observations, informations diverses

Les mesures prophylactiques à prendre pendant la floraison des manguiers

BSV Canne à sucre – Juillet 2023

>> Télécharger le BSV – Canne sucre de juillet 2023 <<

A retenir :

Météorologie : en juillet, la pluviométrie est globalement supérieure aux moyennes décennales de l’ordre de 55 % en plus sur toute l’Île. Le Nord quant à lui est inférieure aux moyennes décennales.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité est élevé sur certaines parcelles hors réseau.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Rats (Rattus sp.) : période sensible quand les cannes sont en phase de maturation et gorgées de sucre.

Adventices : la pression des adventices reste stable sur les parcelles du réseau qui ont eu des interventions comme l’épaillage. Attention à intervenir dès le dépassement du seuil de 30 % d’enherbement. Solution de l’épaillage à pratiquer de 2 à 3 mois avant la récolte pour lutter contre les adventices et ravageurs et favoriser la maturation de la canne.

BSV cultures maraîchères – Juillet 2023

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères de juillet 2023 <<

A retenir :

– Météorologie :

Ce   mois de juillet est très chaud avec un écart à la normale moyen de + 1,1 °C. La   pluviométrie moyenne départementale est pour sa part excédentaire de + 80 %, les plus fortes précipitations étant observées dans le Sud alors que l’Est est légèrement déficitaire.

– Suivi des parcelles fixes

Tomate : mildiou à nouveau actif, présence de Tuta absoluta.

Pomme de terre : la pression du mildiou reste forte, traiter préventivement, attention à l’alternariose.

Laitue : les attaques de la pourriture du collet et du mildiou augmentent sensiblement.

Cucurbitacées : le niveau d’attaque des mouches des légumes continue de diminuer.

– Observations ponctuelles en plein champ

Sur parcelle d’ail à Petite-Île, dégâts de rouille, présence de thrips et de la maladie des racines roses.

Dégâts de rouille blanche et de noctuelles défoliatrices sur choux, viroses sur Cucurbitacées.

NOUVEAU : relevés épidémiologiques du projet S@MEDIT suivi par l’ARMEFLHOR.

– Suivi des cultures hors sol sous abri

Tomate, maladies : baisse des attaques d’oïdium et de Pythium mais augmentation de celles du mildiou.

Tomate, ravageurs : l’aleurode et Tuta absoluta sont toujours fortement présents.

Cultures de diversification, peu de ravageurs signalés mais une pression d’oïdium très forte.

– Informations diverses

Veille sanitaire internationale de juillet 2023 ; présentation du R4P : exemples de résistances aux pesticides.

Note Nationale sur la biodiversité : focus sur les abeilles et autres pollinisateurs qu’il faut protéger.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT à La Réunion).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT à La Réunion).

BSV cultures fruitières – juin 2023

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de juin 2023 <<

A retenir :

Météorologie : plus chaud et plus sec, la tendance continue. Pluies en déficit de 40 % et températures supérieures de + 1 °C par rapport aux normales saisonnières.

Agrumes : malgré la diminution des attaques, il faut rester vigilant vis à vis des mouches des fruits.

Ananas : les fortes pluies du mois de juin ont favorisé l’émergence du Phytophthora. Il faut rester vigilant.

Mangue : repos végétatif des arbres, quelques floraisons éparses.

Papaye : quelques cochenilles sur troncs.

 Observations, informations diverses :

Le projet Gemdotis du Cirad pour une gestion de la mouche Bactrocera dorsalis sur manguier.

Amas de cochenilles sur troncs de papayers.

BSV Canne à sucre – Juin 2023

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre de juin 2023 <<

A retenir :

Météorologie : en juin, la pluviométrie est globalement inférieure aux moyennes décennales de l’ordre de 37 % en moins sur toute l’Île.

 Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité est élevé sur certaines parcelles hors réseau.

 Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

 Adventices : la pression des adventices reste basse sur les parcelles du réseau grâce notamment à une gestion mécanique. Attention à intervenir dès le dépassement du seuil de 30 % d’enherbement. Solution de l’épaillage à pratiquer de 2 à 3 mois avant la récolte de la parcelle pour lutter contre les adventices et ravageurs ainsi que favoriser la maturation de la canne.

Focus : retours sur les journées techniques désherbage avec présentations et démonstrations des outils de mécanisation.  

 

BSV cultures maraîchères – Juin 2023

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères de juin 2023 <<

A retenir :

– Météorologie :

Ce mois de juin est au 3 ème rang des mois de juin les plus chauds depuis 1968, avec un écart à la normale moyen de + 1,0 °C. La pluviométrie moyenne départementale est pour sa part déficitaire de – 40 %, les plus forts déficits étant observés sur les Hauts du Nord-Est et dans le Sud Sauvage.

– Suivi des parcelles fixes

Tomate : baisse de la pression des bioagresseurs.

Pomme de terre : attention au boulage sur les dernières plantations, rappel sur l’intérêt du défanage.

Laitue : les attaques de la pourriture du collet et du mildiou diminuent.

Cucurbitacées : le niveau d’attaque des mouches des légumes est en légère baisse.

– Observations ponctuelles en plein champ

Thrips sur Liliacées, rouille blanche sur chou de chine, noctuelles terricoles sur pomme de terre.

Hernie des Crucifères et pourriture bactérienne sur chou, anthracnose sur gros piment.

NOUVEAU : relevés épidémiologiques du projet S@MEDIT suivi par l’ARMEFLHOR.

– Suivi des cultures hors sol sous abri

Tomate, maladies : en plus de l’oïdium et du Botrytis, les attaques de Pythium et de fusariose augmentent.

Tomate, ravageurs : la mineuse est en forte hausse, les autres ravageurs sont par contre peu présents.

Cultures de diversification, peu de ravageurs signalés mais une pression des maladies cryptogamiques plus forte.

– Informations diverses

Veille sanitaire internationale bulletin de juin 23 ; nouvelle liste des produits de biocontrôle autorisés (23/06/2023).

Autorisations de mise sur le marché d’une durée maximale de 120 jours ; contrôle technique des pulvérisateurs.

Rubrique : « Bébèt’ l’auxiliaire ! » : la lutte biologique contre l’aleurode en cultures sous abri.

BSV cultures maraîchères – Mai 2023

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de mai 2023 <<

A retenir :

– Météorologie :

Ce mois de mai est le plus chaud depuis 56 ans, l’écart à la normale est de + 1,3 °C. La pluviométrie moyenne est pour sa part légèrement déficitaire (- 15 %), le Sud et les Hauts sont plus secs mais l’Ouest reste excédentaire.

– Suivi des parcelles fixes

Tomate : le mildiou est bien présent mais la pression des autres bioagresseurs est plus faible.

Pomme de terre : mildiou toujours actif, symptômes de gale et de rhizoctone brun retrouvés sur tubercules.

Laitue : attaques de la pourriture du collet et du mildiou moins importantes.

Cucurbitacées : le niveau d’attaques des mouches des légumes reste identique.

– Observations ponctuelles en plein champ

Rouille blanche sur chou de chine, noctuelles terricoles sur pomme de terre, cicadelles sur aubergines.

Dégâts de punaise sur manioc et viroses sur Cucurbitacées.

Attaques de viroses : L’OYDV sur ail et le PRSV sur pastèque sont signalées.

Focus : jaunisse fusarienne sur gingembre.

– Suivi des cultures hors sol sous abri

Tomate, maladies : en plus de l’oïdium et du Botrytis, les attaques de Pythium et de fusariose augmentent.

Tomate, ravageurs : la mineuse est en forte hausse, les autres ravageurs sont par contre peu présents.

Cultures de diversification, peu de ravageurs signalés mais une pression des maladies cryptogamiques plus forte.

– Informations diverses

Veille sanitaire internationale de mai 23 ; liste des produits de biocontrôle ; contrôle technique des pulvérisateurs.

Deux dispositifs d’aides FranceAgriMer actifs ; aide Départementale à la fertilisation pour les fruits et légumes.

Portail internet de demande d’aide agricole départementale : aides AGRI-PEI 2023.

Note Nationale sur la biodiversité : focus sur la flore des bords de champ.

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV Canne à sucre – Mai 2023

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de mai 2023 <<

A retenir :

Météorologie : en mai, la pluviométrie est globalement supérieure aux moyennes décennales de l’ordre de 33 % en plus sur toute l’Île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, même si aucune parcelle du réseau n’est atteinte, les attaques peuvent être élevées sur les parcelles hors réseau.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices a baissé sur les parcelles du réseau qui ont eu des interventions. Attention à intervenir dès le dépassement du seuil de 30 % d’enherbement au sol. L’épaillage est une solution alternative à pratiquer de 2 à 3 mois avant la récolte de la parcelle pour lutter contre les adventices et ravageurs ainsi que pour favoriser la maturation et les rendements de la canne.

Focus Dephy ferme : le rotavator et la minipelle, 2 outils de désherbage alternatif.

BSV cultures fruitières – mai 2023

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de mai 2023 <<

A retenir :

Météorologie : c’est le mois de mai le plus chaud sur 56 ans de mesures (depuis 1968). Précipitations proches des normales à légèrement excédentaires par endroits pour nos stations suivies. Au niveau global de l’Île, la pluviométrie est légèrement déficitaire.

Agrumes : malgré la diminution des captures, il est impératif de rester vigilant vis-à-vis des mouches des fruits.

Banane : rien à signaler.

Ananas : il faudra rester vigilant à l’émergence du Phytophthora.

Mangue : repos végétatif des arbres.

Papaye : rien à signaler.

Observations, informations diverses :

La Fusariose Race Tropicale 4 (TR4), le champignon dévastateur des cultures de banane

L’anthracnose sur feuilles de manguier

Bilan 2022/2023 des mouches des fruits sur manguier avec l’outil S@MEDIT de l’Armeflhor

Fiche phytosanitaire Auxiliaires des cultures

A l’opposé des ravageurs ou bioagresseurs, on retrouve les auxiliaires des cultures. Ils sont naturellement présents sur vos parcelles et travaillent aux bénéfices de l’agriculteur nuit et jour. Pour se rendre compte de leur abondance et de leur diversité , nous vous encourageons à observer régulièrement et minutieusement vos parcelles. Plus d’informations ICI.

Parmi les auxiliaires des cultures, on compte différents groupes, les pollinisateurs, les prédateurs, les parasitoïdes et les microorganismes. N’hésitez pas à consulter nos fiches sur les principaux auxiliaires des cultures :

Les pollinisateurs

Les prédateurs

Les microorganismes

         Les parasitoïdes

Fiche phytosanitaire Observations des Arthropodes

Dans les parcelles agricoles, une multitude d’Arthropodes sont présents aussi bien sur la culture qu’aux abords. Ces insectes et arachnides ne sont pas tous bons ni tous mauvais. Pour mieux comprendre leurs rôles pour la culture, il faut tout d’abord les observer avec le matériel et les techniques adéquates. Ainsi vous pourrez reconnaître les nuisibles et les auxiliaires. Ces 2 grands groupes sont généralement à l’équilibre sur les parcelles en agroécologie.

Pour plus d’informations, nous vous proposons une fiche descriptive sur ces méthodes d’observations :

>> Télécharger la fiche Observer les Arthropodes des cultures <<

Parmi les auxiliaires, vous pourrez retrouver les prédateurs, les parasitoïdes, les microorganismes et les pollinisateurs. N’hésitez pas à consulter leurs fiches descriptives ICI.

Fiche phytosanitaire Herbe à vers

L’Herbe à vers (Chenopodium album) ou épinard sauvage est une adventice nouvellement détectée dans l’Ouest de l’Île. Cette herbacée pouvant atteindre 1m de hauteur produit un stock de graine important. Ainsi, elle colonise rapidement les parcelles. 

Pour plus d’informations sur cette adventice :

>> Télécharger la fiche phytosanitaire Herbe à vers <<

Fiche Phytosanitaire Oumine

L’oumine ou le zoumine (Cyperus rotundus) est une adventice originaire d’Inde très commune au niveau agricole comme non agricole. Son impact est important sur toutes cultures et notamment la canne à sucre car il les concurrence rapidement au niveau ressources minérales, hydriques, spatiales et lumineuses.

Plus d’informations sur la fiche descriptive ci-dessous :

>> Télécharger la fiche phytosanitaire Oumine <<

Planches photos HLB sur agrumes

Depuis la résurgence du HLB en 2015, une banque photos des symptômes observés au terrain et confirmés ensuite positifs après analyses a été réalisée par les agents de la FDGDON.

La planche photos des principaux symptômes vous est proposée ci-dessous :

Planche photos HLB

Pour plus d’informations sur la maladie, consultez la fiche phytosanitaire ICI.

BSV cultures maraîchères – Avril 2023

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères d’avril 2023 <<

A retenir :

– Météorologie :

La pluviométrie moyenne départementale est faiblement déficitaire, un écart de seulement – 10 % est relevé en avril. Par contre, pour les températures moyennes, l’écart à la normale est exceptionnellement élevé, + 1,1 °C.

– Suivi des parcelles fixes

Tomate : mildiou et mineuse Tuta absoluta toujours présents, forte attaque de TYLCV sur 1 parcelle.

Pomme de terre : mildiou actif, présence de gale et rhizoctone brun sur tubercules récoltés.

Laitue : attaques de la pourriture du collet et du mildiou en baisse.

Cucurbitacées : légère diminution du niveau d’attaques des mouches des légumes.

– Observations ponctuelles en plein champ

Dégâts de noctuelles défoliatrices sur choux pommés, taches bactériennes sur laitue beurre signalées.

Attaque d’anthracnose sur piment, les viroses sur Cucurbitacées sont toujours d’actualité.

Carottes fourchues, un problème récurrent, connaître les causes et les solutions à y apporter.

– Suivi des cultures hors sol sous abri

Tomate, maladies : en plus de l’oïdium et du Botrytis, le Pythium est bien présent.

Tomate, ravageurs et viroses : aleurode et mineuse toujours d’actualité, absence d’autres ravageurs.

Cultures de diversification, pas de problèmes particuliers relevés.

– Informations diverses

Veille sanitaire internationale d’avril 23 ; Nouvelle liste des produits de biocontrôle autorisés publiée le 08/04/23.

Programmation des aides MAEC en 2023, la date limite de dépôt des demandes est reportée au 31 mai 2023.

Deux dispositifs d’aides FranceAgriMer actifs ; Aide Départementale à la plantation pour les indépendants.

Aide Départementale à la fertilisation minérale ou organique ; Déclaration pertes sécheresse 2022.

Collecte des EVPP prévue du 09 au 11 mai 2023 ; Note nationale biodiversité sur les abeilles sauvages.

Une nouvelle rubrique : « Bébèt’ l’auxiliaire ! » : la lutte biologique contre les pucerons.

BSV cultures fruitières – avril 2023

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières d’avril 2023 <<

A retenir :

Météorologie : bilan global des pluies déficitaire (- 16 % aux normales) sur les stations observées.  En revanche, deux fois plus de pluie dans l’Ouest ! Les températures sont de 1,1 °C au-dessus des normales.

Agrumes : début d’attaques de mouches des fruits, assez virulentes pour un mois d’avril.

Banane : rien à signaler.

Ananas : rien à signaler.

Mangue : rien à signaler : repos végétatif

Nouvelle parcelle P9 suivie à Boucan Canot

Papaye : rien à signaler

Observations, informations diverses :

Nouveau : des prévisions météorologiques !

Mouches des fruits sur agrumes et fruits de la passion

Nouvelle programmation MAEC & BIO 2023-2027

Note Nationale Biodiversité : Abeilles et pollinisateurs !

Collecte des PPNU

BSV Canne à sucre – Avril 2023

>> Télécharger le BSV – canne à sucre d’avril 2023 <<

A retenir :

Météorologie : en avril, la pluviométrie est globalement inférieure aux moyennes décennales de l’ordre de 31 % en moins sur toute l’Île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, même si aucune parcelle du réseau n’est atteinte, les attaques peuvent être élevées sur les parcelles hors réseau.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices a baissé sur les parcelles du réseau qui ont eu des interventions. Attention à intervenir dès le dépassement du seuil de 30 % d’enherbement au sol.

Nouvelles MAEC en 2023

Pour cette année 2023, il est possible de monter un dossier pour 8 nouvelles mesures agroécologiques et climatiques (MAEC) proposées dans le cadre de la PAC 2023/27.

Le Parc National de La Réunion accompagne les agriculteurs pour 2 des 8 mesures pour les exploitations situées en zone d’adhésion ou en cœur de parc : la première concerne les Petites exploitations hautement diversifiées (70.20) et la seconde l’agriculture sous couvert forestier (70.21). L’objectif est d’inciter les exploitants à mettre en œuvre ou à maintenir des pratiques agricoles en faveur de la préservation des ressources naturelles (eau, sol, biodiversité…) et l’aménagement du territoire dans les départements ultramarins et en particuliers à La Réunion.

Les montants mobilisables vont de 3 000€ à 5 278€ par ha selon la mesure sélectionnée et la surface de l’exploitation. Le plafond est de 24 000€ pour la mesure « Agriculture sous couvert forestier » et selon l’enveloppe régionale pour les PEHD.

Les conditions et modalités d’engagement à remplir pour être éligible sont résumées dans le document suivant : MAEC PEHD/ASCF.

Pour tous renseignements :  

Contact : Nolwenn BORDAGE, Parc National de La Réunion

Tél : 06 92 79 19 83 – courriel : nolwenn.bordage@reunion-parcnational.fr

A noter, vous pouvez contacter la Chambre d’agriculture pour contractualiser toutes les mesures du catalogue MAEC des DROM :

Contact : Mickaël LAKERMANCE, Chambre d’agriculture de La Réunion

Tél : 0692 64 81 33 – courriel : mickael.lakermance@reunion.chambagri.fr

Pour plus d’information sur l’ensemble du dispositif :

le site de la DAAF pour l’accès à la FAQ et aux notices : httpss://daaf.reunion.agriculture.gouv.fr/maec

BSV cultures maraîchères – Mars 2023

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères de mars 2023 <<

A retenir :

– Météorologie :

La pluviométrie moyenne départementale de mars est déficitaire de – 35 %.

Les températures sont en moyenne inférieures de – 0,1 °C aux normales de saison.

– Suivi des parcelles fixes

Tomate : le mildiou est signalé ainsi que la présence de la mineuse Tuta absoluta.

Pomme de terre : mildiou toujours présent, gale et rhizoctone brun retrouvés sur tubercules récoltés.

Laitue : attaques de la pourriture du collet et du mildiou, présence importante de limaces.

Cucurbitacées : diminution du niveau d’attaques des mouches des légumes.

– Observations ponctuelles en plein champ

Gale bactérienne sur Solanacées, rouille blanche sur Crucifères, dégâts de tourterelles sur jeunes plantations.

Attention au Phomospis sur aubergine, cas isolé de flétrissement bactérien sur tomate.

Suspicion de SCAB sur patates douces dans le Sud Sauvage.

– Suivi des cultures hors sol sous abri

Tomate, maladies : retour de la stemphyliose, augmentation des attaques de botrytis.

Tomate, ravageurs et viroses : attention à l’acariose bronzée et à la punaise N. tenuis, cas de moelle noire signalé.

Cultures de diversification, poivron : attaque moyenne d’acariens et de cochenilles.

– Informations diverses

Veille sanitaire internationale bulletin n°50, liste des produits de biocontrôle autorisés, aides FranceAgriMer

Nouvelle programmation des aides MAEC et BIO en 2023.

Collecte des PPNU prévue les 18 et 19 avril 2023.

Focus sur le projet S@MEDIT – Armeflhor, compte rendu du suivi des bioagresseurs sur parcelles d’oignon.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV cultures fruitières – mars 2023

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de mars 2023 <<

A retenir :

Météorologie : bilan global des pluies déficitaire (- 35 % aux normales) surtout sur l’Est et Hauts du Nord-Est. Les températures sont proches des normales.

Agrumes : rien de particulier mais avec le début de la maturation des fruits qui approche, il faut être vigilant.

Banane : rien à signaler.

Ananas : rien à signaler.

Mangue : la fin de la saison se dessine et les arbres entrent en croissance végétative.

Papaye : autorégulation de la population des tarsonèmes sur la parcelle suivie.

 Observations, informations diverses :

Un poulailler dans votre verger ? Zoom sur les parcours de volailles arborés et leurs effets bénéfiques

La croissance végétative des manguiers sur les parcelles P2 et P3                      

L’autorégulation des tarsonèmes sur la parcelle suivie

Nouvelle programmation MAEC & BIO 2023-2027

Subvention FEADER à la plantation de fruitiers

Collecte des PPNU

 Une nouvelle rubrique : « Bébèt’ l’auxiliaire ! » : « Favoriser les auxiliaires »

 

BSV Canne à sucre – Mars 2023

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de mars 2023 <<

A retenir :

Météorologie : en mars, la pluviométrie est globalement inférieure aux moyennes décennales de l’ordre de 39 % de moins sur toute l’Île.

Borer rose (Sesamia calamistis) : pas de présence sur les parcelles de référence. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité commence à augmenter sur certaines parcelles hors réseau. Le risque reste moyen sur tout le territoire.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices est contrôlée grâce aux interventions de janvier et février. Procéder également sans attendre à des arrachages manuels des graminées et des lianes invasives.

Alerte nouvelle adventice détectée à La Réunion

Début février, la DEAL via le Groupe Espèces Invasives Réunion (GEIR) faisait état de l’observation d’une nouvelle adventice Exotique Envahissante : Richardia scabra L.

Informations sur cette adventice à retouver sur le portail Wiktrop ICI.

Observée récemment à Madagascar mais jamais notifiée à La Réunion à ce jour, elle vient d’être observée sur trois parcelles agricoles sur les communes de Ste Marie, St Pierre et Petite-Île.

Richardia scabra est connue pour être envahissante ailleurs dans le monde, et en particulier aux îles Hawaï et à Hong Kong. Elle est considérée depuis longtemps comme une mauvaise herbe des cultures en Amérique tropicale, en Australie et en Asie.

Une espèce cousine Richardia brasiliensis Gomes est connue de milieux rudéraux (terrains vagues, friches, jachères…) et dans les champs de canne de Maurice depuis 1989 (Photos ICI). Elle a également été citée à La Réunion dans un document de travail du CIRAD sur les espèces exotiques potentiellement envahissantes (PEE) de l’île sans avoir été confirmée (communication orale, M.-B. Prud’Homme, CIRAD).

Richardia brasiliensis et Richardia scabra sont morphologiquement très similaires.

Toute observation de cette plante est à faire notamment via la plateforme webGEIR afin de pouvoir localiser sa présence et évaluer son extension pour l’éradiquer si possible.

BSV cultures fruitières – Février 2023

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de février 2023 <<

A retenir :

Météorologie : encore un mois plus sec que la normale, avec un déficit de 55 % à la moyenne, malgré le passage du cyclone Freddy au large de nos côtes, dans la nuit du 20 au 21 février.

Agrumes : début d’attaque de tétranyques.

Banane : rien à signaler.

Ananas : attention présence de Phytophthora, à surveiller.

Mangue :

Cyclone Freddy : des pertes par endroits élevées dues aux rafales dans un secteur allant du Port jusqu’au Tour des Roches Saint-Paul.

– La fin de saison n’est plus très loin : récolte des dernières José et des variétés tardives comme la Heïdi – Forte présence de la micro-guêpe parasitoïde des mouches des fruits sur la P10 !

Papaye : augmentation de la population de tarsonèmes sur la parcelle suivie.

Informations diverses :  aides européennes FEADER à la diversification végétale en arboriculture.

BSV Canne à sucre – Février 2023

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de février 2023 <<

A retenir :

Météorologie : en février, la pluviométrie est globalement inférieure aux moyennes décennales de l’ordre de 27 % en moins sur toute l’Île.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles de référence de début et milieu de campagne. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) : attention, leur pression commence à augmenter en février sur certaines parcelles du réseau avec un risque moyen.

Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque est faible à moyen sur certaines parcelles du réseau.

Noctuelles défoliatrices (Leucania pseudoloreyi) : aucune pression sur les parcelles du réseau. Surveiller les parcelles de fin de campagne.

Adventices : en février, la pression des adventices a diminué de nouveau grâce aux interventions. On est désormais en dessous du seuil de risque sur toutes les parcelles.

BSV cultures maraîchères – Février 2023

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de février 2023 <<

A retenir :

Météorologie : la pluviométrie moyenne est déficitaire de – 55 %. Les Bas du Sud-Ouest sont les plus impactés alors que les Hauts et le Sud Sauvage ne sont que faiblement déficitaires.

Les températures sont en moyenne inférieures de – 0,1 °C aux normales de saison.

– Suivi des parcelles fixes :

Tomate : le mildiou est signalé ainsi que la présence de la mineuse Tuta absoluta.

Pomme de terre : retour du mildiou, présence de gale et de rhizoctone brun sur les récoltes de seconde main.

Laitue : attaques de la pourriture du collet et du mildiou en hausse, présence importante de limaces.

Cucurbitacées : stagnation du niveau d’attaques des mouches des légumes.

Observations ponctuelles :

Gale bactérienne retrouvée sur Solanacées, présence du mildiou des Crucifères sur chou, nombreux signalements de fusariose sur gingembre.

Informations diverses :

Veille   sanitaire   internationale   bulletin   n°49 ;   Collecte   des   Emballages   Vides   de   Produits   Fertilisants   du   28/02   au 02/03/2023 ; Liste   des   produits   de   biocontrôle   autorisés ; Nouveaux   dispositifs   d’aide   FranceAgriMer ; Nouvelle programmation des aides MAEC et BIO 2023 – PAC  2023/2027.

Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

L’oïdium et l’aleurode restent les problèmes prédominants de la tomate sous abri.  Ces mêmes bioagresseurs sont retrouvés sur les cultures de diversification, auxquels s’ajoute une forte présence de thrips.

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

Note Nationale sur la biodiversité : focus sur les abeilles sauvages.

BSV Canne à sucre – Janvier 2023

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de janvier 2023 <<

A retenir :

Météorologie : en janvier, la pluviométrie est globalement supérieure aux moyennes décennales de l’ordre de 31 % en plus sur toute l’île.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles de référence de début et milieu de campagne. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) : attention, elles commencent à réapparaître sur presque toutes les parcelles du réseau.

Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque est faible à moyen sur certaines parcelles du réseau.

Noctuelles défoliatrices (Leucania pseudoloreyi) : aucune pression sur les parcelles du réseau. Surveiller les parcelles de fin de campagne.

Adventices : forte pression relevée sur 3 parcelles du Sud et du Nord. Intervenez avant la floraison pour éviter le stockage de graines dans votre sol !

BSV cultures maraîchères – Janvier 2023

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de janvier 2023 <<

A retenir :

Météorologie :  la saison des pluies débute enfin. La pluviométrie est excédentaire sur le Nord et l’Est et proche des normales sur l’Ouest et les Hauts. Seul le Sud-Ouest est déficitaire. Les températures sont en moyenne inférieures de – 0,2 °C aux normales de saison, avec des écarts pour les températures maximales de – 0,3 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : le mildiou est signalé ainsi qu’une attaque de la mineuse de la tomate.

Pomme de terre : retour du mildiou, présence limitée de gale sur les récoltes de seconde main.

Laitue : attaques de pourriture du collet et de mildiou en hausse, présence plus importante de limaces.

Cucurbitacées : légère augmentation des attaques de mouches des légumes.

Observations ponctuelles :

Hernie des Crucifères en hausse, viroses sur Cucurbitacées toujours présentes, alternariose du chou signalée, dégâts de charançon défoliateur sur jeunes plantations, anthracnose sur piment signalé dans l’Est.

Informations diverses :

Veille sanitaire internationale bulletin n°48 ; Bientôt la collecte des Emballages Vides de Produits Fertilisants ; Agrément d’une structure pour le contrôle technique des pulvérisateurs ; Liste des produits de biocontrôle autorisés ; Nouveaux dispositifs d’aides France Agrimer ; Protection des abeilles et insectes pollinisateurs.

Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

L’oïdium et l’aleurode restent les problèmes prédominants de la tomate sous abri. Une augmentation des attaques d’acariose bronzée et de punaise est également constatée. Ces mêmes bioagresseurs sont retrouvés sur les cultures de diversification, auxquels s’ajoute la présence importante de pucerons et de thrips.

BSV cultures fruitières – Janvier 2023

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de janvier 2023 <<

A retenir :

Météorologie : une pluviométrie globalement excédentaire sauf pour la zone Sud-Ouest, des températures inférieures à la normale !

Agrumes : diminution des attaques de phytopte et de tarsonèmes. Il faut rester vigilant !

Bananier : rien à signaler.

Ananas : rien à signaler.

Manguier : pic de récolte chez les producteurs. Attention, le pic de population des mouches des fruits va suivre le pic de récolte, il faut absolument éliminer les fruits piqués.

RAPPEL : dérogation pour l’usage du produit de biocontrôle SOKALCIARBO du 08/11/22 au 08/03/23 !

Papayer : apparition d’attaques de tarsonèmes sur la parcelle suivie.

Focus du mois : le Thrips Sud-Africain des agrumes – Tarsonèmes sur fruits de la passion – Le projet S@MEDIT.

Informations diverses : note nationale (Abeilles) – Collecte des PPNU – Rappel ZNT « Riverains ».

BSV cultures maraîchères – Décembre 2022

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères de décembre 2022 <<

A retenir :

– Météorologie : La pluviométrie moyenne sur l’île est déficitaire de – 40 %. Le Sud Sauvage et le Sud-Ouest sont très déficitaires tandis que le Nord, l’Est et les Hauts le sont moins, se rapprochant même parfois de la normale.

L’écart à la normale 1991-2020 pour la température moyenne est de + 0,1 °C.

– Suivi des parcelles fixes :

Tomate : pression réduite des ravageurs et des maladies.

Pomme de terre : aucun problème phytosanitaire signalé.

Laitue : pourriture du collet peu présente, signalements de limaces et de mineuses.

Cucurbitacées : augmentation des attaques de mouches des légumes.

+ bilan sanitaire de l’année pour chacune de ces 4 cultures comparé à 2021.

– Observations ponctuelles :

Principaux bioagresseurs observés cette année sur des parcelles flottantes, + tendances par rapport à 2021.

– Informations diverses :

Application de la « charte riverains » ; Veille sanitaire internationale bulletin n°47 ; Liste actualisée des produits de biocontrôle autorisés et retirés ; Nouvelles dispositions réglementaires pour la protection des abeilles.

– Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, baisse de la pression de l’Oïdium, augmentation des attaques d’acariose bronzée et de fusariose.

+ bilan sanitaire des cultures sous abri de 2022 comparé à 2021.

Note Nationale sur la biodiversité : focus sur les vers de terre.

BSV cultures fruitières – Décembre 2022

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de décembre 2022 <<

A retenir :

Météorologie : ce mois de décembre est à nouveau largement déficitaire en terme de précipitations ! Les moyennes de températures sont légèrement supérieures aux normales.

Agrumes : les attaques de cochenilles sont en augmentation. Il faut rester vigilant !

Banane : restons vigilants !

Ananas : début d’attaques de cochenilles. A surveiller !

Manguier : avec la chaleur et la sécheresse : vigilance sur le stress hydrique ! Attention aux mouches des fruits, ne pas baisser les bras ! Dérogation pour l’usage du SOKALCIARBO du 08/11/2022 au 08/03/2023.

Papaye : suite à la sécheresse, attention aux cochenilles et aux tarsonèmes.

+ Bilan sanitaire 2022 comparé à 2021 pour toutes les cultures.

Information importante : application de la ZNT « Riverains »

BSV canne à sucre – Décembre 2022

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de décembre 2022 <<

A retenir :

Météorologie : en décembre, la pluviométrie est globalement inférieure aux moyennes décennales de l’ordre de 44 % en moins sur toute l’île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : hors réseau, les attaques de borer ponctué commencent faiblement à apparaître.

Borer rose (Sesamia calamistis) : avec l’arrivée au stade croissance des plants, les attaques de borer rose diminuent. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) : attention, elles commencent à réapparaître sur les parcelles du réseau.

Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque est moyen sur presque toutes les parcelles du réseau.

Adventices : la pression des adventices continue de s’intensifier en fin de campagne. Néanmoins elle reste moyenne sur les parcelles où la canne n’est pas développée.

Bilan sanitaire 2022 comparé à 2021 sur les parcelles du réseau.

Informations sur la ZNT Riverains et les collectes EVPP/PPNU 2023.

BSV cultures maraîchères – Novembre 2022

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de novembre 2022 <<

A retenir :

- Météorologie : la pluviométrie de novembre est fortement déficitaire, en moyenne de - 65 %. L'Est et les Hauts sont les

zones les plus touchées. Les températures sont en moyenne inférieures de - 0,3 °C aux normales de saison, avec des

écarts pour les températures minimales de - 0,5 °C.

- Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de problème phytosanitaire rencontré mais quelques désordres physiologiques.

Pomme de terre : aucun problème phytosanitaire n'a été relevé.

Laitue : pression phytosanitaire toujours réduite, présence de mouches mineuses.

Cucurbitacées : légère augmentation des attaques de mouches des légumes.

- Observations ponctuelles :

Désordres physiologiques et pertes de rendement liés à la sécheresse.

- Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

L'oïdium et l'aleurode restent les problèmes prédominants de la tomate sous abri. Ces mêmes bioagresseurs sont

régulièrement retrouvés sur les cultures de diversification, auxquels s'ajoutent de fortes attaques de thrips.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV cultures fruitières – Novembre 2022

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de novembre 2022 <<

A retenir :

Météorologie : c’est le 7ème mois de novembre le plus sec sur 51 années de mesures ! Les nuits sont à nouveau généralement plus fraîches que de coutume !

Agrumes : des attaques de cochenilles sont constatées. Il faut rester vigilant !

Banane : restons vigilants !

Ananas : début d’attaques de cochenilles.

Manguier : faible fréquence de bioagresseurs et fructification tardive. Dérogation pour l’usage du SOKALCIARBO du 08/11/2022 au 08/03/2023

Papaye : suite à la sécheresse, attention aux cochenilles et aux tarsonèmes.

Focus du mois : la chenille défoliatrice du bananier et le Ton Jacques sur manguier.

BSV canne à sucre – Novembre 2022

>> Télécharger le BSV canne à sucre de novembre 2022 <<

A retenir : 

Météorologie : en novembre, la pluviométrie est globalement inférieure aux moyennes décennales de l’ordre de 56 % en moins sur toute l’Île.

Ver blanc (Hoplochelus marginalis) : attention à bien veiller à la lutte obligatoire contre le ver blanc sur les parcelles en replantation.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : pas de présence sur les parcelles du réseau. Le début de croissance de la canne diminue les attaques de borer de souche. Mais rester vigilant pour les cannes de fin de campagne.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur la plupart des parcelles du réseau.

Adventices : la pression des adventices continue de s’intensifier en fin de campagne. La pression est forte pour les parcelles où la canne n’est pas développée. La sécheresse ce mois de novembre est aussi un facteur limitant.

BSV cultures fruitières – octobre 2022

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières d’octobre 2022 <<

A retenir :

Météorologie : c’est le mois d’octobre le plus sec sur 51 années de mesures ! Les nuits sont généralement plus fraîches que de coutume !

Agrumes : le stade jeune fruit est propice aux attaques de phytoptes et tarsonèmes. Il faudra rester vigilant aux attaques.

Banane : Restons vigilants !

Ananas : Restons vigilants !

Manguier : absence de suivi.

Papaye : absence de suivi.

Alerte : la perruche à collier, espèces exotique envahissante et ravageurs des cultures !

BSV canne à sucre – Octobre 2022

>> Télécharger le BSV – canne à sucre d’octobre 2022 <<

A retenir :

Météorologie : en octobre, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales dans l’ensemble de l’Île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles du réseau. La levée des plants est propice aux attaques de borer. À surveiller.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur la plupart des parcelles du réseau.

Autres : surveiller le retour des pucerons jaunes quand le climat est chaud et sec.

Adventices : la pression des adventices commence à s’intensifier en milieu de campagne. Le paillage stoppe ou ralentit toujours leur progression.

BSV cultures maraîchères – Octobre 2022

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères d’octobre 2022<<

A retenir :

Météorologie : ce mois d’octobre est le plus sec depuis 51 ans, la pluviométrie moyenne est déficitaire de – 65 %. Les températures sont aussi plus fraîches, l’écart à la normale 1991-2020 pour la température moyenne est de – 0,2 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de problème phytosanitaire mais quelques désordres physiologiques.

Pomme de terre : pas de problème phytosanitaire, conseils pour les plantations de seconde main.

Laitue : pression phytosanitaire toujours réduite.

Cucurbitacées : légère augmentation des attaques de mouches des légumes.

– Observations ponctuelles :

Rouille blanche sur chou, brunissement du capitule de l’artichaut, noctuelle défoliatrice sur chou.

– Informations diverses :

Plateforme ESV, parution du bulletin   d’octobre ;   nouvelle liste des produits de biocontrôles   homologués ; aides Départementales concernant les intrants et aides à la plantation pour les agriculteurs indépendants.

– Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

L’oïdium et l’aleurode restent les problèmes prédominants de la tomate sous abri.

Les signalements de viroses sont en légère hausse.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV cultures maraîchères – septembre 2022

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères de septembre 2022<<

A retenir :

–  Météorologie :  la pluviométrie moyenne départementale est proche de la normale mais contrastée : le Sud est déficitaire alors que l’Est est excédentaire. Les températures sont légèrement plus basses que la normale (- 0,1 °C).

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de problème phytosanitaire.

Pomme de terre : présence de gale et de rhizoctone sur tubercules, conseils pour les plantations de seconde main.

Laitue : pression phytosanitaire réduite.

Cucurbitacées : attaque de mouches des légumes toujours limitée.

Observations ponctuelles :

Pourriture blanche retrouvée sur l’ail à Cilaos ; tarsonème signalé sur poivron et piment ; oïdium toujours présent sur Cucurbitacées ; mouche du semis détecté sur jeunes plantations à Piton Hyacinthe.

Informations diverses :

Plateforme ESV, parution du bulletin de septembre ; nouvelle liste des produits de biocontrôles homologués ; aides Départementales concernant les intrants et aides à la plantation pour les agriculteurs indépendants ; plan de résilience économique et social de la CGSS.

Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

L’oïdium et l’aleurode restent les problèmes prédominants de la tomate sous abri.

Fortes attaques de pucerons et de thrips sur les cultures de diversification.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV canne à sucre – Septembre 2022

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de septembre 2022 <<

A retenir :

Météorologie : en septembre, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales dans le Sud et l’Est et supérieure dans le Nord et l’Ouest.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) :  les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles du réseau. La levée des plants est favorable aux attaques de borer. À surveiller.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) :  le risque reste moyen sur les parcelles non récoltées hors réseau.

Adventices :  la   pression   des   adventices   est   faible   mais   commence   à   s’intensifier   en   milieu   de campagne. Le paillage stoppe ou ralentit leur progression. La sécheresse depuis ces derniers mois est aussi un facteur limitant. Attention aux poches non paillées qui peuvent être envahies.

BSV cultures fruitières – septembre 2022

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de septembre 2022 <<

A retenir :

Météorologie : la pluviométrie moyenne départementale est proche des normales mais contrastée. Les températures sont également proches des normales de saison et ce mois de septembre est particulièrement venteux.

Agrumes : fin de récolte de tangor sur Petite-Île.

Banane : Restons vigilants !

Ananas : Restons vigilants !

Manguier : la floraison est une période cruciale ! Oïdium, punaises, cécidomyies et thrips à surveiller !

Papaye : acariens à surveiller !

Focus du mois : la taille en culture d’agrumes, l’oïdium du manguier et le tarsonème sur papayer (Polyphagotarsonemus latus).

BSV canne à sucre – Août 2022

>> Télécharger le BSV – canne à sucre d’août 2022 <<

A retenir :

Météorologie : en août, la pluviométrie est inférieure aux moyennes normales dans le Sud, l’Est et le Nord sauf dans l’Ouest.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : pas de présence sur les parcelles du réseau. La levée des plants est favorable aux attaques de borer. À surveiller.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles hors réseau comme le mois dernier pour les parcelles non récoltées.

Adventices : la pression des adventices est faible en début de campagne. Le paillage stoppe ou ralentit leurs progressions.

 

BSV cultures maraîchères – août 2022

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères d’août <<

A retenir :

– Météorologie : la pluviométrie moyenne départementale est déficitaire (– 35 %) et contrastée. Les températures sont légèrement plus élevées que la normale pour la saison (+ 0,3 °C).

– Suivi des parcelles fixes :

Tomate : diminution de la pression des maladies cryptogamiques.

Pomme de terre : présence de gale et de rhizoctone sur tubercules, mineuse de la tomate retrouvée hors réseau.

Laitue : pression phytosanitaire limitée.

Cucurbitacées : attaque de mouches des légumes en baisse.

– Observations ponctuelles :

Flétrissement bactérien sur tomate, oïdium sur Cucurbitacées, noctuelle défoliatrice sur chou.

– Informations diverses :

Plateforme ESV, parution du bulletin bimensuel juillet/août ; nouvelle liste des produits de biocontrôles homologués en août   non   parue ;   aides   Départementales   concernant   les   intrants   et   aides   à   la   plantation   pour   les   agriculteurs indépendants ; plan de résilience économique et social de la CGSS.

– Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

L’oïdium   et   l’aleurode   restent   le   problème   prédominant   sous   abri.   Les   symptômes   atypiques   sur   tomates réapparaissent.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV cultures fruitières – août 2022

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières d’août 2022 <<

A retenir :

Météorologie : la pluviométrie est déficitaire sur le département. Les températures sont légèrement supérieures aux normales de saison et ce mois d’août est particulièrement venteux.

Agrumes : fin de récolte de tangor sur Petite Ile.

Banane : période calme mais rester vigilant !

Ananas : les baisses de températures et de la durée des jours favorisent l’induction florale naturelle.

Manguier : la floraison est une période cruciale ! Oïdium, punaises, cécidomyie et thrips à surveiller !

Papaye : acariens à surveiller !

Focus du mois : la Cécidomyie des fleurs sur manguier.

BSV cultures fruitières – juillet 2022

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de juillet 2022 <<

A retenir :

Météorologie : la pluviométrie est déficitaire sur le département. Les températures sont très proches des normales de saison et ce mois de juillet est particulièrement venteux.

Agrumes : détection de Citrus Tristeza Virus (ou CTV) sur Petite-Île.

Banane : RAS

Ananas : les baisses de températures et de la durée des jours favorisent l’induction florale naturelle.

Letchi : début de floraison !

Manguier : la floraison est une période cruciale ! Oïdium et thrips à surveiller !

Papaye : acariens à surveiller !

Focus du mois : le Citrus Tristeza Virus (ou CTV) sur agrumes, les principaux bioagresseurs de l’ananas et la punaise des fleurs (manguier).

Découvrez la nouvelle rubrique « Bébèt’ l’auxiliaire » sur les parasitoïdes dès la page 16 !

BSV canne à sucre – juillet 2022

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de juillet 2022 <<

A retenir : 

Météorologie :  les pluviométries sont plus basses que les normales sur l’ensemble de l’île excepté dans le Nord.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) :  les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et thrips (Fulmekiola serrata) :  le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier pour les parcelles non récoltées.

Rats (Rattus sp.) : période sensible quand les cannes sont en phase de maturation et gorgées de sucre.

Adventices : en période de coupe, la pression des adventices est globalement en baisse.

BSV cultures maraîchères – juillet 2022

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères de juillet 2022 <<

A retenir :

Météorologie : le bilan hydrique mensuel moyen sur l’île est inférieur à la normale de – 30 % mais il est contrasté. Le Sud Sauvage et le Sud-Ouest sont fortement déficitaires alors que le Nord et l’Est sont proches de la normale. Les températures sont également très proches des normales de saison et ce mois de juillet est particulièrement venteux.

– Suivi des parcelles fixes :

Tomate : diminution de la pression des maladies cryptogamiques.

Pomme de terre : mildiou maîtrisé, présence de gale et de rhizoctone sur tubercules.

Laitue : forte diminution des attaques de pourriture du collet.

Cucurbitacées : attaque de mouches des légumes en baisse.

– Observations ponctuelles :

Rouille blanche sur Cucurbitacées, chenilles défoliatrices sur choux, carence en phosphore sur certaines cultures.

– Informations diverses :

Plateforme ESV, bulletin du mois non paru ; liste des produits de biocontrôle homologués de juillet ; aides du Conseil Départemental concernant les intrants et aides à la plantation pour les agriculteurs indépendants ; plan de résilience économique et social de la CGSS.

– Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, oïdium très présent, populations d’aleurode toujours élevées.

Sur cultures de diversification, forte présence d’aleurode et de thrips.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV cultures maraîchères – juin 2022

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères de juin 2022<<

A retenir : 

– Météorologie : le bilan hydrique mensuel moyen sur l’île est proche de la normale mais contrasté. Le Sud Sauvage et le Sud-Ouest sont excédentaires alors que le Nord et l’Est sont légèrement déficitaires. Les températures sont un peu plus fraîches que les normales de saison (en moyenne inférieures de – 0,3 °C).

– Suivi des parcelles fixes :

Tomate : diminution de la pression des maladies cryptogamiques.

Pomme de terre : mildiou maîtrisé, attention au boulage sur les nouvelles plantations.

Laitue : pourriture sur feuilles et collets toujours présents mais les dégâts sont épars et limités.

Cucurbitacées : attaque de mouches des légumes en baisse.

– Observations ponctuelles :

Gale retrouvée sur carotte, apparition de thrips sur oignon, viroses sur Cucurbitacées, attaques isolées de noctuelles terricoles sur pomme de terre, cicadelle signalée sur aubergine.

– Informations diverses :

Fermeture de l’aide France 2030 : 3ème révolution agricole – vague 1 ; plateforme ESV, bulletin mensuelle n°42 ; liste des produits de biocontrôles homologués non modifiée ; Rappel concernant le renouvellement du Certiphyto.

– Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, oïdium très présent, populations d’aleurode toujours élevées.

Sur cultures de diversification, forte présence de pucerons.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV cultures fruitières – juin 2022

>> Télécharger le BSV cultures fruitières de juin 2022 <<

A retenir :

Météorologie : l’hiver arrive ! Le bilan hydrique mensuel moyen sur l’île est proche de la normale mais contrasté. Le Sud Sauvage et le Sud-Ouest sont excédentaires alors que le Nord et l’Est sont légèrement déficitaires. Les températures sont un peu plus fraîches que les normales de saison (en moyenne inférieures de – 0,3 °C).

Agrumes : mouche des fruits : restez vigilant malgré la diminution des populations en hiver.

Banane : rien à signaler !

Ananas : les fortes pluies de ce mois-ci ont favorisé l’émergence du Phytophthora dans le Sud. Il faudra rester vigilant.

Manguier : oïdium et populations de thrips à surveiller !

Papaye : acariens à surveiller !

Découvrez la nouvelle rubrique « Bébèt’ l’auxiliaire » sur les coccinelles dès la page 14 !

BSV canne à sucre – juin 2022

>> Télécharger le BSV – canne à sure de juin 2022 <<

A retenir :

Météorologie :  les pluviométries sont plus hautes que les normales sur l’ensemble de l’île excepté dans le Nord.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité est élevé sur certaines parcelles hors réseau.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et thrips (Fulmekiola serrata) :  le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices :  la   pression des adventices reste stable sur   les   parcelles du réseau qui ont eu des interventions. Attention à intervenir dès le dépassement du seuil de 30 % d’enherbement. Solution de l’épaillage à pratiquer de 2 à 3 mois avant la récolte de la parcelle pour lutter contre les adventices et ravageurs ainsi que favoriser la maturation de la canne.

RITA Canne à sucre : un bilan des innovations en matière de désherbage vous est présenté.

BSV canne à sucre – mai 2022

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de mai 2022 <<

A retenir :

Météorologie : en mai, la pluviométrie est inférieure aux moyennes normales dans l’ensemble de l’Île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, même si aucune parcelle du réseau n’est atteinte, les attaques peuvent être élevées sur les parcelles hors réseau.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices a baissé sur les parcelles du réseau qui ont eu des interventions. Attention à intervenir dès le dépassement du seuil de 30 % d’enherbement au sol. Solution de l’épaillage à pratiquer de 2 à 3 mois avant la récolte de la parcelle aux multiples avantages : lutter contre les adventices et ravageurs, favoriser la maturation et les rendements.

Outils d’aide à la reconnaisance : Wiktrop, site internet pour la reconnaissance des adventices.

BSV cultures fruitières – mai 2022

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de mai 2022 <<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie très déficitaire sur le Département.

Agrumes : attaques de mouches des fruits : à surveiller.

Banane : risques faibles

Ananas : risques faibles

Manguier : risques sanitaires faibles. Repos végétatif mais les floraisons très anecdotiques de février ont donné quelques mangues (voir encadré dans le bulletin) !!

Papayer : tarsonèmes et cochenilles à surveiller !

Une nouvelle rubrique dans les BSV : « Bébèt’ l’auxiliaire » à retrouver en page 13 !

BSV cultures maraîchères – mai 2022

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères de mai 2022 <<

A retenir :

– Météorologie : fini les pluies diluviennes, les précipitations de mai sont déficitaires de – 30 %. Les températures sont pour leur part proches de la normale avec un écart moyen de + 0,2 °C.

– Suivi des parcelles fixes :

Tomate : diminution de la pression des maladies cryptogamiques.

Pomme de terre : mildiou toujours présent mais correctement maîtrisé.

Laitue : pourriture sur feuilles et collets et du mildiou, toujours présents mais les dégâts sont limités.

Cucurbitacées : attaque de mouches des légumes en baisse.

– Observations ponctuelles :

Hernie des Crucifères fréquemment retrouvée, Suspicion de Scab observé sur patate douce, carottes fourchues.

– Informations diverses :

Etat de catastrophe naturelle reconnue pour Salazie ; France 2030 : 3ème révolution agricole – vague 1 ; plateforme de veille sanitaire internationale ; liste des produits de biocontrôles homologués ; Collecte des EVPP du 31/05 au 02/06/22.

– Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, oïdium toujours présent, populations d’aleurode en hausse.

Sur cultures de diversification, forte présence de thrips.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

Collecte des pièges de surveillance usagés (bouteilles plastiques) le 7 juillet 2022

La direction de la FDGDON et son Conseil d’administration vous informe qu’une collecte des pièges usagés (bouteilles plastiques) utilisés pour la surveillance des mouches des fruits et légumes est prévue le jeudi 7 juillet 2022 sur les sites de :

– la FDGDON Savanna au 23 rue Jules Thirel, cour de l’Usine Savanna 97460 Saint Paul

– la FDGDON délégation Est au 9 cour de Beauvallon, Rivière des Roches, 97470 St Benoît

Cette collecte se déroulera de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30. Attention, aucun autre déchet que les pièges (bouteilles plastiques) ne pourra être accepté.

Plus d’informations au 0262 45 20 00.

BSV cultures fruitières – avril 2022

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières d’avril 2022 <<

A retenir :

Météorologie : la pluviométrie est excédentaire sur l’Est accompagnée de températures plus froides que les normales.

Agrumes : début d’attaque des mouches des fruits. Mettez en place la stratégie de lutte sans tarder.

Mangue : peu de bioagresseurs, pensez prophylaxie en taillant !

Papaye : tarsonèmes et cochenilles à surveiller

Informations diverses :

– Plateforme de veille sanitaire internationale.

– Le projet ST0P

– Collecte des Emballages Vides des Produits Phytosanitaires (EVPP) en juin!

Focus :

– Les mouches des fruits sur agrumes

– Le Wilt de l’ananas

BSV canne à sucre – avril 2022

>> Télécharger le BSV – canne à sucre d’avril 2022 <<

A retenir :

Météorologie : en avril, la pluviométrie est supérieure aux moyennes normales dans l’ensemble de l’Île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, même si aucune parcelle du réseau n’est atteinte, les attaques peuvent être élevées sur les parcelles hors réseau.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices a baissé sur les parcelles du réseau qui ont eu des interventions. Attention à intervenir dès le dépassement du seuil de 30 % d’enherbement au sol.

Focus Dephy ferme : solution de l’épaillage à pratiquer de 2 à 3 mois avant la récolte de la parcelle pour lutter contre les adventices et ravageurs ainsi que favoriser la maturation de la canne.

 

BSV cultures maraîchères – avril 2022

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères d’avril 2022 <<

A retenir : 

– Météorologie : ce mois d’avril est le plus pluvieux depuis 1961 (+ 240 % par rapport à la normale), avec des alizés vigoureux et un écart des températures de + 0,6 °C.

– Suivi des parcelles fixes :

Tomate : forte pression des maladies cryptogamiques, absence d’attaque de ravageurs.

Pomme de terre : mildiou difficilement contrôlable et jeunes plantations détruites.

Laitue : forte présence de la pourriture sur feuilles et collets et du mildiou.

Cucurbitacées : attaque de mouches des légumes en baisse.

– Observations ponctuelles :

Pertes liées aux pluies diluviennes du début du mois, conseils pour la remise en culture.

– Informations diverses :

Nouvelle mesure « équipements pour la troisième révolution agricole » du plan FRANCE 2030  ; plateforme de veille sanitaire internationale, sommaire du bulletin d’avril ; liste des produits de biocontrôles homologués ou retirés.

– Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, oïdium fortement présent, populations d’aleurode en hausse.

Sur cultures de diversification, forte présence de pucerons et de thrips.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV cultures fruitières – mars 2022

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de mars 2022 <<

A retenir :

Météorologie : mars a fait grimper le mercure puisqu’il est le mois le plus chaud de cet été austral (+ 24,3 °C en moyenne) devançant février (+ 24,1 °C), janvier (+ 23,7 °C) et décembre (+ 23,5 °C).

Les pluies sont globalement excédentaires et Piton Sainte-Rose a connu 27 jours de pluie dans le mois.

Agrumes : début d’attaque de thrips. À surveiller.

Banane : avec les fortes pluies apportées par Batsirai et Emnati, il faudra surveiller l’émergence de la maladie de Freckle. À surveiller.

Ananas : dans la continuité du mois précédent, il faut rester vigilant sur la recrudescence du Phytophthora. Au niveau des sols peu drainants, une asphyxie racinaire n’est pas à exclure.

Mangue : fins de récolte pour la saison 2021-2022. Repos végétatif des arbres, toutefois des floraisons anecdotiques donneront quelques mangues hors-saison au mois de mai. 

Papaye : risques moyens d’attaques de bio-agresseurs 

Informations diverses :

– Fonds de secours pertes agricoles dues au cyclone Batsirai.

– Plateforme de veille sanitaire internationale.

– Collecte des Emballages Vides des Produits Phytosanitaires (EVPP) en juin

Focus :

– Le thrips Sud-africain des agrumes

– Les tarsonèmes du papayer

Alerte : fusariose du bananier

BSV cultures maraîchères – mars 2022

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de mars 2022 <<

A retenir : 

– Météorologie : ce mois de mars est moyennement arrosé et très chaud. Le bilan pluviométrique global de l’île est déficitaire de – 15 %. Pour la température moyenne du mois, l’écart à la normale 1981-2010 est de + 1,0 °C.

– Suivi des parcelles fixes :

Tomate : forte pression des maladies cryptogamiques mais diminution des ravageurs.

Pomme de terre : mildiou difficilement contrôlable.

Laitue : forte présence de la pourriture sur feuilles et collet et du mildiou.

Cucurbitacées : attaque de mouches des légumes toujours élevée.

– Observations ponctuelles :

Dégâts de maladies bactériennes et cryptogamiques sur choux, Solanacées et racines tropicales.

– Informations diverses :

Fonds de secours pertes agricoles dues au cyclone Batsirai ; plateforme de veille sanitaire internationale, sommaire du bulletin de mars ; liste des produits de biocontrôles homologués ou retirés.

– Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, baisse de la pression de l’Oidium, diminution des attaques de Tuta absoluta.

Sur cultures de diversification, forte présence de pucerons et de cochenilles.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV canne à sucre – mars 2022

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de mars 2022 <<

A retenir :

Météorologie : en mars, la pluviométrie est supérieure aux moyennes normales dans le Sud, l’Est et l’Ouest.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles de référence de début et milieu de campagne. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité commence à augmenter sur certaines parcelles du réseau. Le risque reste élevé sur tout le territoire.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices est contrôlée grâce aux interventions de décembre et janvier. Procéder également sans attendre à des arrachages manuels des graminées et des lianes invasives.

Vers blanc : contactez la FDGDON ou la DAAF pour toutes suspicions d’attaques.

Fiche phytosanitaire viroses de l’ananas

Le Wilt virus de l’ananas est en réalité un complexe de plusieurs virus, le PMWAV, le PBERV et le PBCOV. Seul ou en association, ils sont transmis par les cochenilles Dysmicoccus brevipes ou D. neobrevipes, elles mêmes véhiculées par les fourmis. Ces virus causent d’abord une pourriture racinaire puis des symptômes aériens ; dessèchement du bout des feuilles et enroulement, rougissement et jaunissement des feuilles, déformation des fruits, etc.

Retrouver plus d’informations dans la fiche ci-dessous :

>> Télécharger la fiche phytosanitaire viroses de l’ananas <<

Fiche phytosanitaire Fusariose sur bananier

Il existe diverses races de fusarioses qui affectent les bananiers, l’une d’elles la Race Tropicale 4 est extrêmement virulente dans les régions tropicales comme la notre. Ce champignon du sol entrent par les racines et colonisent les tissus vasculaires qui brunissent puis pourrissent. Au fur et à mesure de l’affaiblissement du bananier, les feuilles jaunissent du bord vers la nervure et finissent par se casser. Le dépérissement est alors inévitable. 

Retrouver plus d’informations dans la fiche ci-dessous :

>> Télécharger la fiche phytosanitaire FOC TR4 sur bananier <<

Fiche phytosanitaire Cucumber Mosaic Virus (CMV) sur bananier

Le virus du Cucumber mosaic virus est un cucumovirus qui attaquent aux Solanacées, aux Cucurbitacées, aux bananiers, etc. Il cause des symptômes des mosaïques en tirets parallèle aux nervures, des marbrures, etc. sur feuilles . La plante entière accuse un retard de croissance. Il est assez commun sur les parcelles dès lors que les producteurs plantent en inter rangs des plantes hôtes de son vecteur : les pucerons. 

Retrouver plus d’informations dans la fiche ci-dessous :

>> Télécharger la fiche phytosanitaire CMV sur bananier <<

Fiche phytosanitaire Banana Streak Virus (BSV) sur bananier

Le Banana Streak Virus ou BSV est un virus sur bananier bien répandu au niveau mondial avec 43 pays touchés. Il se décline en différentes souches qui sont toutes spécifiques du bananier. Les épidémies sont ponctuelles et les dégâts varient. 

Retrouver plus d’informations dans la fiche ci-dessous :

>> Télécharger la fiche phytosanitaire Banana Streak Virus sur bananier <<

Fiche phytosanitaire ToLCNDV

Le virus du ToLCNDV ou Tomato Leaf Curl New-Delhi Virus est un geminivirus qui attaquent les Solanacées et Cucurbitacées. Il cause des symptômes variés selon la plante hôte attaquée avec sur feuilles et fruits (chlorose, déformation, gaufrage, etc.). Il a été détecté en France en septembre 2020 dans la région PACA et Occitanie sur courgette. Au niveau mondial, il est déjà présents dans divers pays avec un impact important sur Cucurbitacées. 

Retrouver plus d’informations dans la fiche ci-dessous :

>> Télécharger la fiche phytosanitaire ToLCNDV <<

Fiche phytosanitaire oïdium de la tomate

L’oïdium est une maladie fongique qui touche de nombreuses cultures notamment la tomate. Elle est largement répandue sous serre ou en plein champ et cause fréquemment des dégâts sur les cultures. 

Retrouver plus d’informations dans la fiche ci-dessous :

>> Télécharger la fiche phytosanitaire oïdium de la tomate <<

Un diagnostic facilité au terrain avec Tropi-Fruits

Depuis début janvier, l’application Tropi-fruits est disponible. C’est une plateforme web et smartphones, développée par le Cirad en collaboration avec l’INRAE qui se concentre sur les problématiques phytosanitaires des cultures fruitières (agrumes, ananas, avocat, banane et mangue) et de la vanille. Elle a pour objectif d’aider les agriculteurs et les techniciens à identifier les bioagresseurs des cultures grâce à un diagnostic par l’image aboutissant à une fiche descriptive qui présente les méthodes de luttes alternatives au PPP ainsi que les pratiques agroécologiques pour y remédier. Ces fiches sont rédigées par un comité d’experts du Cirad, de l’Anses avec l’aide des partenaires des Chambres d’agriculture et de la FDGDON-Réunion.

Elle a été développée dans le cadre du projet EpiBio-OI. Ce projet a pour objectif de participer à la protection de la biodiversité terrestre des îles de la zone Sud-Ouest de l’Océan Indien tout en renforçant la sécurité alimentaire face aux changements globaux. Le projet EPIBIO OI est financé par l’Union européenne (Feder InterReg V) et par la région Réunion.

Tropi-fruits permet donc une aide au diagnostic des maladies et ravageurs des fruits tropicaux (agrumes, mangue, ananas…) directement sur la parcelle. Cela permet de donner aux techniciens et aux agriculteurs une première idée des problématiques présentes sur la culture. Attention dans certains cas, une analyse de laboratoire complémentaire est nécessaire pour affiner le diagnostic. Par exemple, la maladie du HLB et du CTV sur agrumes ont des symptômes visuels similaires. Seule une analyse de laboratoire pourra confirmer la maladie présente.

Pour y accéder c’est par ici :

IOS : httpss://apps.apple.com/fr/app/tropifruit/id1603812309#?platform=iphone

Android : httpss://play.google.com/store/apps/details?id=com.inra.tropifruit&hl=fr&gl=US

Web : https://ephytia.inra.fr/fr/P/148/Tropi_Fruits

Alerte : Pullulations de Chenille Légionnaire Africaine aux Comores

Le 23 février, une alerte a été lancée à la FDGDON par un ressortissant comorien concernant des invasions de chenille aux Comores. En effet, l’information a été relayée par la presse comorienne. Contactés, les scientifiques du Cirad en missions sur les îles alentours confirment également cette information car ils sont à l’origine de l’identification du ravageur. Il s’agit d’une noctuelle, la Chenille Légionnaire Africaine, Spodoptera exempta. Originaire d’Afrique, elle cause des ravages sur de nombreuses Graminées (ou Poacées). Elle est aujourd’hui répandue dans plus de 30 pays africains mais aussi en Amérique du Nord, en Australie, en Asie, à Mayotte et à Madagascar (cf cartographie EPPO). En 2012, des pullulations importantes ont eu lieu à Mayotte sur les abords de l’aéroport de Pamandzi avec plus de 50 chenilles/m². Ces pullulations ne sont plus réapparues par la suite.

Cette noctuelle est absente à La Réunion mais une espèce cousine Spodoptera frugiperda a été détectée chez nous en 2018. Les chenilles ne passent pas inaperçues sous leur forme grégaire. En effet, d’abord verdâtre, elles deviennent noires bleuâtres avec de fines lignes jaune clair sur les côtés au cours de leur développement. En Afrique, Spodoptera frugiperda (originaire d’Amérique), depuis son introduction en 2016, partage le même biotope que S. exempta et leurs dégâts sont conjoints sur les cultures. Les papillons des 2 espèces sont de couleurs brunes et les mâles ont une tache claire à l’extrémité des ailes et vivent une quinzaine de jours. Ces 2 espèces se confondent donc très facilement sans une analyse des organes génitaux ou une analyse moléculaire (barcoding). Les femelles peuvent pondre 1 000 œufs au cours de leur vie à raison de 100 à 400 par nuit. Les œufs sont pondus groupés en dessous des feuilles et recouvert d’écailles. Les chenilles atteindront au sixième et dernier stade une taille de 2,5 à 3,5 cm avant de se nymphoser. En Afrique, il n’est pas rare d’observer des pullulations spectaculaires de 1 000 chenilles au m².

Comme S. frugiperda, les adultes, de 2 à 3,7 cm, peuvent se disséminer à plusieurs centaines de km de leur lieu d’émergence. La canne à sucre, le maïs, le riz et le sorgho seront les plantes hôtes cultivées les plus impactées par S. exempta. Cette espèce se multiplie également sur toutes les herbacées sauvages qui poussent aux abords des routes et des champs.

D’après la bibliographie, les invasions sont consécutives à des fortes pluies (dans les 3 semaines qui suivent). Au Congo, les invasions ont été gérées de manière alternative avec l’utilisation du Bacillus thuringiensis. Dans d’autres pays africains, les fourmis sont attirées dans les champs de maïs pour tuer les chenilles. Une vérification de chaque cœur de maïs afin d’éliminer manuellement les chenilles est aussi réalisée De nombreux autres auxiliaires présents naturellement (Coccinelles, perces oreilles, staphylins, guêpes, punaises, parasitoïdes, etc.) sont aussi favorisés pour la lutte biologique. Des recherches sont aussi en cours pour une lutte biologique à l’aide d’un virus. Les mâles peuvent être capturés à l’aide d’une phéromone sexuelle et un piège englué. Leurs captures permettent d’alerter les producteurs afin d’intervenir rapidement dès l’apparition des premières chenilles.

Rester vigilant sur vos exploitations. Si vous observez des chenilles similaires, signalez-le rapidement à la DAAF ou à la FDGDON pour confirmation de l’espèce.

Contacts :

DAAF, Service de l’Alimentation 0262 33 36 68

FDGDON-Réunion 0262 45 20 00 ou 0692 28 86 02

BSV cultures maraîchères – février 2022

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères de février 2022 <<

A retenir :

Météorologie :  mois de février très nuageux et très pluvieux. Deux cyclones, Batsirai en début de mois et Emnati 17 jours plus tard, ont amené des pluies exceptionnelles qui ont concerné surtout les Hauts du Sud, Sud-Ouest, l’Est étant déficitaire. Pour la température moyenne du mois, l’écart à la normale 1981-2010 est de + 0,2° C.

– Suivi des parcelles fixes :

Tomate : forte pression des maladies, diminution des ravageurs.

Pomme de terre : mildiou difficilement contrôlable.

Laitue : dégâts importants, nombreuses pourritures sur feuilles et collet.

Cucurbitacées : attaque de mouches des légumes en diminution.

– Observations ponctuelles :

Premiers gestes après le passage d’un cyclone, types de dégâts observés.

– Informations diverses : Mise en place par le département d’aides d’urgence ; plateforme de veille sanitaire : ToBRFV à nouveau signalé en Europe ; FranceAgriMer, fermeture des 2 dispositifs aléas climatiques ; liste des produits de biocontrôles homologués.

– Suivi sanitaire des   cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, baisse de la pression de l’Oïdium, augmentation des attaques de l’aleurode.

Sur cultures de diversification, forte présence de thrips, tarsonème et cochenille.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

 

BSV canne à sucre – février 2022

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de février 2022 <<

A retenir :

Météorologie : la pluviométrie a été inférieure aux moyennes normales dans l’ensemble de l’île sauf dans l’Ouest en février.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles de référence de début et milieu de campagne. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) : attention, leur pression commence à augmenter en février sur certaines parcelles du réseau avec un risque moyen.

Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque est faible à moyen sur certaines parcelles du réseau.

Noctuelles défoliatrices (Leucania pseudoloreyi) : aucune pression sur les parcelles du réseau. Surveiller les parcelles de fin de campagne.

Adventices : en février, la pression des adventices a diminué de nouveau grâce aux interventions. On est désormais en dessous du seuil de risque sur toutes les parcelles.

BSV cultures fruitières – février 2022

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de février 2022 <<

A retenir :

Météorologie : des températures proches de la moyenne saisonnière et une pluviométrie excédentaire dans le Sud-Ouest due au passage de Batsirai et Emnati.

Agrumes : attaque de phytoptes, tarsonèmes et début pour les tétranyques. À surveiller.

Dégâts généraux assez importants sur les vergers dû aux passages des cyclones.

Banane : avec les fortes pluies apportées par les 2 tempêtes, il faudra surveiller l’explosion de la maladie Freckle. À surveiller.

Ananas : suite aux fortes pluies (Batsirai et Emnati), rester vigilant sur la recrudescence du Phytophthora. Au niveau des sols peu drainant, une asphyxie racinaire n’est pas à exclure.

Mangue : d’importantes chutes de fruits suite au passage des deux phénomènes cycloniques. Réaliser un ramassage et une élimination des fruits pour éviter le développement des mouches des fruits.

Observation ponctuelle sur avocat : avec les fortes pluies des dégâts d’anthracnose ont été observés.

Rappels des bons gestes après cyclones

BSV cultures maraîchères – janvier 2022

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères de janvier 2022 <<

A retenir :

– Météorologie : la pluviométrie et la température moyenne de janvier sont assez proches des normales de saison. Le bilan mensuel hydrique (+ 10 % en moyenne) est surtout excédentaire sur le Nord-Est (+ 50%) mais il est déficitaire sur les Hauts du Sud-Ouest (- 40 %). Pour la température moyenne, l’écart à la normale 1981-2010 est de – 0,1°C.

– Suivi des parcelles fixes :

Tomate : pression des ravageurs et des maladies en légère hausse.

Pomme de terre : mildiou maîtrisé malgré une hausse de la pression.

Laitue : pourriture du collet en augmentation, présence de limaces et de mildiou.

Cucurbitacées : attaques de mouches des légumes toujours fortes.

– Observations ponctuelles :

Pertes de récolte en oignons, viroses sur Cucurbitacées, bactérioses sur tomates et laitues, alternariose sur chou.

– Informations diverses :

Plateforme de veille sanitaire : ToBRFV signalé en Europe, nouvelle réglementation le concernant ; point sur le plan de relance FranceAgriMer, aléas climatiques DOM V3 ouvert ; liste des produits de biocontrôles homologués.

– Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, baisse de la pression de l’oïdium, augmentation des attaques de Tuta absoluta.

Sur cultures de diversification, forte présence de cochenilles, thrips et pucerons.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV cultures fruitières – janvier 2022

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières  de janvier 2022 <<

A retenir :

Météorologie : des températures toujours en hausse et une pluviométrie excédentaire.

Agrumes : début d’attaque de phytoptes et tarsonèmes, à surveiller.

Banane : début d’attaque de charançons et de thrips, à surveiller.

Ananas : rien à signaler.

Mangue : anthracnose sur manguier à surveiller.

BSV canne à sucre – janvier 2022

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre de janvier 2022 <<

A retenir :

Météorologie : la pluviométrie est supérieure aux moyennes normales au Nord et dans l’Est et proche des normales dans le Sud et l’Ouest en janvier.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles de référence de début et milieu de campagne. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) : attention, elles commencent à réapparaître sur presque toutes les parcelles du réseau.

Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque est faible à moyen sur certaines parcelles du réseau.

Noctuelles défoliatrices (Leucania pseudoloreyi) : aucune pression sur les parcelles du réseau. Surveiller les parcelles de fin de campagne.

Adventices : la pression des adventices baisse grâce aux interventions.

 

BSV canne à sucre – décembre 2021

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre de décembre 2021 <<

A retenir : 

Météorologie : en décembre, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales au Nord et dans l’Ouest et supérieure dans le Sud et l’Est.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué commencent faiblement à apparaître.

Borer rose (Sesamia calamistis) : avec l’arrivée du stade croissance des plants, les attaques de borer rose diminuent. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) : attention, elles commencent à réapparaître sur les parcelles du réseau.

Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque est faible sur presque toutes les parcelles du réseau.

Adventices : la pression des adventices continue de s’intensifier en fin de campagne. Néanmoins elle reste moyenne sur les parcelles où la canne n’est pas développée.

Bilan sanitaire 2021 comparé à 2020 sur les parcelles du réseau.

 

BSV cultures maraîchères – décembre 2021

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de décembre 2021 <<

A retenir :

–  Météorologie :  pluviométrie contrastée   et   températures   douces   pour   un   mois   de décembre.   Les   précipitations moyennes relevées sont supérieures de + 10 % à la normale 1981-2010, avec l’Est fortement excédentaire et l’Ouest déficitaire. Les températures moyennes sont aussi au-dessus de cette normale, l’écart est de + 0,8 °C.

– Suivi des parcelles fixes :

Tomate : pression réduite des ravageurs et des maladies.

Pomme de terre : mildiou maîtrisé sur les cultures.

Laitue : pourriture du collet toujours présente, présence de limaces et de mineuses.

Cucurbitacées : augmentation des attaques de mouches des légumes.

Bilan sanitaire de l’année pour chacune de ces 4 cultures comparé à 2020.

– Observations ponctuelles :

Principaux bioagresseurs observés cette année sur des parcelles flottantes, tendances par rapport à 2020.

– Informations diverses :

Plateforme de veille sanitaire : ToBRFV signalé en Europe, nouvelle réglementation le concernant ; point sur le plan de relance FranceAgriMer : aléas climatiques DOM V3 ouvert ; liste des produits de biocontrôle homologués et retirés.

– Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, baisse de la pression de l’Oïdium, augmentation des attaques de Tuta absoluta

Bilan sanitaire des cultures sous abri de 2021 comparé à 2020.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV cultures fruitières – décembre 2021

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de décembre 2021<<

A retenir :

Météorologie : des températures toujours en hausse et une pluviométrie excédentaire.

Agrumes : début d’attaques de phytopte et tarsonème. À surveiller.

Mangue : la prophylaxie est primordiale en cette période pour la gestion des Mouches des fruits. Bien que les précipitations soient faibles (Ouest), les températures augmentent et les fruits au sol doivent impérativement être ramassés !

BSV cultures fruitières – novembre 2021

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de novembre 2021 <<

A retenir :

Météorologie : des températures toujours en hausse et une pluviométrie déficitaire.

Agrumes : début d’attaque de cochenilles ; à surveiller.

Ananas : début d’attaque de cochenilles ; à surveiller.

Banane : rien à signaler.

Mangue : pression importante des mouches des fruits. La prophylaxie est primordiale en cette période. Bien que les précipitations soient très faibles, les températures augmentent et les fruits au sol doivent impérativement être ramassés !

Papayer : les conditions climatiques (chaudes et sèches) sont favorables au développement des tarsonèmes.

 

BSV canne à sucre – novembre 2021

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de novembre 2021 <<

A retenir :

Météorologie : en novembre, la pluviométrie est globalement inférieure aux moyennes décennales de l’ordre de – 78 % sur toute l’Île.

Ver blanc (Hoplochelus marginalis) : attention à bien veiller à la lutte obligatoire contre le ver blanc sur les parcelles en replantation.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : pas de présence sur les parcelles du réseau. Le début de croissance de la canne diminue les attaques de borer de souche. Mais rester vigilant pour les cannes de fin de campagne.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur la plupart des parcelles du réseau.

Adventices : la pression des adventices continue de s’intensifier en fin de campagne notamment sur les parcelles ou la canne n’est pas développée. Toutefois, la sécheresse de ce mois de novembre est un facteur limitant.

Observation ponctuelle : Charançon de la canne à sucre et suspicion de morve rouge.

BSV cultures maraîchères – novembre 2021

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères de novembre 2021<<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie fortement déficitaire avec des températures élevées pour un mois de novembre. Les précipitations moyennes relevées sont inférieures de – 55 % à la normale 1981-2010. Les températures moyennes sont par contre bien au dessus de cette normale, l’écart est de + 1,1 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : faible pression des ravageurs et des maladies.

Pomme de terre : mildiou maîtrisé sur les cultures.

Laitue : pourriture du collet toujours présente, présence de limaces et de mineuse.

Cucurbitacées : augmentation des attaques de mouches des légumes.

Observations ponctuelles :

Quelques dégâts liés au manque d’eau ; présence de thrips sur plusieurs cultures ; alternariose et rouille blanche sur chou ; nématodes sur carottes ; gale bactérienne sur tomate.

Informations diverses :

Plateforme de veille sanitaire : ToBRFV signalé en Europe, nouvelle réglementation le concernant ; point sur le plan de relance FranceAgriMer, aléas climatiques DOM V3 ouvert ; liste des produits de biocontrôles homologués.

Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, forte pression de l’Oïdium, augmentation des attaques d’aleurodes, d’acariens et de Tuta absoluta.

Sur cultures de diversification, forte pression de pucerons et de cochenilles.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV cultures fruitières – octobre 2021

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières d’octobre 2021 <<

A retenir :

Météorologie : un climat chaud et pluvieux pour ce mois d’octobre.

Agrumes : le stade jeune fruit est propice aux attaques de phytoptes et tarsonèmes. Il faudra rester vigilant aux attaques. Détection du HLB sur la commune de Petite-Île. Il faut rester vigilant.

Ananas : vigilance vis à vis du Phytophthora.

Mangue : attaques de longicorne sur vergers vieillissants et maintien de la pression des mouches des fruits.

BSV canne à sucre – octobre 2021

>> Télécharger le BSV – canne à sucre d’octobre 2021<<

A retenir :

Météorologie : en octobre, la pluviométrie est supérieure aux moyennes décennales dans l’ensemble de l’Île, excepté dans le Sud.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles du réseau. La levée des plants est favorable aux attaques de borer. À surveiller.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur la plupart des parcelles du réseau.

Adventices : la pression des adventices commence à s’intensifier en milieu de campagne. Le paillage stoppe ou ralenti toujours leurs progressions.

BSV cultures maraîchères – octobre 2021

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères d’octobre 2021 <<

À retenir :

Météorologie : mois exceptionnellement doux avec une pluviométrie fortement excédentaire. Les précipitations moyennes d’octobre sont supérieures de + 5,0 % à la normale 1981-2010. Les températures moyennes sont elles aussi au-dessus à la normale, l’écart est de + 0,8 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : baisse de la pression des ravageurs et des maladies.

Pomme de terre : mildiou maîtrisé sur jeunes plantations.

Laitue : pourriture du collet en forte hausse, apparition de limaces et des mineuses.

Cucurbitacées : reprise des attaques de mouches des légumes.

Observations ponctuelles :

Bioagresseurs signalés et moyens de lutte : anthracnose sur piment ; viroses sur Cucurbitacées ; noctuelle terricole sur pomme de terre ; bactériose sur laitue.

Informations diverses :

Renouvellement du certiphyto, plateforme de veille sanitaire : ToBRFV signalé en Europe, nouvelle réglementation le concernant ; point sur le plan de relance FranceAgriMer ; liste des produits de biocontrôles homologués.

Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, forte pression de l’oïdium et de la fusariose, augmentation des attaques de Tuta absoluta.

Sur cultures de diversification, forte pression d’autres ravageurs (tarsonème, puceron et cochenille).

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV canne à sucre – septembre 2021

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de septembre 2021 <<

A retenir :

Météorologie : en septembre, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales dans l’ensemble de l’Île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles du réseau. La levée des plants est favorable aux attaques de borer. À surveiller.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur les parcelles non récoltées hors réseau.

Adventices : la pression des adventices est faible mais commence à s’intensifier en milieu de campagne. Le paillage stoppe ou ralenti leurs progressions. La sécheresse depuis ces derniers mois est aussi un facteur limitant.

BSV cultures maraîchères – septembre 2021

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères de septembre 2021 <<

A retenir :

Météorologie : mois venteux avec une pluviométrie fortement déficitaire. La pluviométrie moyenne de septembre est inférieure de – 40 % à la normale 1981-2010. Les températures moyennes sont par contre légèrement supérieures à cette normale, l’écart est de + 0,5 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : baisse de la pression des ravageurs et des maladies.

Pomme de terre : quelques dégâts signalés sur tubercules (gale et rhizoctone).

Laitue : baisse des attaques cryptogamiques.

Cucurbitacées : diminution des attaques de mouches des légumes.

Observations ponctuelles :

Pourriture bactérienne sur artichaut ; Rouille blanche des crucifères ; Hernie des Crucifères sur radis ; Alternariose sur patate douce .

Informations diverses :

Plateforme de veille sanitaire, ToBRFV souvent signalé en Europe ; Point sur le plan de relance FranceAgriMer ; Liste des produits de biocontrôles homologués.

Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, forte pression du Botrytis et Oidium, diminution des attaques de ravageurs à l’exception de l’aleurode.

Sur cultures de diversification, forte pression d’autres ravageurs (pucerons, cochenilles).

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV cultures fruitières – Septembre 2021

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de septembre 2021 <<

A retenir :

Météorologie : une température toujours en hausse par rapport aux décennales et une pluviométrie toujours déficitaire sur toutes les stations.

Agrumes : début de floraison. Lors de la période de nouaison, il faudra rester vigilant aux attaques de thrips.

Mangue : attaque de mouches des fruits sur les premières mangues.

Penser à renouveler votre Certiphyto

Renouvellement des certificats individuels Certiphyto des exploitants agricoles 

Tous les exploitants agricoles doivent être titulaires d’un certificat individuel Certiphyto pour acquérir et utiliser des produits phytopharmaceutiques.

Les premiers certificats délivrés en 2010 avec une validité de 10 ans sont arrivés à échéance en 2020, et les certificats délivrés à partir du deuxième semestre 2016 avec une validité de 5 ans vont dès à présent commencer à arriver à échéance.

Au vu des observations nationales et régionales, on estime que le taux de renouvellement s’établit autour de 65%. Les effectifs attendus en renouvellement à La Réunion pour la catégorie « décideurs en entreprise non soumis à agrément – exploitation agricole » – DENSA devraient, compte tenu du taux précédent, approcher les chiffres ci-dessous :

Le renouvellement doit se faire dans les 6 mois qui précèdent la fin de validité du certificat initial.

Les exploitants sont invités à anticiper l’échéance, de façon à éviter une période de rupture pendant laquelle l’acquisition de produits phytopharmaceutiques ne sera pas possible.

Le renouvellement du certificat par l’exploitant peut s’obtenir de trois façons :

– à l’issue d’une journée de formation,

– à la suite d’un test (sans formation),

– au vu d’un diplôme agricole obtenu il y a moins de 5 ans.

Pour toute demande de renouvellement, l’agriculteur peut s’adresser :

– à un organisme de formation habilité par la DAAF :

– Centre de formation professionnel et de promotion agricole FORMA’TERRA (Contact : Jérôme MASSON  ; jerome.masson@formaterra.re),

– Chambre d’agriculture (Contact : Adeline JARD ; adeline.jard@reunion.chambagri.fr),

– Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles (FDGDON ; Contact : Marlène MARQUIER ; fdgdon.itf@gmail.com ou marlene.marquier@fdgdon974.fr)

– Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricole (FDSEA ; Contact : Estelle DENIEL ; estelle.deniel@fdsea-reunion.fr).

– à tout organisme mettant en œuvre une formation habilitée par VIVEA

(Source : Agreste La Réunion | synthèses conjoncturelles | septembre 2021 n°24)

BSV cultures fruitières – Août 2021

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières d’août 2021 <<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie excédentaire sur toutes les stations.

Agrumes : présence de fumagine suite à des attaques d’insectes piqueurs-suceurs. À surveiller.

Banane : suite aux fortes précipitations, il faudra rester vigilant sur la propagation de la maladie du freckle.

Ananas : rester vigilant vis à vis de l’apparition du Phytophthora après les fortes pluies de ce mois-ci.

Litchi : la floraison a démarré. Veillez à protéger les populations d’abeilles.

Mangue : apparition des dégâts de mouches des fruits. Rappels sur les moyens de gestion.

BSV canne à sucre – août 2021

>> Télécharger le BSV – canne à sucre d’août 2021 <<

A retenir :

Météorologie : en août, la pluviométrie est supérieure aux moyennes normales dans le Sud, l’Ouest et l’Est sauf dans le Nord.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : pas de présence sur les parcelles du réseau. La levée des plants est favorable aux attaques de borer. À surveiller.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles hors réseau comme le mois dernier pour les parcelles non récoltées.

Adventices : la pression des adventices est faible en début de campagne. Le paillage stoppe ou ralentit leurs progressions.

BSV cultures maraîchères – août 2021

>>Télécharger le BSV – cultures maraîchères d’août 2021<<

A retenir :

Météorologie : ce mois d’août est très arrosé, il a plu 2 fois plus que la normale. Le Sud Sauvage a connu en fin de mois un épisode pluvieux particulièrement violent. Les températures moyennes relevées restent pour leurs parts plus élevées que la normale avec un écart de + 0,4 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : baisse de la pression des ravageurs mais maladies et surtout bactérioses toujours présentes.

Pomme de terre : quelques dégâts signalés sur tubercules (gale, rhizoctone et mildiou), penser au défanage.

Laitue : baisse des attaques cryptogamiques.

Cucurbitacées : diminution des attaques de mouches des légumes.

Observations ponctuelles :

Anthracnose sur piments ; Pourriture blanche et viroses sur ail ; Rouille blanche et nervation noire des Crucifères sur choux ; Mineuse et alternariose sur patate douce ; Pluies diluviennes dans le Sud Sauvage, actions à mener.

Informations diverses :

Production locale de plastique biodégradable ; ToBRFV détecté dans le Sud-Ouest de la Métropole ; Aides aux investissements avec le plan de relance FranceAgriMer.

Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, forte pression de l’oïdium et du Botrytis, diminution des attaques de ravageurs.

Signalements de symptômes atypiques et de PVY.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

Projet BIODOM – Paillages biodégradables

Les paillages plastiques sont largement utilisés (maraîchage, ananas…) pour la maitrise de l’enherbement, c’est une alternative à l’utilisation des herbicides.
L’élimination de ces paillages plastiques est problématique. Les voies de recyclage, financièrement soutenables et écologiquement acceptables, sont très limitées dans notre contexte insulaire.

Dans le cadre du projet BIODOM (Ecophyto), plusieurs nouveaux paillages biodégradables sont testés depuis 2018 en station et chez des agriculteurs à La Réunion et aux Antilles. La tenue des paillages pendant le cycle de culture (maraichage, ananas…) et leur biodégradation ont été observés dans notre environnement tropical.

Après usage, ces paillages biodégradables pourront être enfouis dans le sol ou compostés avec les déchets végétaux : ils seront alors dégradés par les micro-organismes et transformés en eau, CO2 et CH4, et éventuellement en sous-produits (résidus, nouvelle biomasse) non toxiques pour l’environnement.

Ces nouveaux paillages biodégradables sont tout aussi efficaces que les paillages plastiques traditionnels. De plus ils sont produits et disponibles localement, un atout environnemental en plus !

Prenez contact avec votre technicien référent ou avec la cellule environnement : environnement@reunion.chambagri.fr.

Pour plus d’informations vous pouvez télécharger le poster associé en cliquant ICI

BSV canne à sucre – juillet 2021

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de juillet 2021 <<

A retenir :

Météorologie : les pluviométries sont plus hautes que les normales sur l’ensemble de l’Île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier pour les parcelles non récoltées.

Rats (Rattus sp.) : période sensible quand les cannes sont en phase de maturation et gorgées de sucre.

Adventices : en période de coupe, la pression des adventices est globalement en baisse.

Informations diverses : Aides aux investissements avec le plan de relance FranceAgriMer.

BSV cultures maraîchères – juillet 2021

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de juillet 2021 <<

A retenir :

Météorologie : ce mois de juillet est pluvieux et très venteux. Le bilan global des précipitations est excédentaire de

+ 20 %. Les températures moyennes sont aussi plus élevées, avec un écart à la normale de + 0,5 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : baisse de la pression des ravageurs mais augmentation des maladies cryptogamiques.

Pomme de terre : quelques dégâts sur tubercules (gale, rhizoctone et mildiou)

Laitue : baisse des attaques cryptogamiques.

Cucurbitacées : diminution des attaques de mouches des légumes.

Observations ponctuelles :

Population de thrips en hausse dans l’Ouest, ravageur retrouvé sur oignon ainsi que du Botrytis.

Viroses sur Cucurbitacées. Pourriture blanche de l’ail sur Cilaos. Mildiou sur songe à St Joseph.

Informations diverses :

Plan de relance FranceAgriMer.

Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, forte pression de l’oïdium et du Botrytis, diminution des attaques de ravageurs.

Signalements de symptômes atypiques et autres viroses (PVY, ToCV, TSWV).

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV cultures fruitières – Juillet 2021

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de juillet 2021 <<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie excédentaire pour le mois de juillet.

Agrumes : peu de ravageurs recensés sur les parcelles du réseau.

Ananas : les fortes pluies du mois de juillet ont favorisé l’émergence du Phytophthora. Il faut rester vigilant.

Mangue: arrivée des cécidomyies et de leurs dégâts sur les premières fleurs.

 

BSV cultures fruitières – Juin 2021

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de juin 2021 <<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie excédentaire pour le mois de juin.

Agrumes : malgré la diminution des attaques, il faut rester vigilant vis à vis des mouches des fruits. Penser à installer des pièges de surveillance pour contrôler le nombre d’individus capturés par semaine.

Ananas : les fortes pluies du mois de juin ont favorisé l’émergence Phytophthora. Il faut rester vigilant.

Manguier : début de floraison. Surveiller l’arrivée des punaises, cécidomyies et de l’oïdium.

BSV cultures maraîchères – juin 2021

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de juin 2021<<

A retenir :

Météorologie :  ce mois de juin est très pluvieux et venteux. Le bilan global des précipitations est excédentaire de + 60 %. Les températures moyennes sont également plus élevées, avec un écart à la normale de + 0,5 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : bactérioses et maladies cryptogamiques signalées.

Pomme de terre : présence de mildiou, attention au boulage.

Laitue :  hausse des attaques cryptogamiques et notamment de la pourriture du collet.

Cucurbitacées : dégâts de mouches des légumes en diminution.

Observations ponctuelles :

Thrips sur oignon dans l’Ouest, la rouille blanche sur chou souvent rencontrée,

Vers gris sur pomme de terre et gale commune sur carotte signalés.

Informations sur le plan de relance avec les aides FranceAgriMer.

Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Augmentation de la pression des maladies cryptogamiques et baisse des populations de ravageurs.

Symptômes atypiques et autres viroses signalés (PVY et TYLCV).

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV canne à sucre – juin 2021

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de juin 2021 <<

A retenir :

Météorologie : les pluviométries sont plus hautes que les normales sur l’ensemble de l’Île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité est élevé sur certaines parcelles du réseau.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices reste stable sur les parcelles du réseau qui ont eu des interventions. Attention à intervenir dès le dépassement du seuil de 30 % d’enherbement. Solution de l’épaillage à pratiquer de 2 à 3 mois avant la récolte de la parcelle pour lutter contre les adventices et ravageurs ainsi que favoriser la maturation de la canne.

BSV cultures fruitières – Mai 2021

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de mai 2021<<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie déficitaire pour ce mois sur le département.

Agrumes : sur les parcelles en basse altitude, présence de cochenilles. À surveiller.

Observations de mineuses sur le secteur des Makes.

Mangue : repos végétatif.

BSV canne à sucre – mai 2021

>>  Télécharger le BSV – canne à sucre de mai 2021 <<

A retenir :

Météorologie : les pluviométries sont plus basses que les normales sur l’Est, le Nord et le Sud à la différence de l’Ouest.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, même si aucune parcelle du réseau n’est atteinte, les attaques peuvent être élevées sur les parcelles hors réseau.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices reste stable sur les parcelles du réseau qui ont eu des interventions. Intervenez sans attendre dès le dépassement du seuil de 30 % d’enherbement. Solution de l’épaillage à pratiquer de 2 à 3 mois avant la récolte de la parcelle pour lutter contre les adventices et ravageurs ainsi que favoriser la maturation de la canne.

BSV cultures maraîchères – mai 2021

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de mai 2021<<

A retenir : 

Météorologie : ce mois de mai est très sec sur le Nord et l’Est alors que les pluies sont excédentaires sur l’Ouest. Le bilan global au niveau départemental est déficitaire de 60 %. Par contre, les températures moyennes sont plus élevées que la normale avec un écart de + 0,6 °C (9ème rang des plus élevés).

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : moins d’attaque de ravageurs mais maladies cryptogamiques toujours bien présentes.

Pomme de terre : le mildiou toujours là mais contrôlé, présence de gale commune et de Rhizoctonia à la récolte.

Laitue : légère diminution des attaques cryptogamiques.

Cucurbitacées : dégâts de mouches des légumes en légère diminution.

Observations ponctuelles :

Phomopsis sur aubergine signalé.

Sur chou, attaque de rouille blanche, de mildiou et de noctuelles défoliatrices.

Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, augmentation de la pression des maladies cryptogamiques et forte présence d’aleurodes.

Hausse des signalements de symptômes de PVY.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV canne à sucre – avril 2021

>> Télécharger le BSV – canne à sucre d’avril 2021 <<

A retenir :

Météorologie : en avril, la pluviométrie est supérieure aux moyennes décennales dans l’ensemble de l’Île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, même si aucune parcelle du réseau n’est atteinte, les attaques peuvent être élevées sur les parcelles hors réseau.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices a baissé sur les parcelles du réseau qui ont eu des interventions. Attention à intervenir dès le dépassement du seuil de 30 % d’enherbement au sol. Solution de l’épaillage à pratiquer de 2 à 3 mois avant la récolte de la parcelle pour lutter contre les adventices et ravageurs ainsi que favoriser la maturation de la canne.

Vers blanc : Contactez la FDGDON ou la Chambre d’Agriculture pour toutes suspicions d’attaques.

BSV cultures maraîchères – avril 2021

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères d’avril 2021<<

A retenir :

Météorologie : ce mois d’avril affiche une pluviométrie très fortement excédentaire (+ 125 % par rapport à la normale 1981-2010), le plaçant au 3ème rang des mois d’avril les plus pluvieux. Les températures moyennes sont également plus élevées avec un écart à la normale de + 1,1 °C (2ème rang des plus élevés après avril 2019).

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : baisse de la pression des ravageurs mais augmentation des maladies cryptogamiques.

Pomme de terre : attaque généralisée de mildiou, en général correctement maîtrisé,

Laitue : hausse des attaques cryptogamiques et notamment de la pourriture du collet.

Cucurbitacées : dégâts de mouches des légumes en légère diminution.

Observations ponctuelles :

Forte présence de gale bactérienne sur tomate,

Attaque de rhizoctone brun sur pomme de terre.

Dégâts d’escargots signalés sur le cirque de Salazie.

Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, augmentation de la pression des maladies cryptogamiques et diminution des attaques de ravageurs.

Hausse des signalements des symptômes atypiques et problème de nouaison.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV cultures fruitières – Avril 2021

 

>> Télécharger le BSV cultures fruitières d’avril 2021 <<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie excédentaire, le mois d’avril a été le mois le plus arrosé depuis le début de l’année.

Agrumes : début des piqûres de mouches des fruits. A surveiller, penser à installer les pièges de surveillance pour contrôler le nombre d’individus capturés par semaine et à mettre en place l’ensemble des moyens de gestion (Prophylaxie, etc.).

Ananas : avec les fortes pluies du mois d’avril, il faut rester vigilant sur l’émergence Phytophthora. Au niveau des sols peu drainants, une asphyxie racinaire n’est pas à exclure.

Fiche phytosanitaire gestion alternative des adventices sur canne à sucre

Les adventices sont les principaux problèmes sur canne à sucre. Lianes ou herbacées, elles entrent en concurrence avec la canne à sucre et provoquent des pertes de rendement non négligeables. On peut néanmoins limiter fortement leur impact en mettant en place 2 méthodes complémentaires et respectueuse de l’environnement : le paillage et l’épaillage.

>> Télécharger la fiche phytosanitaire gestion alternative des adventices <<

Fiche phytosanitaire Xylella fastidiosa

Xylella fastidiosa est une bactérie connue mondialement pour ses dégâts considérables sur olivier en Italie. Elle colonise les tissus vasculaires et empêche la circulation de la sève dans les organes ce qui provoquent des dépérissement des feuilles, branches puis de l’arbre entier.

Retrouver une description de cette maladie dans la fiche phytosanitaire :

>> Télécharger la fiche phytosanitaire Xylella fastidiosa <<

Fiche phytosanitaire ToBRFV sur tomate

Le virus du ToBRFV ou Tomato Brown Rugose Fruit Virus est un tobamovirus qui causent des symptômes variés sur feuilles (chlorose, déformation, mosaïque, etc.) et des taches brunes sur fruits vert et une coloration irrégulière sur fruits murs. Il a été détecté en 2020 dans le Finistère et a été éradiqué depuis. Au niveau mondial, il est sous étroite surveillance car son mode de contamination par simple contact est extrêmement efficace.

Retrouver plus d’informations dans la fiche ci-dessous :

>> Télécharger la fiche phytosanitaire ToBRFV sur tomate <<

Fiche phytosanitaire Hernie des crucifères

L’hernie des crucifères (Plasmodiophora brassicae) est un champignon telluriques qui s’attaquent aux racines et provoquent des déformations marquées puis la mort de la plupart des Brassicacées ou crucifères.

Plus d’informations dans la fiche phytosanitaire suivante :

>> Télécharger la fiche phytosanitaire Hernie des crucifères <<

Fiche phytosanitaire Rouille blanche des crucifères

La rouille blanche des crucifères est une maladie mal connue mais pourtant courante sur les brèdes, radis, etc. Elle provoque des taches jaunes sur la face supérieure accompagnées de pustules blanchâtres sur la face inférieure des feuilles.

Plus d’informations sur cette maladie fongique dans la fiche phytosanitaire dédiée :

>> Télécharger la fiche phytosanitaire Rouille blanche des crucifères <<

Fiche phytosanitaire pokkah boeng sur canne à sucre

Le Pokkah Boeng ou Fusarium moniliforme est une maladie fongique qui attaque la canne à sucre et provoque une chlorose des feuilles et des dessèchement. Son impact est pour l’instant limité sur le rendement.

Plus d’informations sur la fiche descriptive ci-dessous :

>> Télécharger la fiche phytosanitaire Pokkah Boeng <<

Fiche phytosanitaire charbon de la canne à sucre

La maladie du charbon (Ustilago scitaminea) est un champignon qui attaque la canne à sucre et cause une réduction du nombre de tiges usinables. Son nom est lié aux symptômes causés sur le fouet et qui rappelle du charbon. La perte de rendement peut atteindre 50 %. 

Retrouver la description de cette maladie dans la fiche ci-dessous :

>> Télécharger la fiche maladie du charbon <<

Fiche phytosanitaire longicorne du manguier

Le longicorne du manguier ou Ton jacques (Batocera rufomaculata) est un coléoptère de grande taille qui pond ses œufs dans les troncs de manguier, d’avocatier ou encore de jacquier. La larve, nommée localement « zandette », va réaliser des galeries dans le tronc et causer des dessèchement des branches voir un dépérissement de l’arbre.

Plus d’informations sur cet insecte dans la fiche phytosanitaire ci-dessous :

>> Télécharger la fiche phytosanitaire longicorne du manguier <<

Fiche phytosanitaire CTV sur agrumes

La maladie du Citrus Tristeza Virus ou CTV est présente à la Réunion depuis plusieurs dizaines d’années. Elle impacte les agrumes peut importe leur âge et provoque un affaiblissement qui peut aboutir à la mort. 

Télécharger ci-dessous une fiche descriptive de cette maladie. 

>> Fiche phytosanitaire CTV sur agrumes <<

BSV Canne à sucre – Mars 2021

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre de mars 2021 <<

A retenir :

Météorologie : en mars, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales uniquement dans le Nord et le Sud.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles de référence de début et milieu de campagne. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité commence à augmenter sur certaines parcelles du réseau. Le risque élevé sur le territoire.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices est contrôlée grâce aux interventions de décembre et janvier avant que le seuil de risque soit atteint. Procéder également à des arrachages manuels des graminées et des lianes invasives sans attendre.

 

BSV cultures fruitières – Mars 2021

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de mars 2021 <<

A retenir : 

Météorologie : le mois de mars a été mieux arrosé que les mois précédents. Mais cette pluviométrie reste assez contrastée.

Agrumes : avec le grossissement des fruits, il faut rester vigilant sur les attaques de tarsonèmes et de phytopte.

Banane : attention aux attaques de la mouche des fruits.

Palmiste : soyez vigilant à la pourriture du cœur de palmier.

Mangue : les parcelles sont en repos végétatif

BSV cultures maraîchères – mars 2021

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères de mars 2021<<

A retenir :

Météorologie : la pluviométrie moyenne de mars est légèrement déficitaire (- 10 % par rapport à la normale 1981-2010). Les températures moyennes sont par contre plus élevées, l’écart à la normale est de + 0,6 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : apparition de maladies cryptogamiques (mildiou, botrytis) et de bactérioses.

Pomme de terre : présence de mildiou.

Laitue : augmentation des attaques cryptogamiques.

Cucurbitacées : population de mouches des légumes toujours élevée.

Observations ponctuelles :

Attaque de vers blancs sur patate douce, signalement de gale bactérienne sur tomate, de rouille blanche sur chou de chine, de bactérioses sur chou et de mildiou sur taro.

Découverte d’un nouveau virus à Maurice, le ToMMV, qui a immédiatement été éradiqué.

Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, dégâts de la mineuse Tuta absoluta en baisse, forte présence d’aleurode.

L’oïdium reste la maladie dominante pour l’ensemble des cultures suivies sous abri.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

CRES 2020

Suite à notre Comité Régional d’Épidémiosurveillance (CRES) du 23 février 2021, vous pouvez retrouver ci-dessous le compte rendu ainsi que tous les bilans sanitaires et documents présentés pour la campagne 2020.

Compte rendu CRES 

Filière fruits (CTV)

Filière fruits (Mouches des fruits)

Filière Maraîchage (Viroses de la tomate)

Filière Canne à sucre (Rouille orangée)

Bilan Communication

Bilan Analyses

Bilan DAAF (réforme du BSV)

Présentation Tropifruits (Cirad)

Présentation Prpv (Cirad)

Ce CRES était le dernier avec cette organisation technique et financière. En effet, les BSV ne seront plus financés par ECOPHYTO en 2022. Un chantier est en cours pour trouver des pistes de financements et les maintenir.

BSV cultures fruitières – Février 2021

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de février 2021 <<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie déficitaire sur le département. Pour les parcelles en zone irriguée, il est important de ne pas manquer l’irrigation quand cela est possible. En effet, une plante en stress hydrique sera plus réceptive aux attaques de ravageurs. Éviter les excès d’eau.

Agrumes : diminution des attaques.

Ananas : présence de cochenilles. Attention à la propagation de la maladie du wilt.

Kaki : début de la maturation des fruits. Restez vigilant aux attaques de mouche des fruits.

Mangue : fin de saison pour la mangue.

BSV Canne à sucre – Février 2021

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre de février 2021<<

A retenir :

Météorologie : en février, la pluviométrie est globalement inférieure aux moyennes décennales de l’ordre de – 57 % sur toute l’île.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles de référence de début et milieu de campagne. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité commence à augmenter sur certaines parcelles du réseau. Le risque est moyen.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices est basse grâce aux interventions.

BSV cultures maraîchères – février 2021

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de février 2020 <<

À retenir : 

Météorologie : la pluviométrie moyenne de février est fortement déficitaire (- 65 % par rapport à la normale 1981-2010). Les températures moyennes sont par contre plus élevées, l’écart à la normale est de + 0,6 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de problème, présence réduite de bioagresseurs dont l’aleurode.

Pomme de terre : aucun problème sanitaire relevé.

Laitue : baisse des attaques cryptogamiques.

Cucurbitacées : dégâts de mouches des légumes toujours importants.

Observations ponctuelles :

Présence de cicadelles sur aubergine et de tarsonèmes sur piment, dégâts liés à la sécheresse.

Informations sur la présence d’un nouveau virus à Maurice, le ToMMV.

Autorisation provisoire de mise en marché de 120 jours du Methyl eugenol.

Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, dégâts de la mineuse Tuta absoluta en baisse, forte présence d’acariens.

L’oïdium reste la maladie dominante pour l’ensemble des cultures suivies sous abri.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV cultures fruitières – Janvier 2021

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de janvier 2021 <<

A retenir :

Météorologie : des températures toujours en hausse et une pluviométrie déficitaire.

Agrumes : il est impératif de surveiller les populations de la cochenille farineuse des Seychelles.

Ananas : présence de cochenilles, vectrice de la maladie du Wilt. Attention à leur propagation.

Manguier : avec les premières pluies, attention aux risques d’Anthracnose.

BSV Canne à sucre – Janvier 2021

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre de janvier 2021 <<

A retenir : 

Météorologie : en janvier, la pluviométrie est globalement inférieure aux moyennes décennales de l’ordre de – 50 % sur toute l’île.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles de référence de début et milieu de campagne. Avec l’arrivée du stade croissance des plants, les attaques de borer rose diminuent. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) : attention, elles commencent à réapparaître sur presque toutes les parcelles du réseau.

Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque est faible à moyen sur certaines parcelles du réseau.

Noctuelles défoliatrices (Leucania pseudoloreyi) : aucune pression sur les parcelles du réseau. Surveiller les parcelles de fin de campagne.

Adventices : la pression des adventices baisse grâce aux interventions.

BSV cultures maraîchères – janvier 2021

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de janvier 2021 <<

A retenir :

Météorologie : la pluviométrie moyenne de janvier est toujours déficitaire (- 40 % par rapport à la normale 1981-2010) sur la quasi-totalité du département. Seul l’Ouest est épargné.

Les températures moyennes sont nettement supérieures à la normale, l’écart est de + 6 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de problème, faible présence de Tuta absoluta et d’oïdium.

Pomme de terre : attaques de mildiou contrôlées et présence de gale sur semences d’importation.

Laitue : hausse des attaques cryptogamiques.

Cucurbitacées : dégâts de mouches des légumes toujours importants.

Observations ponctuelles :

Pourriture de l’oignon à la récolte, virose sur Cucurbitacées.

Focus sur la chenille mineuse de la patate douce.

Informations sur l’utilisation des dispositifs de piégeage et sur leur mise en marché.

Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, dégâts de la mineuse Tuta absoluta en hausse.

L’oïdium reste la maladie dominante pour l’ensemble des cultures suivies sous abri.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (NON PRÉSENT).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (NON PRÉSENT).

BSV cultures maraîchères – décembre 2020

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de décembre 2020 <<

A retenir :

Météorologie : la pluviométrie moyenne de décembre est déficitaire (- 20 % par rapport à la normale 1981-2010) sur la quasi-totalité du département. Seul le Grand Sud est une fois de plus épargné.

Les températures moyennes sont nettement supérieures à la normale, l’écart est de + 0,7 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de problème, faible présence de Tuta absoluta et de thrips.

Pomme de terre : aucun problème phytosanitaire relevé.

Laitue : peu d’attaques cryptogamiques, quelques signalements de TSWV et de mineuses.

Cucurbitacées : dégâts de mouches des légumes en hausse.

Bilan sanitaire de l’année pour chacune de ces 4 cultures comparé à 2019.

Observations ponctuelles :

Principaux bioagresseurs observés cette année sur des parcelles flottantes.

Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, population d’aleurode en baisse, forte pression de la mineuse Tuta absoluta.

L’oïdium reste la maladie la plus rencontrée pour l’ensemble des cultures suivies sous abri.

Bilan sanitaire des cultures sous abri de 2020 comparé à 2019.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (non présent).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (non présent).

BSV cultures fruitières – Décembre 2020

> Télécharger le BSV – cultures fruitières de décembre 2020 <<

A retenir : 

Météorologie : les températures sont toujours au-dessus des normales saisonnières.

Banane : début des captures de charançons, à surveiller.

Mangue : petit foyer de cochenilles dans la zone Ouest de l’île et augmentation de la population de B. dorsalis.

BSV Canne à sucre – Décembre 2020

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre de décembre 2020 <<

A retenir :

Météorologie : en décembre, la pluviométrie est globalement inférieure aux moyennes décennales de l’ordre de – 13 % sur toute l’île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué commencent faiblement à apparaître.

Borer rose (Sesamia calamistis) : avec l’arrivée du stade croissance des plants, les attaques de borer rose diminuent. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) : attention, elles commencent à réapparaître sur les parcelles du réseau.

Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque est faible sur presque toute les parcelles du réseau.

Adventices : la pression des adventices continue de s’intensifier en fin de campagne. Néanmoins elle reste moyenne sur les parcelles où la canne n’est pas développée. La sécheresse depuis ces derniers mois est aussi un facteur limitant.

 

BSV cultures maraîchères – novembre 2020

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de novembre 2020 <<

A retenir :

Météorologie : la pluviométrie moyenne de novembre est fortement déficitaire (- 50 % par rapport à la normale 1981-2010) sur la quasi-totalité du département. Seul le Grand Sud est épargné.

Les températures moyennes sont inférieures à la normale, l’écart est de – 2 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de problème, faible présence de Tuta absoluta.

Pomme de terre : aucun problème phytosanitaire relevé.

Laitue : peu d’attaques cryptogamiques, signalement de TSWV et de mineuses.

Cucurbitacées : dégâts de mouches des légumes en hausse.

Observations ponctuelles :

Désordres physiologiques et pertes dus à la sécheresse, noctuelles terricoles sur pomme de terre en fin de récolte, attaques de chenilles défoliatrices sur patate douce.

Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, l’aleurode devient le ravageur dominant mais la mineuse Tuta absoluta est toujours bien présente.

L’oïdium reste la maladie la plus rencontrée pour l’ensemble des cultures suivies sous abri (tomate et Cucurbitacées).

Sur Cucurbitacées, les aleurodes et les acariens sont les ravageurs les plus souvent relevés.

VIGILANCE : virus ToLCNDV, virus New Delhi des feuilles enroulées de la tomate (non présent).

VIGILANCE : virus ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate (non présent).

BSV Canne à sucre – Novembre 2020

<< Télécharger le BSV – canne à sucre de novembre 2020 >>

A retenir :

Météorologie : en novembre, la pluviométrie est globalement inférieure aux moyennes décennales de l’ordre de – 18 % sur toute l’île.

Ver blanc (Hoplochelus marginalis) : attention à bien veiller à la lutte obligatoire contre le ver blanc sur les parcelles en replantation.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : pas de présence sur les parcelles du réseau. Le début de croissance de la canne diminue les attaques de borer de souche. Mais rester vigilant pour les cannes de fin de campagne.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur la plupart des parcelles du réseau.

Adventices : la pression des adventices continue de s’intensifier en fin de campagne. Forte pression des adventices qui continue sur les parcelles ou la canne n’est pas développée. La sécheresse depuis ces derniers mois est aussi un facteur limitant.

 

BSV cultures fruitières – Novembre 2020

> Télécharger le BSV – cultures fruitières de novembre 2020 <<

A retenir :

Météorologie : des températures toujours en hausse et une pluviométrie record sur certaines stations.

Ananas : la hausse des températures et le climat sec favorisent la présence de la cochenille farineuse (Dysmicoccus brevipes) dans les parcelles.

Mangue : hausse de l’impact des mouches des fruits. Poursuivez une prophylaxie rigoureuse et favorisez la multitude d’insectes utiles naturellement présents sur vos parcelles.

BSV Canne à sucre – Octobre 2020

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre d’octobre 2020 <<

A retenir :

Météorologie : en octobre, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales dans le Nord et le Sud mais supérieure dans l’Est et l’Ouest.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles du réseau. La levée des plants est favorable aux attaques de borer. À surveiller.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur la plupart des parcelles du réseau.

Adventices : la pression des adventices commence à s’intensifier en milieu de campagne. Le paillage stoppe ou ralenti leurs progressions. La sécheresse depuis ces derniers mois est aussi un facteur limitant.

BSV cultures maraîchères – octobre 2020

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères d’octobre 2020 <<

A retenir :

Météorologie : la pluviométrie moyenne d’octobre est légèrement déficitaire (- 10 % par rapport à la normale 1981-2010), mais c’est encore sur le Nord-Est que sont observés les plus gros déficits.

Les températures moyennes sont nettement supérieures à la normale, l’écart est de + 0,8 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de problème, présence avérée de TYLCV sur variété tolérante, faible présence de Tuta absoluta.

Pomme de terre : rare cas du mildiou.

Laitue : peu d’attaques cryptogamiques, signalement de TSWV et de mineuses.

Cucurbitacées : dégâts de mouches des légumes en hausse.

Observations ponctuelles :

Signalements d’anthracnose sur piment, de viroses sur Cucurbitacées, de cicadelles sur aubergines, de noctuelles terricoles sur gingembre, de mildiou sur tomate et d’alternariose sur patates douces.

Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, l’aleurode devient le ravageur dominant mais la mineuse Tuta absoluta est toujours bien présente.

L’oïdium reste la maladie la plus rencontrée pour l’ensemble des cultures suivies sous abri.

Sur poivron et melon, les aleurodes et les acariens sont les bioagresseurs les plus souvent relevés.

Focus sur un nouveau pollinisateur bientôt disponible, la mouche charbon.

ALERTE : virus ToBRFV de la tomate (non présent).

BSV cultures fruitières – octobre 2020

> Télécharger le BSV – cultures fruitières d’octobre 2020<<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie déficitaire pour ce mois sur le département.

Agrumes : grossissement des fruits et début d’attaques de tarsonème, phytopte, et thrips à surveiller.

Mangue : début nouaison. Vigilance sur les premières observations de dégâts de longicorne dans les vergers de manguiers, la sécheresse favorise son développement.

BSV cultures maraîchères – septembre 2020

>> Télécharger le BSV cultures maraichères de septembre 2020 <<

A retenir :

Météorologie : la pluviométrie moyenne de septembre est déficitaire de – 30 % par rapport à la normale 1981-2010. C’est sur Le Nord-Est que sont observés les plus gros déficits, le Sud étant pour sa part légèrement excédentaire.

Les températures moyennes sont légèrement supérieures à cette normale, l’écart est de + 0,3 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de problème, symptômes supposés de TYLCV sur variété tolérante, faible présence de Tuta absoluta.

Pomme de terre : apparition du mildiou, conseils de plantation pour le 2ème cycle.

Laitue : peu d’attaques cryptogamiques, signalement de TSWV.

Cucurbitacées : dégâts de mouches des légumes en hausse.

Observations ponctuelles :

Fortes attaques de T. absoluta sur certaines parcelles. Faible présence d’hernie des Crucifères. Apparition de pourriture bactérienne sur chou. Dégâts de chenilles défoliatrices sur patate douce.

Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, la mineuse T. absoluta reste le ravageur dominant mais les populations d’aleurode sont toujours fortes.

L’oïdium reste le problème majeur suivi du Botrytis. Les cas de symptômes atypiques sont en baisse.

ALERTE : virus ToBRFV de la tomate (non présent).

Message d’alerte du Ministère de l’Agriculture concernant l’envoi non sollicité de semences.

BSV Canne à sucre – Septembre 2020

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre de septembre 2020 <<

A retenir :

Météorologie : en septembre, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales dans l’ensemble de l’île, excepté dans le Sud.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles du réseau. La levée des plants est favorable aux attaques de borer. À surveiller.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur les parcelles non récoltées hors réseau.

Adventices : la pression des adventices est faible mais commence à s’intensifier en milieu de campagne. Le paillage stoppe ou ralenti leurs progressions. La sécheresse depuis ces derniers mois est aussi un facteur limitant.

 

BSV cultures fruitières – septembre 2020

> Télécharger le BSV – cultures fruitières de septembre 2020 <<

A retenir :

Météorologie : un climat chaud et sec pour ce mois de septembre.
Agrumes : début de floraison, lors de la période de nouaison, il faudra rester vigilant aux attaques de thrips.
Mangue : des fruits attaqués par B. dorsalis sont observés dans l’Ouest.

BSV cultures maraîchères – août 2020

>> Télécharger le BSV – culture maraîchères d’août 2020 <<

A retenir :

Météorologie : la pluviométrie départementale moyenne d’août est fortement déficitaire avec – 65 % par rapport à la normale 1981-2010. L’ensemble de l’Île est impacté avec un déficit variant de – 50 % à – 85 %.

Les températures moyennes sont par contre proches de cette normale, l’écart n’étant que de + 0,2 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de problème, signalement de la mineuse et de la mouche de la tomate sans dégâts sur culture.

Pomme de terre : gale commune et de rhizoctone sur tubercules, conseils de plantation pour le 2ème cycle.

Laitue : peu d’attaques cryptogamiques.

Cucurbitacées : peu de dégâts de mouche des légumes.

Observations ponctuelles :

Flétrissement bactérien sur tomate, carence en phosphore.

Chenilles défoliatrices sur chou.

Suivi sanitaire des cultures hors sol sous abri :

Sur tomate, la mineuse Tuta absoluta reste le ravageur dominant mais les populations d’aleurode augmentent.

L’oïdium reste le problème majeur et les cas de symptômes atypiques sont en hausse.

Sur poivron et courgette, les aleurodes et les pucerons sont les bioagresseurs les plus souvent rencontrés.

ALERTE : virus ToBRFV de la tomate (non présent)

BSV Canne à sucre – Août 2020

>> Télécharger le BSV – canne à sucre d’août 2020 <<

A retenir :

Météorologie : en août, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales dans l’ensemble de l’île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles du réseau. La levée des plants est favorable aux attaques de borer. À surveiller.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier pour les parcelles non récoltées.

Adventices : la pression des adventices est faible en début de campagne. Le paillage stoppe ou ralentit leurs progressions. La sécheresse de ce mois d’août est aussi un facteur limitant.

 

BSV cultures fruitières – août 2020

>> Télécharger le BSV cultures fruitières d’août 2020 <<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie très déficitaire pour ce mois sur le département.

Agrumes : fin de la récolte sur le secteur de Petite-Île.

Mangue : forte attaque de thrips sur les zones Ouest et Sud. Brûlure des inflorescences due aux vagues de froid successives. B. dorsalis a l’affût des premiers fruits.

BSV cultures maraîchères – juillet 2020

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de juillet 2020 <<

À retenir :

Météorologie : la pluviométrie départementale moyenne de juillet est fortement déficitaire avec – 50 % par rapport à la normale 1981-2010. Ce déficit est plus important au Nord (- 70 %) et à l’Ouest (- 75 %).

Les températures moyennes sont par contre proches de cette normale, l’écart n’étant que de + 0,3 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu ou pas de problème sur les 2 parcelles en récolte.

Pomme de terre : présence de quelques traces de gale commune et de rhizoctone sur tubercules récoltés.

Laitue : peu d’attaques cryptogamiques.

Cucurbitacées : baisse de l’attaque des mouches des légumes.

Observations ponctuelles :

Présence de thrips sur de nombreuses cultures.

Dégâts de gel sur pomme de terre. Quelques dégâts sur jeunes cultures dus aux tourterelles.

Suivi sanitaire les cultures hors sol sous abri :

La mineuse Tuta absoluta reste le ravageur dominant. L’oïdium est toujours fortement présent.

Présence de blotchy (maturation inégale) sur grosse tomate.

Rappels sur les moyens de lutte existants contre Tuta absoluta.

ALERTE : virus ToBRFV de la tomate (non présent)

BSV cultures fruitières – juillet 2020

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de juillet 2020 <<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie déficitaire pour ce mois sur le département sauf sur Ste-Rose.

Agrumes : peu de bio-agresseurs recensés sur les parcelles du réseau.

Mangue : forte présence de thrips et d’oïdium sur les inflorescences. Attaques de mouches des fruits sur les fruits précoces.

BSV Canne à sucre – Juillet 2020

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de juillet 2020 <<

A retenir :

Météorologie : les pluviométries sont plus basses que les normales sur l’Est, le Nord et l’Ouest à la différence du Sud.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier pour les parcelles non récoltées.

Rats (Rattus sp.) : période sensible quand les cannes sont en phase de maturation et gorgées de sucre.

Adventices : en période de coupe, la pression des adventices est globalement faible et en baisse.

Vigilance sur les parcelles récoltées, car les repousses de canne sont sensibles aux attaques de pucerons jaunes, de borers et de noctuelles.

BSV cultures maraîchères – juin 2020

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de juin 2020 <<

A retenir :

Météorologie : la pluviométrie de juin est au niveau départemental contrastée, mais en moyenne déficitaire. Le bilan global est inférieur de – 25 % à la normale 1981-2010. Les températures moyennes sont par contre légèrement supérieures à cette normale, l’écart étant de + 0,2 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu ou pas de problème sur 2 parcelles en pré-récolte.

Pomme de terre : présence de quelques traces de gale commune et de rhizoctone sur tubercules récoltés.

Laitue : attaques de pourriture du collet en baisse.

Cucurbitacées : baisse de l’attaque des mouches des légumes.

Observations ponctuelles :

Divers pathogènes retrouvés sur ail. Flétrissement bactérien sur pomme de terre.

Suivi sanitaire les cultures hors sol sous abri :

La mineuse Tuta absoluta reste le ravageur dominant.

L’oïdium toujours fortement présent.

Réapparition de symptômes atypiques sur tomate.

ALERTE : virus ToBRFV de la tomate (non présent)

BSV cultures fruitières – juin 2020

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de juin 2020 <<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie déficitaire pour ce mois sur le département.

Agrumes : maintenir la prophylaxie malgré la baisse des captures de mouches des fruits.

Détection du HLB sur la commune de Saint-Pierre. Il faut rester vigilant.

Manguier: les premières inflorescences se font voir sur la zone Ouest ainsi que les premières attaques d’oïdium.

BSV Canne à sucre – Juin 2020

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre de juin 2020 <<

A retenir :

Météorologie : les pluviométries sont plus basses que les normales sur l’Est, le Nord et l’Ouest à la différence du Sud.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité est élevé sur certaines parcelles du réseau.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices reste stable sur les parcelles du réseau qui ont eu des interventions. Attention à intervenir dès le dépassement du seuil de 30 % d’enherbement.

BSV Canne à sucre – Mai 2020

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de mai  2020 <<

A retenir :

Météorologie : en mai, la pluviométrie est inférieure aux moyennes normales dans l’ensemble de l’Île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité est élevé sur certaines parcelles du réseau.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices reste stable sur les parcelles du réseau qui ont eu des interventions. Intervenez sans attendre dès le dépassement du seuil de 30 % d’enherbement.

 

 

BSV cultures fruitières – mai 2020

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de mai 2020 <<

À retenir :

Météorologie : pluviométrie déficitaire pour ce mois sur le département.

Agrumes : on note une baisse de la production par rapport à 2019. Sur les parcelles en basse altitude, les attaques de mouches des fruits sont en augmentation. À surveiller

Fruit de la passion : présence de fusariose sur le secteur de Saint-Louis. À surveiller

Mangue: les premières inflorescences se font voir sur la zone ouest et les premières attaques d’oïdium sont observées.

Focus : à quel moment tailler ses manguiers ? Retrouvez un article complet en page 10 et 11.

BSV cultures maraîchères – mai 2020

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de mai 2020 <<

A retenir :

Météorologie : la pluviométrie de mai est très déficitaire, le bilan global départemental est de – 50 % par rapport à la normale 1981-2010. Les températures moyennes sont par contre très proches de cette normale.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu ou pas de problème sur une fin de récolte et une nouvelle plantation.

Pomme de terre : quelques cas de gale commune sur tubercule, attention au boulage sur les dernières plantations.

Laitue : attaques de pourriture du collet en baisse.

Cucurbitacées : attaque des mouches des légumes en légère diminution.

Observations ponctuelles :

Phomopsis sur aubergine, rouille blanche sur chou, bactérioses sur tomate.

Suivi sanitaire les cultures hors sol sous abri :

Diminution des attaques des ravageurs dont Tuta absoluta.

L’oïdium toujours fortement présent.

– ALERTE : virus ToBRFV de la tomate (non présent)

BSV cultures maraîchères – avril 2020

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères d’avril 2020 <<

A retenir :

Météorologie : la pluviométrie d’avril est inférieure à la normale (- 20 %) mais contrastée, avec le Nord-Ouest déficitaire et le Sud légèrement excédentaire. Les températures moyennes sont très proches de la normale.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu ou pas de problème sur une fin de récolte et une nouvelle plantation.

Pomme de terre : mildiou sur tubercules, apparition de gale commune sur tubercule.

Laitue : attaques de pourriture du collet, présence de mines et de TSWV en baisse.

Cucurbitacées : attaque des mouches des légumes en légère diminution.

Observations ponctuelles :

Gale bactérienne sur tomate, pucerons sur antaques, coléoptères sur Cucurbitacées, escargots sur chouchou.

Suivi sanitaire les cultures hors sol sous abri : Nombre réduit d’observations.

La mineuse Tuta absoluta reste le ravageur dominant.

L’oïdium toujours fortement présent.

ALERTE : virus ToBRFV de la tomate

BSV Canne à sucre – Avril 2020

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre d’Avril 2020 <<

A retenir :

Météorologie : en avril, la pluviométrie est supérieure aux moyennes normales dans l’Est et le Sud.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité est moyen sur une parcelle du réseau. Attention, des cas de fortes attaques sont remontés hors réseau. À surveiller.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices a baissé sur les parcelles du réseau qui ont eu des interventions. Veiller à intervenir dès le dépassement du seuil de 30 % d’enherbement au sol. La solution de l’épaillage à pratiquer de 2 à 3 mois avant la récolte de la parcelle pour lutter contre les adventices et ravageurs. Cette pratique permet aussi de favoriser la maturation de la canne.

Vers blanc : contactez la FDGDON ou la Chambre d’agriculture pour toutes suspicions d’attaques.

BSV cultures fruitières – avril 2020

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières d’avril 2020 <<

A retenir :

Météorologie : les températures sont proches de la moyenne saisonnière. Concernant la pluviométrie, il y a une forte disparité entre les secteurs.

Agrumes : observations de puceron noir vecteur du virus de la Tristeza (ou CTV) sur le secteur du Tampon. Soyez vigilant.

Banane : diminution des captures de charançons.

Manguier : les cochenilles des Seychelles et l’anthracnose toujours d’actualités.

BSV cultures fruitières – mars 2020

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de mars 2020 <<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie excédentaire sur le secteur du Sud et Sud sauvage, favorisant ainsi l’apparition de maladies cryptogamiques.

Agrumes : chancre citrique, quelques foyers sur les parcelles en haute altitude.

Banane : diminution des captures de charançons.

Manguier : présence d’anthracnose sur fruits dans le secteur Sud et Ouest. À surveiller en cas de pluies.

Alerte : présence de foyers de scolytes noir du caféier sur agrumes et café dans l’Ouest.

BSV Canne à sucre – Mars 2020

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de mars 2020 <<

A retenir :

Météorologie : en mars, la pluviométrie est supérieure aux moyennes normales dans l’ensemble de l’île sauf dans le Nord.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence nulle sur les parcelles de référence de début et milieu de campagne. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité commence à augmenter sur certaines parcelles du réseau. Risque élévé sur le territoire.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices reste contrôlée grâce aux interventions précoces (en dessous du seuil de risque). Procéder à des arrachages manuels des graminées et des lianes invasives sans attendre.

Alerte ToBRFV sur Solanacées

Le virus du fruit rugueux brun de la tomate (ou Tomato Brown Rugose Fruit Virus – ToBRFV) s’attaque aux Solanacées et plus particulièrement aux tomates, aux piments et aux poivrons. Ces symptômes varient selon les variétés et, à l’image d’autres virus, certaines plantes sont asymptomatiques. On observe des mosaïques et des marbrures sur les feuilles de la tête. Sur fruits, des taches chlorotiques, des marbrures et aussi des zones rugueuses apparaissent. Ce virus se transmet par simple contact et cause un impact économique car les fruits ne sont plus commercialisables.

Le virus n’a pas été détecté à ce jour à La Réunion mais restons vigilant !

Plus d’informations dans les BSV de février 2020,  de mars 2020, d’avril 2020 et de mai 2020.

Ainsi, la plus grande vigilance est à employer dans nos exploitations et nos jardins. Pour ce faire, vous pouvez vous référer à l’instruction technique qui définit le plan de surveillance et les autocontrôles concernant le ToBRFV en France.

Vous pouvez la télécharger ici : instruction technique SBT ToBRFV

Vous trouverez également des fiches pour les jardiniers et pépiniéristes sur ce lien : Recommandations pour les jardiniers amateurs et pépinières

Tout symptôme douteux ou suspicion doivent faire l’objet d’une déclaration sans délai à la DAAF ou à la FDGDON (OVS – Végétal). Des prélèvements seront effectués pour analyses.

Contacts : DAAF Service de l’alimentation 0262 33 36 68 ; FDGDON-Réunion : 0262 45 20 00 ou 0692 28 86 02.

BSV cultures maraîchères – mars 2020

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de mars 2020 <<

À retenir :

Météorologie : les précipitations de mars sont proches de la normale sur la majeure partie du département, le Sud étant toutefois excédentaire. Les températures moyennes sont par contre supérieures à la normale (+ 0,8 °C), elles sont nettement plus élevées dans les Hauts.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : attaque de mildiou et de gale bactérienne, la mineuse Tuta absoluta est toujours bien présente.

Pomme de terre : risque de mildiou élevé sur les nouvelles plantations.

Laitue : fortes attaques de pourriture du collet, présence de mines et de TSWV.

Cucurbitacées : attaque des mouches des légumes toujours très forte.

Observations ponctuelles :

Gale bactérienne sur tomate, viroses sur Cucurbitacées.

Suivi sanitaire des tomates hors sol sous abri :

La mineuse Tuta absoluta reste le ravageur dominant.

L’oïdium toujours fortement présent, attaque de Botrytis en hausse.

Suivi sanitaire des cultures de diversification hors sol sous abri

ALERTE : virus ToBRFV de la tomate. Vigilance sur vos parcelles !

Alerte Fusariose TR4 à Mayotte

Fin 2019, suite à la découverte de la fusariose TR4 au Mozambique sur des plants de bananiers, un échantillonnage des services officiels a été effectué à Mayotte. Une des 2 bananeraies prélevées a été déclarée positive à cette maladie due à un champignon (Fusarium oxysporum f. sp. cubense).  La fusariose TR4, aussi appelée la Maladie de Panama, est une maladie d’importance économique majeure pour la production de bananes au niveau mondial.

Ce champignon tellurique se transmet par ruissellement d’eau contaminée ou par de la terre contaminée véhiculée par des chaussures ou par les roues de voitures. Les spores du champignons se maintiennent plusieurs années dans le sol. Après contact avec le bananier, le mycélium du champignon va coloniser les vaisseaux conducteurs de la plante et provoquer rapidement un brunissement des vaisseaux et un jaunissement des feuilles les plus âgées qui forment alors un « juppage » autour du tronc. L’attaque est virulente et peut aller jusqu’au dépérissement total du pied. Les variétés de bananiers du type Cavendish sont les plus sensibles contrairement aux bananes du type Plantain.

Plus d’informations dans ce document de l’Anses :  Alerte Fusariose du bananier

En cas de symptômes sur vos bananiers, n’hésitez pas à contacter :

– La DAAF/SALIM : 0262 33 36 68 ou 0262 33 36 70

– La FDGDON (OVS végétal) : 0262 45 20 00 ou 0262 49 92 15

– La Chambre d’agriculture : 0262 96 20 50

Pour préserver l’agriculture réunionnaise notamment la production de banane, il est obligatoire et indispensable de respecter la réglementation sur l’introduction de végétaux ou de produits végétaux, d’organismes nuisibles et de terre à La Réunion (Arrêté préfectoral n°2011-1479 du 3 septembre 2011 modifié).

 

CRES 2019

Suite à notre Comité Régional d’Épidémiosurveillance (CRES) du 28 janvier 2020, vous pouvez retrouver ci-dessous le compte rendu ainsi que tous les bilans sanitaires et documents présentés pour la campagne 2019.

Compte Rendu du CRES 28/01/20

Focus méthodes de désherbage en canne à sucre

Focus mineuse de la tomate

Focus Wilt et Phytopthora sur ananas

Focus gestion des mouches des fruits

Focus Etude des plantes hôtes de Bactrocera dorsalis

Focus projet GEMDOTIS

Bilan communication 2019

Budget et orientations 2020

Alerte Fusariose du bananier

Nous remercions également tous les partenaires qui participe à la vie du réseau d’épidémiosurveillance.

BSV cultures maraîchères – février 2020

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de février 2020 <<

A retenir :

Météorologie : ce mois de février est exceptionnellement sec avec un déficit moyen de pluviométrie par rapport à la normale de – 60 %. Les températures sont par contre très proches de la normale.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : attaque de mildiou et de gale bactérienne, la mineuse Tuta absoluta est toujours bien présente.

Pomme de terre : risque de mildiou élevé sur les nouvelles plantations.

Laitue : attaques de pourriture du collet en augmentation, présence de mines et de TSWV.

Cucurbitacées : attaque des mouches des légumes toujours très forte.

Observations ponctuelles :

Gale commune sur carotte, hernie des Crucifères sur chou, Phomopsis sur aubergines.

Suivi sanitaire des tomates hors sol sous abri :

La mineuse Tuta absoluta reste le ravageur dominant.

L’oïdium toujours fortement présent, attaque de stemphyliose en augmentation.

Suivi sanitaire des cultures de diversification hors sol sous abri

ALERTE : virus ToBRFV sur tomate

 

BSV Canne à sucre – Février 2020

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de février 2020 <<

A retenir :

Météorologie : en février, la pluviométrie est inférieure aux moyennes normales dans l’ensemble de l’île.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles de référence de début et milieu de campagne. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité commence à augmenter sur certaines parcelles du réseau. Le risque est moyen.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices reste contrôlée avec les moyens alternatifs et les interventions.

BSV cultures fruitières -février 2020

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de février 2020 <<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie déficitaire sur le département, pour les parcelles en zone irriguée, il est important de ne pas négliger l’irrigation quand cela est possible. En effet, une plante en stress sera plus sensible aux attaques de ravageurs. Éviter les excès d’eau.

Agrumes : diminution des attaques de cochenilles par rapport au mois précédent

Banane : diminution des captures de charançons

Manguier : on arrive à la fin de la récolte.

Papaye : attaque de tarsonème.

 

BSV Canne à sucre – Janvier 2020

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de janvier 2020 <<

À retenir :

Météorologie : en janvier, la pluviométrie est supérieure aux moyennes normales dans le Sud et l’Est. Les températures passent en dessous des moyennes normales.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles de référence de début et milieu de campagne. Avec l’arrivée du stade croissance des plants, les attaques de borer rose diminuent. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) : attention, elles commencent à réapparaître sur presque toutes les parcelles du réseau.

Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque est faible à moyen sur certaines parcelles du réseau.

Noctuelles défoliatrices (Leucania pseudoloreyi) : aucune pression sur les parcelles du réseau. Surveiller les parcelles de fin de campagne.

Adventices : la pression des adventices baisse grâce aux interventions.

BSV cultures maraîchères – Janvier 2020

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de janvier 2020 <<

À retenir :

Météorologie : la pluviométrie et les températures départementales moyennes sont redevenues normales, avec malgré tout de fortes disparités entre zones concernant la pluviométrie. Le Sud et Sud-Ouest ont été fortement arrosés alors que le Nord Est est déficitaire.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : attaque de mildiou et de gale bactérienne, la mineuse Tuta absoluta toujours bien présente.

Pomme de terre : risque de mildiou élevé sur les nouvelles plantations.

Laitue : attaques de pourriture du collet en augmentation, présence de mines.

Cucurbitacées : attaque des mouches des légumes toujours très forte.

Observations ponctuelles :

Pertes de récolte sur les parcelles d’oignons.

Cul noir sur tomate.

L’oïdium est toujours actif sur de nombreuses cultures.

État sanitaire des cultures sous abri :

Les attaques de ravageurs sont fortes, la mineuse Tuta absoluta est régulièrement observée.

L’oïdium est toujours la maladie prédominante ; Le mildiou et la stemphyliose sont en hausse.

nécrose

BSV cultures fruitières – janvier 2020

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de janvier 2020 <<

A retenir :

Météorologie : la chaleur et l’humidité ont favorisé le développement de ravageurs tels que la mouche des fruits.

Agrumes : il faut rester vigilant vis à vis de la cochenille farineuse des Seychelles.

Banane : conseils pour la lutte contre le charançon.

Manguier : augmentation des populations de B. dorsalis sur la zone Ouest. Renforcez la stratégie de lutte avec en premier lieu : la prophylaxie.

BSV cultures fruitières – décembre 2019

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de décembre 2019 <<

À retenir :

Météorologie : les températures sont toujours au dessus des normales saisonnières.

 

Banane : début des captures de charançons, à surveiller.

 

Manguier : augmentation des populations de B. dorsalis.

 

Toutes cultures : bilans phytosanitaires 2019.

BSV cultures maraîchères – Décembre 2019

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de décembre 2019 <<

À retenir :

– Météorologie :

Le bilan global de la pluviométrie de décembre est excédentaire de 60 %, excédent très élevé sur le Sud-Est mais moindre sur le Nord-Ouest. Les températures restent supérieures de + 1,4 °C aux moyennes décennales.

– Suivi des parcelles fixes :

Tomate : attaques de mildiou, quelques dégâts de bactériose et présence forte de T. absoluta.

Pomme de terre : les parcelles suivies sont en pleine pousse, le risque mildiou est élevé.

Laitue : pourriture du collet plus fréquente, présence de TSWV et de mineuses.

Cucurbitacées : augmentation d’attaques de mouches des légumes.

Bilan sanitaire de l’année pour chacune de ces 4 cultures comparé à l’année précédente.

– Observations ponctuelles :

Principaux bioagresseurs observés cette année sur des parcelles flottantes.

– État sanitaire des cultures sous abri :

Comparaison du bilan sanitaire des cultures sous abri de 2019 par rapport à l’année précédente.

BSV Canne à sucre – Décembre 2019

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de décembre 2019 <<

A retenir :

Météorologie : en décembre, la pluviométrie est supérieure aux moyennes normales dans l’ensemble de l’île excepté dans le Nord.

Bilan phytosanitaire : comparaison du bilan sanitaire 2019 par rapport à 2018.

BSV cultures maraîchères – octobre 2019

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères d’octobre 2019 <<

À retenir :

Météorologie : bilan pluviométrique proche de la normale et températures records avec un écart à la normale 1981-2010 de + 1,6 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : présence de Tuta absoluta sur les parcelles.

Pomme de terre : de nouvelles plantations sont mises en place, pas de problèmes particuliers signalés.

Laitue : faible présence de la pourriture du collet et début d’attaques de ravageurs.

Cucurbitacées : attaque des mouches des fruits et des légumes en augmentation.

Observations ponctuelles :

Tuta absoluta : retrouvée sur de nombreuses parcelles de tomate de plein champ, dégâts parfois importants.

Sur chou pommé, attaque de mildiou.

État sanitaire des cultures sous abri :

Les attaques de ravageurs restent élevées, avec une forte présence d’aleurodes et de la mineuse Tuta absoluta.

L’oïdium est toujours la maladie prédominante avec une augmentation sensible des attaques.

Focus sur l’oïdium : reconnaissance de cette maladie et moyens de lutte.

BSV canne à sucre – septembre 2019

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de septembre 2019 <<

A retenir :

Météorologie : en septembre, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales dans l’ensemble de l’île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles du réseau. La levée des plants est favorable aux attaques de borer. À surveiller.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur les parcelles non récoltées hors réseau.

Adventices : la pression des adventices est faible mais commence à s’intensifier en milieu de campagne. Privilégiez le paillage pour stopper ou ralentir leurs progressions. La sécheresse de ces derniers mois limite aussi leur développement.

Focus : adapter sa variété pour limiter l’enherbement.

BSV cultures maraîchères – septembre 2019

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de septembre 2019 <<

A retenir :

Météorologie : bilan pluviométrique légèrement déficitaire (- 15 %) et contrasté avec le Nord-Est déficitaire et le Sud-Ouest fortement excédentaire. Les températures sont élevées pour la saison, l’écart à la normale pour la température moyenne est de + 0,9 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : présence de Tuta absoluta sur les 2 parcelles.

Pomme de terre : dernières parcelles en fin de récolte avec forte présence de gale. De nouvelles plantations sont mises en place, conseils avant plantation.

Laitue : faible présence de la pourriture du collet et début d’attaques de ravageurs.

Cucurbitacées : attaque des mouches des fruits et des légumes en augmentation.

Observations ponctuelles :

Tuta absoluta retrouvée sur une parcelle de tomate de plein champ, dégâts peu importants.

Signalement de tarsonème sur gros piment.

Attaque de courtilières sur tubercules de pomme en l’air.

État sanitaire des cultures sous abri :

Les attaques de ravageurs restent élevées, celles de la mineuse Tuta absoluta dépassent celles des aleurodes.

L’oïdium est toujours la maladie prédominante mais le Didymella également bien présent.

Focus sur Tuta absoluta, reconnaissance de ce ravageur et rappel des moyens de lutte.

Reconnaître et favoriser les auxiliaires des cultures à La Réunion

Le 22 août s’est tenue une conférence de presse pour la sortie d’un tout nouveau guide sur les auxiliaires des cultures.

Intitulé « Reconnaître et favoriser les auxiliaires des cultures à La Réunion », il regroupe plus de 200 illustrations en haute définition qui présente une centaine d’auxiliaires observés localement mais aussi dans d’autres territoires de l’Océan Indien. Cet outil est destiné aux agriculteurs et aux techniciens pour les aider à la reconnaissance des auxiliaires sur les parcelles. Il peut être également un bon support pédagogique pour les formateurs et les enseignants. Vous y retrouverez des recommandations pour favoriser et maintenir toute cette faune utile à la protection des cultures et également à la pollinisation.

Cet ouvrage sera bientôt disponible sur demande dans les antennes Chambre d’agriculture (s’adresser à son technicien référent).

BSV canne à sucre – août 2019

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre d’août 2019 <<

A retenir :

Météorologie : en août, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales dans l’ensemble de l’île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles du réseau. La levée des plants est favorable aux attaques de borer. À surveiller.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier pour les parcelles non récoltées.

Adventices : la pression des adventices est faible en début de campagne. Le paillage stoppe ou ralentit leurs progressions. La sécheresse de ces derniers mois est aussi un facteur limitant.

BSV cultures fruitières – août 2019

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières d’août 2019 <<

À retenir :

Agrumes : fin de la récolte sur le secteur de Petite-Île.

Letchi : floraison exceptionnelle pour cette année.

Manguier : floraison timide et une forte attaque de cécidomyie des fleurs et de punaises. L’oïdium est à surveiller en cette fin d’hiver.

Fraise : attaque moyenne de pucerons sur toutes les parcelles, à surveiller. Pression forte à moyenne du Botrytis. La prophylaxie est primordiale pour contenir les maladies fongiques.

 

BSV cultures maraîchères – août 2019

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères d’août 2019 <<

À retenir :

Météorologie : bilan pluviométrique fortement déficitaire au niveau départemental (- 40 %), à l’exception du Grand Sud qui a été correctement arrosé. Les températures sont élevées pour la saison, l’écart à la normale pour la température moyenne est de + 0,9 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : Faible présence d’oïdium, signalement de Tuta absoluta.

Pomme de terre : de nombreuses parcelles en fin de cycle sont en attente de récolte, le marché étant saturé. De nouvelles plantations avec des semences récupérées vont bientôt être mises en place, conseils avant plantation.

Laitue : faible présence de la pourriture du collet et d’attaques de ravageurs.

Cucurbitacées : niveau d’attaque des mouches des fruits et des légumes stationnaire malgré une température plutôt clémente.

Observations ponctuelles :

Flétrissement bactérien sur aubergine.

Tuta absoluta retrouvée sur plusieurs parcelles de tomate de plein champ, dégâts peu importants.

La hernie des crucifères est toujours à l’origine de pertes importantes de récolte, focus sur cette maladie.

État sanitaire des cultures sous abri :

Les attaques de ravageurs restent élevées, celles de la mineuse Tuta absoluta et des aleurodes sont les plus fréquentes.

L’oïdium est toujours la maladie prédominante mais le Botrytis et le mildiou sont également bien présents

BSV canne à sucre – juillet 2019

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de juillet 2019 <<

A retenir :

Météorologie : les pluviométries sont plus hautes que les normales sur l’ensemble de l’île sauf dans le Nord.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau, comme le mois dernier pour les parcelles non récoltées.

Rats (Rattus sp.) : période sensible quand les cannes sont en phase de maturation et gorgées de sucre.

Adventices : en période de coupe, la pression des adventices est globalement en baisse.

BSV cultures fruitières – juillet 2019

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de juillet 2019 <<

A retenir :

Ananas : présence de Phytophthora. Veiller au bon drainage de l’eau sur la parcelle.

Manguier : début de floraison des manguiers, quelques foyers de punaises présents dans les vergers.

Mouche des fruits : un récapitulatif des moyens de gestion est à retrouver dans le bulletin spécial mouches des fruits. Rendez-vous en ligne pour le consulter.

Fraise : bilan de l’enquête sur les dépérissement du fraisier. 2 virus identifiés dont 1 nouveau pour notre île.

BSV cultures maraîchères – juillet 2019

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de juillet 2019 <<

À retenir :

Météorologie : bilan pluviométrique contrasté au niveau départemental : largement excédentaire sur la zone Sud-Ouest et déficitaire sur le Nord-Est. Les températures sont élevées pour la saison, l’écart à la normale pour la température moyenne est de + 1,3 °C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : diminution des attaques de mouche des fruits et légumes.

Pomme de terre : présence de gales et de rhizoctone brun sur tubercules récoltés. Des cas de boulage sont encore signalés sur les dernières plantations réalisées avec les semences d’importation.

Laitue : pourriture du collet en nette diminution, attaque de ravageurs moindres.

Cucurbitacées : attaque des mouches des fruits et des légumes en forte baisse.

Observations ponctuelles :

Phomopsis sur aubergines à nouveau signalé.

Présence de courtilières sur tubercules de pomme de terre.

Rouille blanche toujours présente sur chou de chine.

Présence de thrips sur oignon.

État sanitaire des cultures sous abri :

Les attaques de ravageurs restent élevées, celles de la mineuse Tuta absoluta et des aleurodes sont les plus fréquentes.

L’oïdium est toujours la maladie prédominante mais le Botrytis et le mildiou sont également bien présents.

Fiche phytosanitaire gestion des mouches des fruits

La problématique mouches des fruits prend de l’ampleur depuis l’arrivée en 2017 de Bactrocera dorsalis.

Pour prévenir les dégâts au retour de l’été austral, une conférence de presse organisée par le Conseil Départemental de La Réunion et la FDGDON a eu lieu le 26 juillet 2019 sur les moyens de gestions de la mouche orientale des fruits Bactrocera dorsalis. Elle s’est déroulée à Saint-Paul sur l’exploitation de M. Robert Claudy (AVO), partenaire du réseau d’épidémiosurveillance.

Cela a été l’occasion de présenter un BSV spécial qui présente la biologie du bioagresseur, les dégâts engendrés et les moyens de lutte basés essentiellement sur les principes de l’agro-écologie.

Agriculteurs, particuliers, agissons ensemble contre la mouche orientale des fruits !

>> BSV Spécial mouches des fruits <<

                    

Fiche phytosanitaire Cercosporiose noire

Détectée en avril 2018 , la cercosporiose noire est une maladie fongique du bananier. Elle s’attaque aux feuilles qui se dessèchent avant de dépérir. Leur durée de vie est ainsi réduite. La qualité des fruits est également impacté car leur durée de vie verte est amoindrie ce qui cause des problèmes à l’export.

Au vu de sa dangerosité, ce bioagresseur est réglementé et son signalement est obligatoire sans délai à la DAAF, service de l’alimentation et à la FDGDON. Une lutte obligatoire est également requise lors de la détection d’un foyer. Toutes les mesures qui s’appliquent à ce bioagresseur sont rappelés dans l’arrêté préfectoral n°2019-403.

Vous trouverez plus d’informations sur la fiche phytosanitaire Cercosporiose noire :

 >> Télécharger la fiche phytosanitaire Cercosporiose noire <<

Pour toute suspicion, la FDGDON au 0262 45 20 00 ou 0692 28 86 02 ;                                                                                       la DAAF, service de l’alimentation au 0262 33 36 68

BSV canne à sucre – juin 2019

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de juin 2019 <<

A retenir :

Météorologie : les pluviométries sont plus hautes que les normales sur l’ensemble de l’île sauf dans l’Ouest.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité est élevé sur certaines parcelles du réseau.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices reste stable sur les parcelles du réseau qui ont eu des interventions. Attention à intervenir dès le dépassement du seuil de 30 % d’enherbement.

BSV cultures maraîchères – juin 2019

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de juin 2019 <<

A retenir :

Météorologie : la pluviométrie est largement excédentaire dans l’Est et le Sud ( + 80 % en moyenne sur le département) et les températures moyennes sont supérieures de + 0,9 °C à la normale, écarts du à des températures nocturnes élevées pour la saison (+ 1,3 °C).

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu d’attaques cryptogamiques et population de ravageurs observés en baisse, notamment la mouche des fruits.

Pomme de terre : parcelles en fin de récolte avec présence de gale et de rhizoctone brun sur tubercules récoltés. Attention aux risques de boulage sur les dernières plantations.

Laitue : pourriture du collet en nette diminution, présence de thrips avec quelques rares cas de TSWV et de mineuses.

Cucurbitacées : attaque des mouches des légumes en baisse et peu d’attaque sur melon sous abri.

Observations ponctuelles :

Fente de croissance sur tubercules de pomme de terre.

État sanitaire des cultures sous abri :

Les attaques de ravageurs sont fortes, celles de Tuta absoluta dépassent celles des aleurodes.

L’oïdium est toujours la maladie prédominante mais le Botrytis et le mildiou sont également bien présents.

BSV cultures fruitières – juin 2019

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de juin 2019 <<

À retenir :

Agrumes : apparition de fumagine sur les feuilles. Surveiller les populations d’insectes piqueurs-suceurs.

Manguier : observation de punaises dans l’Ouest. Surveillez leur évolution.

Mouche des fruits : avec le début de la période hivernale, la population a diminué, malgré cela il est impératif d’appliquer les méthodes de lutte préconisées dans les bulletins précédents.

BSV cultures fruitières – Mai 2019

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de mai 2019 <<

A retenir :

Agrumes: dans les vergers qui ne sont pas atteints par le greening, la récolte s’annonce plutôt bonne.

Manguier : arbres en repos végétatif. Présence de cochenilles farineuses.

Mouches des fruits : avec le début de la période hivernale, la population a fortement diminué, malgré cela il est impératif d’appliquer les méthodes de lutte préconisées dans les bulletins précédents.

BSV cultures maraîchères – mai 2019

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de mai 2019 <<

A retenir :

Météorologie : la sécheresse est moindre en mai mais la pluviométrie est toujours déficitaire sur l’ensemble du département (bilan global de – 30 %). La chaleur persiste avec un écart à la normale 1981-2010 pour la température moyenne de + 1,0 °C (3ème rang des plus élevées pour un mois de mai).

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : attaques cryptogamiques moindres, mais plus de ravageurs observés, notamment la mouche des fruits.

Pomme de terre : parcelles en fin de récolte, présence de gales et de rhizoctone brun sur tubercules récoltés mais absence de maladies cryptogamiques en culture.

Laitue : pourriture du collet en nette diminution, présence de thrips avec quelques cas de TSWV et de mineuses.

Cucurbitacées : attaque des mouches des légumes toujours forte sauf sur melon sous abri.

Observations ponctuelles :

Thrips sur oignons, focus sur ce ravageur.

Tarsonème sur poivron et gros piment.

La cicadelle inféode de nombreuses cultures.

État sanitaire des cultures sous abri :

Les attaques de ravageurs sont fortes, la mineuse Tuta absoluta et les aleurodes sont les plus fréquentes.

L’oïdium est toujours la maladie prédominante mais le Botrytis et le Didymella sont également bien présents.

BSV canne à sucre – mai 2019

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de mai 2019 <<

A retenir :

Météorologie : les pluviométries sont plus basses que les normales sur l’ensemble de l’île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité est élevé sur certaines parcelles du réseau.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices reste stable sur les parcelles du réseau qui ont eu des interventions. Attention à intervenir dès le dépassement du seuil de 30 % d’enherbement.

BSV cultures fruitières – Avril 2019

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières d’avril 2019 <<

A retenir :

Météorologie: les pluies sont toujours déficitaires et les températures douces en ce début d’hiver.

Agrumes: début d’attaque du pou rouge de Californie, Aonidiella aurantii. Surveillez son évolution.

Mouche des fruits : avec le début du mûrissement des fruits, les attaques sont de plus en plus nombreuses. Il est impératif de surveiller le verger et de mettre en place toutes les stratégies de lutte.

Manguier : la récolte de la mangue est terminée. Présence de cochenille des Seychelles, Icerya seychellarum.

BSV canne à sucre – avril 2019

>> Télécharger le BSV – canne à sucre d’avril 2019 <<

A retenir :

Météorologie : les températures sont plus élevées que les normales. Une pluviométrie plus forte que les normales dans l’Est et le Nord à contrario du Sud et de l’Ouest.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité est élevé sur certaines parcelles du réseau.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices a baissé sur les parcelles du réseau qui ont eu des interventions. Attention à intervenir dès le dépassement du seuil de 30 % d’enherbement au sol.

 

BSV cultures maraîchères – avril 2019

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères d’avril 2019 <<

A retenir :

Météorologie : température moyenne record, supérieure à 1,7 °C à la normale, les plus élevées pour un mois d’avril depuis 52 ans. Pluviométrie légèrement déficitaire (-9 %) avec des pluviométries légèrement en dessous sur l’Est et un fort déficit sur le Sud-Ouest (-51 %).

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : attaques cryptogamiques moindres, mais plus de ravageurs observés, notamment les mouches des fruits.

Pomme de terre : absence de maladies cryptogamiques, présence de gales sur les parcelles en début de récolte.

Laitue : pourriture du collet en nette diminution, présence de thrips avec quelques cas de TSWV et de mineuses.

Cucurbitacées : attaque des mouches des légumes toujours forte sauf sur melon.

Observations ponctuelles :

Présence de cicadelles sur de nombreuses cultures.

Attaques de noctuelles défoliatrices sur chou pommé,

Hernie des Crucifères toujours d’actualité et signalée sur navet,

Avec les fortes chaleurs, les désordres physiologiques sont fréquents.

État sanitaire des cultures sous abri :

Les attaques de ravageurs sont fortes, celles de la mineuse Tuta absoluta et des aleurodes sont les plus fréquentes.

L’oïdium est toujours la maladie prédominante mais le Botrytis et le mildiou sont également bien présents.

Rappel sur les moyens de lutte existants contre la mineuse Tuta absoluta.

BSV cultures maraîchères – mars 2019

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de mars 2019 <<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie très fortement déficitaire sur l’ensemble du département avec des températures maximales records (+ 1,2 °C en moyenne) alors que les températures moyennes ne sont supérieures que de + 0,7°C aux normales.

Ce mois de février est le plus sec depuis 48 ans.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : attaques cryptogamiques moindres, mais plus de ravageurs observés, notamment la mouche des fruits.

Pomme de terre : parcelles en fin de récolte, présence de gales sur tubercules récoltés mais absence de maladies cryptogamiques en culture.

Laitue : pourriture du collet en nette diminution, présence de thrips avec quelques cas de TSWV et de mineuses.

Cucurbitacées : attaque des mouches des fruits et légumes en hausse sauf sur melon sous abri.

Observations ponctuelles :

Présence de thrips sur de nombreuses parcelles.

La cicadelle inféode de nombreuses cultures.

État sanitaire des cultures sous abri :

Les attaques de ravageurs sont fortes, la mineuse Tuta absoluta et les aleurodes sont les plus fréquentes.

L’oïdium est toujours la maladie prédominante mais le Botrytis et le Didymella sont également bien présents.

BSV cultures fruitières – Mars 2019

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de mars 2019 <<

A retenir :

Météorologie: les pluies sont toujours déficitaires.

Agrumes: présence de tétranyque sur les parcelles en basse altitude.

Manguier : présence d’inflorescence tardive et présence de longicorne.

Mouche des fruits : présence généralisée de Bactrocera dorsalis. Mettez en place la stratégie de lutte.

BSV canne à sucre – mars 2019

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de mars 2019 <<

A retenir :

Météorologie : en mars, la pluviométrie est inférieure aux moyennes normales sur toute l’île.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence nul sur les parcelles de référence de début et milieu de campagne. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, les dégâts commencent à augmenter sur certaines parcelles du réseau. Le risque est élevé.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Maladies : risque de la maladie du charbon (Ustilago scitaminea), restez vigilant sur les parcelles irriguées ou exposées à des conditions humides suivies d’un temps sec et venté.

Adventices : la pression des adventices reste contrôlée grâce aux interventions. Procéder à des arrachages manuels des graminées et des lianes invasives sans attendre.

CRES 2018

Suite à notre Comité Régional d’Épidémiosurveillance (CRES) du 26 février 2019, vous pouvez retrouver ci-dessous le compte rendu ainsi que tous les bilans sanitaires et documents présentés pour la campagne 2018.

Compte rendu du CRES 260219

Focus mouche orientale des fruits

Focus maladies foliaires du bananier

Focus dépérissement du fraisier

Focus mineuse de la tomate

Focus chenille légionnaire d’automne

Focus Erianthus contre le foreur de tige

Focus horticulture

Bilan communication

Budget et orientations 2019

Nous remercions également tous les partenaires qui participe à la vie du réseau d’épidémiosurveillance.

Fiche phytosanitaire Spodoptera frugiperda

Détectée en septembre 2018 par la FDGDON, la chenille légionnaire d’automne ou Spodoptera frugiperda est un Lépidoptère de la famille des Noctuidae. Très polyphage, la chenille peut consommer des Graminées, des Cucurbitacées, etc. mais elle a une préférence marquée pour le maïs. La canne à sucre est également sous haute surveillance.

Au vu de sa dangerosité, ce bioagresseur est réglementé et son signalement est obligatoire sans délai à la DAAF, service de l’alimentation et à la FDGDON. Une lutte obligatoire est également requise lors de la détection d’un foyer. Toutes les mesures qui s’appliquent à ce bioaggresseur sont rappelés dans l’arrêté préfectoral n°2019-404.

Vous trouverez plus d’informations sur la fiche phytosanitaire Spodoptera frugiperda :

>> Télécharger la fiche phytosanitaire Spodoptera frugiperda <<

Pour toute suspicion, la FDGDON au 0262 45 20 00 ou 0692 28 86 02 ;                                                                                       la DAAF, service de l’alimentation au 0262 33 36 68

BSV cultures maraîchères – février 2019

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de février 2019 <<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie très fortement déficitaire sur l’ensemble du département avec des températures maximales records (+ 1,2 °C en moyenne) alors que les températures moyennes ne sont supérieures que de + 0,7 °C aux normales.

Ce mois de février est le plus sec depuis 48 ans.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : attaques cryptogamiques moindres, mais plus de ravageurs observés, notamment la mouche des fruits.

Pomme de terre : parcelles en fin de récolte, présence de gales et absence de maladies cryptogamiques.

Laitue : pourriture du collet en nette diminution, présence de thrips avec quelques cas de TSWV et de mineuses.

Cucurbitacées : attaque des mouches des légumes en hausse sauf sur melon.

Observations ponctuelles :

Toujours de nombreuses parcelles de Cucurbitacées virosées.

Attaques de noctuelles défoliatrices sur chou pommé,

Hernie des Crucifères toujours d’actualité et régulièrement signalée,

Avec les fortes chaleurs, de nombreux désordres physiologiques sont signalés.

État sanitaire des cultures sous abri :

Les attaques de ravageurs sont fortes, la mineuse Tuta absoluta et les aleurodes sont les plus fréquentes.

L’oïdium est toujours la maladie prédominante mais le Botrytis et le mildiou sont également bien présents.

Rappel sur les moyens de lutte existants contre la mineuse Tuta absoluta.

BSV cultures fruitières – Janvier 2019

>> Télécharger le BSV cultures fruitières de janvier 2019 <<

Météorologie : la chaleur et l’humidité ont favorisé le développement de ravageurs tels que les mouches des fruits.

Agrumes: avec les températures qui augmentent, il faut rester vigilant sur la cochenille farineuse.

Manguier : recrudescence de la cochenille des Seychelles ; surveiller la présence de longicorne pendant les opérations de taille ; présence de Bactrocera dorsalis sur variétés tardives.

 

BSV cultures maraîchères – janvier 2019

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de janvier 2019 <<

A retenir :

Météorologie : températures records pour un mois de janvier avec un écart à la normale pour la température moyenne de + 1,4 °C. Bilan global de pluviométrie déficitaire de -20 % avec des déficits marqués dans les Hauts. Par contre, la zone Sud-Ouest est légèrement excédentaire.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : attaques cryptogamiques moindres, mais plus de ravageurs observés, notamment la mouche des fruits.

Pomme de terre : parcelles en récolte, présence de galles, risque de mildiou réduit.

Laitue : pourriture du collet en diminution.

Cucurbitacées : attaque des mouches des légumes en forte hausse.

Observations ponctuelles :

Toujours de nombreuses parcelles de Cucurbitacées virosées.

Montées à graine sur parcelles de laitues.

L’oïdium est toujours actif sur de nombreuses cultures.

État sanitaire des cultures sous abri :

Les attaques de ravageurs sont fortes, la mineuse Tuta absoluta et les aleurodes sont les plus fréquentes.

L’oïdium est toujours la maladie prédominante mais le Botrytis et le mildiou sont bien présents.

Viroses, signalement du PVY en diminution mais le ToCV est bien présent.

Avec les fortes chaleurs, de nombreux désordres physiologiques sont signalés, cul noir, intumescence, phytotoxicité…

BSV cultures maraîchères – décembre 2018

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de décembre 2018 <<

A retenir :

– Météorologie :

Le bilan global de la pluviométrie de décembre est déficitaire de -40 % mais il est très contrasté entre le Nord-Est fortement déficitaire et le Sud-Ouest légèrement excédentaire. Les températures restent toujours élevées pour la saison et supérieures de + 0,8 °C aux moyennes décennales.

– Suivi des parcelles fixes :

– Tomate : attaques de mildiou et de Botrytis, quelques dégâts de bactériose, moins de ravageurs.

– Pomme de terre : les parcelles suivies sont en récolte, le risque mildiou demeure.

– Laitue : pourriture du collet plus fréquente, présence de TSWV et de mineuses.

– Cucurbitacées : augmentation d’attaques de mouches des légumes.

– Bilan sanitaire de l’année pour ces 4 cultures comparé à l’année précédente pour chacune des 4 cultures suivies.

– Observations ponctuelles :

– Principaux bioagresseurs observés cette année sur des parcelles flottantes et comparaison à la situation de 2017.

– État sanitaire des cultures sous abri :

Aleurode, toujours le principal ravageur rencontré. Oïdium, mildiou et Botrytis fortement présents.

Comparaison du bilan sanitaire des cultures sous abri en 2018 par rapport à l’année précédente.

 

BSV cultures fruitières – Décembre 2018

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de décembre 2018 <<

A retenir :

Météorologie : des températures toujours au dessus des normales saisonnières. La situation est partagée pour la pluviométrie avec des régions bien arrosées et d’autres en déficit hydrique.

Agrumes : augmentation des attaques de phytoptes et tarsonèmes.

Manguier : pas de relevés pour ce mois. Néanmoins, fortes remontées d’attaques de mouches des fruits sur les variétés précoces. Une prophylaxie rigoureuse couplée aux autres moyens de lutte est à mettre en place.

BSV Canne à sucre – décembre 2018

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de décembre 2018 <<

A retenir :

Météorologie : en décembre, les températures ont été majoritairement supérieures aux moyennes normales. Les précipitations sont plus faibles que les moyennes normales sur l’ensemble de l’île.

Bilan phytosanitaire : comparaison du bilan sanitaire 2018 par rapport à 2017.

 

Guide mouche des fruits et légumes

La seconde édition du guide de reconnaissance des Mouches des fruits et légumes à La Réunion est disponible.

Vous y trouverez :

  • Des clichés hautes résolutions pour la reconnaissance de toutes les espèces présentes
  • Le cycle biologique
  • La gestion agroécologique

Il est disponible sur demande dans les antennes de la Chambre d’agriculture. Plus d’informations au 0262 96 20 50 ou 0262 94 25 94.

Guide de reconnaissance des Mouches des fruits et des légumes à La Réunion.

BSV cultures ornementales – Novembre 2018

>> Télécharger le BSV – cultures ornementales de novembre 2018 <<

A retenir :

Météorologie : c’est le deuxième mois de novembre le plus pluvieux depuis 48 ans.

Rose : période de repos, après la grande récolte fin octobre pour la Toussaint. Toujours des dégâts de thrips.

BSV Canne à sucre – novembre 2018

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de novembre 2018 <<

A retenir :

Météorologie : en novembre, la pluviométrie est supérieure aux moyennes normales dans l’ensemble de l’île sauf dans le Nord.

Ver blanc (Hoplochelus marginalis) : attention à bien veiller à la lutte obligatoire contre le ver blanc sur les parcelles en replantation.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : moins de parcelles attaquées, le début de croissance de la canne diminue les attaques de borer de souche. Mais rester vigilant pour les cannes de fin de campagne.

Adventices : forte pression des adventices qui continue sur les parcelles où la canne n’est pas développée. Le paillage stoppe ou ralentit leur progression.

Alerte : détection de la chenille légionnaire d’automne, Spodoptera frugiperda.

BSV cultures maraîchères – novembre 2018

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de novembre 2018 <<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie de novembre largement excédentaire avec des précipitations en moyenne 2 fois supérieures à la normale. Seule la zone Nord est déficitaire. Les températures sont elles aussi au-dessus des normales de saison avec un écart moyen global de + 1,0° C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : attaques de mildiou et de Botrytis, moins de ravageurs observés.

Pomme de terre : parcelles en développement, risque important de mildiou.

Laitue : forte présence de pourriture du collet et de Botrytis.

Cucurbitacées : attaque des mouches des légumes en hausse.

Observations ponctuelles :

Toujours de nombreuses parcelles de Cucurbitacées virosées.

Surveiller les vols de hannetons du ver blanc.

L’oïdium est toujours actif sur de nombreuses cultures.

État sanitaire des cultures sous abri :

Les attaques de ravageurs sont fortes avec par ordre d’importance le thrips, suivi du tarsonème.

L’oïdium est toujours la maladie prédominante mais le Botrytis et le mildiou sont bien présents.

Le virus Y de la pomme de terre (PVY) est la principale virose rencontrée avec un niveau d’attaque en baisse.

 

BSV cultures maraîchères – Octobre 2018

>> Télécharger le BSV cultures maraîchères d’octobre 2018 <<

A retenir :

Météorologie : Pluviométrie largement excédentaire sur l’ensemble du département avec des précipitations 2 à 3 fois supérieures à la normale. Les températures sont elles aussi au-dessus des normales de saison avec un écart moyen global de + 0,4° C.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : apparition de mildiou et Botrytis, moins de ravageurs observés.

Pomme de terre : parcelles récemment plantées, risque important de mildiou.

Laitue : pourriture du collet et Botrytis en augmentation.

Cucurbitacées : attaque des mouches des légumes en légère hausse.

Observations ponctuelles :

Mouche du chou signalée.

Apparition de gale bactérienne et anthracnose sur Solanacées.

Toujours de nombreuses parcelles de Cucurbitacées virosées.

L’oïdium est toujours présent sur de nombreuses cultures.

État sanitaire des cultures sous abri :

Les attaques de ravageurs sont plus importantes avec par ordre d’importance l’aleurode, suivi de Tuta absoluta.

L’oïdium est présent sur la plupart des parcelles et le Botrytis est en augmentation.

Le virus Y de la pomme de terre (PVY) est la principale virose rencontrée avec un niveau d’attaque stabilisé.

BSV cultures fruitières – Octobre 2018

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières d’octobre 2018 <<

A retenir :

Météorologie : nous entrons dans la période chaude et humide avec pour ce mois d’octobre des précipitations soutenues.

Agrumes: apparition du tarsonème et maintien des populations de tétranyques.

Manguier : début d’anthracnose dans les parcelles du Sud. Maintenir la surveillance.

Fraise : impact des thrips toujours important. Retours sur le second groupe de travail dépérissements des fraisiers. Bilan de l’enquête FDGDON.

BSV cultures fruitières – Septembre 2018

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de septembre 2018 <<

A retenir :

Météorologie : un climat chaud et sec pour ce mois de septembre.

Agrumes : surveiller les foyers de tétranyques.

Manguier : forte floraison due à des conditions météorologiques favorables. Maintenir une surveillance régulière.

Fraise : forte population de thrips.

BSV cultures maraîchères – Septembre 2018

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de septembre 2018 <<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie globalement excédentaire (+ 5 %) avec un fort contraste entre le Nord-Est bien arrosé et le Sud-Ouest très fortement déficitaire. Les températures sont également nettement supérieures à la normale (+ 1,3°C).

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : plus de ravageurs et moins de maladies cryptogamiques observés.

Pomme de terre : parcelles en récolte ou début de plantation pour du second cycle, pas de problème sanitaire relevé.

Laitue : pourriture du collet et Botrytis moins fréquents.

Cucurbitacées : attaque des mouches des légumes réduite.

Observations ponctuelles :

Sur de nombreuses cultures, l’oïdium est toujours présent.

Chou de Chine : mildiou observé.

Choux : dégâts de noctuelles défoliatrices.

État sanitaire des cultures sous abri :

Les attaques de ravageurs sont plus importantes avec prédominance de l’aleurode, suivi de Tuta absoluta.

L’oïdium est présent sur la plupart des parcelles, les attaques de Botrytis et de cladosporiose sont plus importantes.

Le virus Y de la pomme de terre (PVY) est la principale virose rencontrée avec un niveau d’attaque en augmentation.

BSV cultures ornementales – Aout 2018

>> Télécharger le BSV – cultures ornementales d’août 2018 <<

A retenir :

Météorologie : Météo-France l’a annoncé, le mois d’août est le plus sec depuis 47 ans avec          – 75 % de précipitations et + 1,3 °C pour les températures par rapport à la normale saisonnière.

Rose : les thrips et les acariens tétranyques sont incontrôlables sur la plupart des parcelles.

 

BSV Canne à sucre – Août 2018

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre d’août 2018 <<

A retenir :

Météorologie : en août, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales dans l’ensemble de l’île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles du réseau. La levée des plants est favorable aux attaques de borer. À surveiller.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier pour les parcelles non récoltées.

Adventices : la pression des adventices est faible en début de campagne. Le paillage stoppe ou ralentit leurs progressions. La sécheresse depuis ces derniers mois est aussi un facteur limitant.

BSV cultures maraîchères – Août 2018

>> Télécharger le BSV – culture maraîchères d’août 2018 <<

A retenir :

Météorologie : mois exceptionnellement sec avec des températures records.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de ravageurs et de maladies cryptogamiques observés.

Pomme de terre : parcelles en récolte, pas de problème sanitaire relevé.

Laitue : pourriture du collet et Botrytis moins fréquents.

Cucurbitacées : attaque des mouches des légumes en baisse.

Observations ponctuelles :

Oïdium présent sur de nombreuses cultures.

Population de thrips en augmentation.

Dégâts sur choux dus à l’hernie des crucifères.

État sanitaire des cultures sous abri :

Peu de ravageurs présents à l’exception de l’aleurode.

L’oïdium est la maladie la plus fréquemment rencontrée avec un niveau d’attaque important sur la moitié des observations.

Le virus Y de la pomme de terre (PVY) est la seule virose relevée ce mois-ci.

1 nouveau foyer de Tuta absoluta sur le Grand Tampon

BSV cultures fruitières – Août 2018

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières d’août 2018 <<

A retenir :

Météorologie : une pluviométrie déficitaire dans l’Ouest et des températures élevées pour la saison.

Agrumes: ramasser les fruits au sol pour diminuer les populations de mouches des fruits.

Fruit de la passion : rester vigilant, avec le réchauffement de la température, début d’attaque de tarsonèmes sur la culture.

Manguier : forte floraison due à des conditions météorologiques favorables, maintenir une surveillance régulière des inflorescences.

Fraise : présence variable des tétranyques sur les parcelles mais la réponse biologique est en marche. De même, les thrips sont en diminution grâce aux auxiliaires qui sont maintenus par des pratiques agroécologiques.

BSV cultures ornementales – Juillet 2018

>> Télécharger le BSV culture ornementales de juillet 2018 <<

A retenir :

Météorologie : l’hiver s’installe doucement avec une baisse de 1 à 2 °C par rapport au mois de juin.

Rose : les thrips, l’oïdium et les araignées rouges se maintiennent sur plusieurs parcelles.

 

BSV cultures maraîchères – Juillet 2018

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de juillet 2018 <<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie déficitaire de 30 % au niveau départemental mais contrastée entre le Sud et l’Ouest où il n’a pratiquement pas plu et l’Est qui a été correctement arrosé.

Les températures sont très proches de la normale.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de ravageurs relevés et moins d’attaques cryptogamiques.

Pomme de terre : mildiou moins problématique, cas de boulage sur les dernières plantations.

Laitue : pourriture du collet et Botrytis parfois rencontrés, sans dégâts trop importants.

Cucurbitacées : mouches des légumes toujours présentes avec un niveau d’attaque en baisse.

Observations ponctuelles :

Chou de chine : rouille blanche.

Oignon : présence de thrips plus importante depuis la coupe de la canne.

Cucurbitacées : oïdium observé sur plusieurs parcelles.

Aubergine : flétrissement bactérien.

BSV cultures fruitières – Juillet 2018

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de juillet 2018 <<

A retenir :

Météorologie : les températures sont proches des normales de saison avec une pluviométrie déficitaire dans l’Ouest.

Agrumes : présence élevée de phytoptes et de tarsonèmes.

Ananas : surveiller le Phytophthora.

Manguier : maintenir un enherbement dense durant la floraison pour une meilleur protection agro-écologique.

 

BSV canne à sucre – Juillet 2018

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de juillet 2018 <<

A retenir :

Météorologie : en juillet, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales sauf dans le Sud et l’Est.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau, comme le mois dernier pour les parcelles non récoltées.

Rats (Rattus sp.) : période sensible quand les cannes sont en phase de maturation et gorgées de sucre.

Adventices : en période de coupe, la pression des adventices est globalement en baisse.

 

 

Alerte rouille orangée sur canne à sucre

Encore jamais détectée à La Réunion, la rouille orangée de la canne à sucre (Puccinia kuehnii) est à nos portes. En effet, elle est arrivée récemment sur l’île Maurice où elle s’est disséminée rapidement avec des conséquences graves sur les parcelles.

Sur notre île nous avons une rouille similaire, Puccinia melanocephala ou rouille brune. Même si la sélection variétale de nos cannes « péi » a permis d’obtenir des variétés résistantes à la rouille brune, elles ne le sont pas à la rouille orangée.

Le Cirad est en contact étroit avec les équipes mauriciennes qui affirment que des nuages de spores de P. kuehnii sont observés et véhiculés par le vent.

En cette période de forts alizés, nous craignons donc que les spores arrivent sur notre territoire. Vigilance : si vous observez des symptômes (pustules) de rouilles sur vos parcelles, il y a une forte probabilité que cela soit P. kuehnii car nos variétés sont résistantes à P. melanocephala.

En cas de suspicion, n’hésitez pas à contacter :

– Le DAAF/SALIM : 0262 33 36 68

– La FDGDON (OVS végétal) : 0262 45 20 00 ou 0262 49 27 15

– La Chambre d’agriculture : 0262 96 20 50 ou l’animateur Filière (Joseph Antoir : 0262 37 48 22 ou joseph.antoir@reunion.chambagri.fr) ou votre conseiller canne à sucre de votre secteur.

BSV canne à sucre – Juin 2018

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de juin 2018 <<

A retenir :

Météorologie : en juin, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales sauf dans l’Ouest.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité est dépassé sur certaines parcelles du réseau.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices est faible sur les parcelles du réseau grâce aux cannes matures qui bloquent la lumière vers le sol. Attention à intervenir dès le dépassement du seuil de 30 % d’enherbement.

BSV cultures maraîchères – Juin 2018

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de juin 2018 <<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie contrastée entre l’Ouest fortement déficitaire et l’Est correctement arrosé.

Les températures sont très proches de la normale.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de ravageurs relevés, attaques cryptogamiques et flétrissement bactérien en nette baisse.

Pomme de terre : situation sanitaire satisfaisante.

Laitue : pourriture du collet et botrytis parfois rencontrés malgré l’absence de pluies.

Cucurbitacées : mouches des légumes toujours présentes mais légère diminution des attaques.

Observations ponctuelles :

Poivron : présence de tarsonèmes.

Aubergine : attaques de cicadelles.

– État sanitaire des cultures sous abri :

L’oïdium reste la maladie la plus préoccupante sur tomate et autres cultures de diversification sous abri.

Le virus Y de la pomme de terre (PVY) est toujours signalé.

BSV cultures fruitières – Juin 2018

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de juin 2018 <<

A retenir :

Météorologie : températures élevées pour la saison et pluviométrie déficitaire sauf sur l’Ouest.

Agrumes : maintenir la prophylaxie malgré la baisse des captures de mouches des fruits. Sur la parcelle du Tévelave, la production a chuté de près de 90 % par rapport à 2017.

Mangue : petits foyers de cochenilles sur la zone Sud de l’île, surveiller leur développement.

Fraise : des dépérissements sont observés sur le Grand Tampon.

BSV canne à sucre – Mai 2018

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre de mai 2018 <<

A retenir :

Météorologie : en mai, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales sur toute l’île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité est élevé sur certaines parcelles du réseau.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices reste stable sur les parcelles du réseau qui ont eu des interventions. Attention à intervenir dès le dépassement du seuil de 30 % d’enherbement.

 

BSV cultures maraîchères – mai 2018

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de mai 2018 <<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie déficitaire de 30 % au niveau départemental mais contrastée entre le Sud et l’Ouest où il n’a pratiquement pas plu et l’Est qui a été correctement arrosé.

Les températures sont très proches de la normale.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de ravageurs relevés, attaques cryptogamiques et flétrissement bactérien toujours d’actualité.

Pomme de terre : prédominance du mildiou sur de nombreuses parcelles, mais qui devient moins problématique.

Laitue : pourriture du collet et Botrytis fréquemment rencontrés.

Cucurbitacées : mouches des légumes toujours présentes avec un niveau d’attaque assez élevé.

Observations ponctuelles :

Focus sur les maladies physiologiques fréquemment rencontrées sur plusieurs cultures, désordre consécutif à une climatologie hors norme du début d’année.

– État sanitaire des cultures sous abri :

De nombreux ravageurs sont présents avec prédominance de l’aleurode et de la noctuelle de la tomate.

L’oïdium et le mildiou sont signalés sur la moitié des parcelles.

La présence du virus Y de la pomme de terre (PVY) est en diminution.

BSV cultures fruitières – Mai 2018

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de mai 2018 <<

A retenir :

Météorologie : la pluviométrie est contrastée entre l’Ouest fortement déficitaire et la frange Est correctement arrosée pour un mois de mai.

Agrumes : malgré la diminution des captures, il est impératif de rester vigilant sur la mouche des fruits.

Ananas : pour les replantations, toujours privilégier des rejets issus de parcelles saines.

Manguier : parcelle en repos végétatif.

 

BSV cultures fruitières – Avril 2018

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières d’avril 2018 <<

A retenir :

Météorologie : poursuite de conditions climatiques fortement humides avec le passage de la tempête tropicale Fakir.

Agrumes: début des piqûres de mouches des fruits. A surveiller, penser à installer les pièges de surveillance pour contrôler le nombre d’individus capturés par semaine.

Ananas : avec les fortes pluies apportées par Fakir, rester vigilant sur la recrudescence du Phytophthora. Au niveau des sols peu drainant, une asphyxie racinaire n’est pas à exclure.

Manguier : la récolte est terminée. Pensez à tailler les branches endommagées par le passage de la tempête tropicale FAKIR. Attention les arbres blessés et stressés attirent les longicornes.

Bananier : alerte cercosporiose noire du bananier !

BSV cultures maraîchères – Avril 2018

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères d’avril 2018 <<

A retenir :

Météorologie : précipitations relevées plus de deux fois supérieures à la moyenne décennale, ces fortes pluies étant dues à la forte tempête tropicale FAKIR, qui a fortement impacté l’Est et le Sud-Est en ce qui concerne les vents et l’ensemble du département pour les précipitations.

Les températures sont légèrement inférieures à la normale.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de ravageurs relevés, attaques cryptogamiques et bactériennes importantes sur les rares parcelles restantes en culture.

Pomme de terre : des parcelles ravinées, des plants détruits, de nouveau des dégâts sur cette culture.

Laitue : forts dégâts sur les parcelles, pourriture du collet et Botrytis généralisés.

Cucurbitacées : mouches des légumes toujours présentes, aucune parcelle de courgettes suivie.

Observations ponctuelles :

Dégâts importants sur cultures sous abris suite au passage de Fakir.

Conduite à tenir après le passage d’un cyclone.

Etat sanitaire des cultures sous abri :

Peu de relevés ont pu être réalisés. De nombreux ravageurs sont présents dont la mineuse Tuta absoluta.

Forte présence du PVY (virus Y de la pomme de terre) sur tomate.

BSV canne à sucre – Avril 2018

>> Télécharger le BSV – canne à sucre d’avril 2018 <<

A retenir :

Météorologie : en avril, la pluviométrie est supérieure aux moyennes décennales sur toute l’île. Passage de la forte tempête tropicale Fakir le 24/04/2018.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité est élevé sur certaines parcelles du réseau.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices a baissé sur les parcelles du réseau qui ont eu des interventions. Attention à intervenir dès le dépassement du seuil de 30 % d’enherbement au sol.

 

Protégeons nos abeilles !

Les pollinisateurs, et en particuliers les abeilles, sont essentiels pour notre agriculture ! Sans eux, notre agriculture ne serait pas possible. Malheureusement, ils sont en déclins ces dernières années. En cause, la mauvaise utilisation des produits phytopharmaceutiques et leurs dérives.

Voici une note concernant les bonnes pratiques visant à mettre en pratique pour les protéger.

icone_pdf

Note nationale BSV – Pollinisateurs

 

BSV canne à sucre – Mars 2018

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de mars 2018 <<

A retenir :

Météorologie : en mars, la pluviométrie est supérieure aux moyennes décennales sur toute l’île.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles de référence de début et milieu de campagne. A surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité commence à augmenter sur certaines parcelles du réseau. Le risque est élevé.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices reste contrôlée grâce aux interventions, mais elle reste haute à cause des dernières pluies de janvier à mars.

BSV cultures maraîchères – Mars 2018

>> Télécharger le BSV – cultures  maraîchères de mars 2018 <<

A retenir :

Météorologie : il a plu en moyenne 2 fois plus que d’habitude, précipitations dues à 2 systèmes dépressionnaires, le cyclone Dumazile et la tempête tropicale Eliakim .

Les températures sont légèrement supérieures à la normale.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de ravageurs relevés, attaques cryptogamiques et bactériennes importantes sur les rares parcelles restantes en culture.

Pomme de terre : des parcelles ravinées, des plants détruits, des nouvelles plantations mises à mal.

Laitue : forts dégâts sur culture, pourriture du collet et Botrytis généralisés.

Cucurbitacées : mouches des légumes toujours présentes, aucune parcelle de courgettes en production.

Observations ponctuelles :

Dégâts importants sur cultures légumières suite au passage de Dumazile.

Conduite à tenir après le passage d’un cyclone.

État sanitaire des cultures sous abri :

Peu de relevés ont pu être réalisés. De nombreux ravageurs présents dont la punaise N. tenuis et Tuta absoluta.

BSV cultures fruitières – Mars 2018

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de mars 2018 <<

A retenir :

Météorologie : mois très pluvieux avec en moyenne 2 fois plus de précipitations que d’habitude sur le département. Ces épisodes pluvieux marquants sont liés aux passage du cyclone Dumazile et de la tempête tropicale Eliakim.

Agrumes : avec le grossissement des fruits, il faut rester vigilant sur les attaques de tarsonèmes et de phytopte.

Manguier : verger en fin de récolte, la saison se terminera en avril, on note des fortes attaques de mouches des fruits et d’anthracnose sur fruits.

Fiche phytosanitaire puceron jaune de la canne à sucre

>> Fiche phytosanitaire Sipha flava <<

En octobre 2017, le puceron jaune de la canne à sucre, Sipha flava, a été détecté pour la première fois sur notre île dans le Nord sur la zone de La Mare. Début 2018, on le retrouve déjà sur 15 communes.

Ce puceron est spécialiste des graminées et se développe en colonie dense sur la face inférieure des feuilles. Sa présence est trahie par un changement de coloration des feuilles atteintes qui tendent vers le rouge.

Les craintes viennent de sa capacité à transmettre le virus de la mosaïque de la canne à sucre (ScMV) qui est déjà présent sur notre île.

Nous sommes également inquiet de son impact sur les pâturages. N’hésitez pas à adresser vos remontées à :

  • la FDGDON au 0262 45 20 00
  • la DAAF, Service de l’Alimentation au 0262 33 36 68
  • la Chambre d’agriculture au 0262 37 48 22

 

 

Fiche phytosanitaire mineuse de la tomate

>> Fiche phytosanitaire Tuta absoluta <<

Fin février 2018, la mineuse de la tomate, Tuta absoluta a été repérée sur 2 parcelles sous abris du sud de l’île à Saint-Joseph.

Il s’agit de la première détection de ce papillon sur notre île. Il s’agit d’un des plus redoutables ravageurs de la tomate au niveau mondial. Des prospections sont en cours afin de vérifier l’étendu du foyer.

Ce Lépidoptère se caractérise par des mines larges sur les feuilles qui contiennent une chenille et ses déjections. Au dernier stade, la chenille mesure 8 mm environ. L’adulte est actif en début et fin de journée. Sans mesure de gestion, il peut y avoir une perte de 50 à 100% de la production.

Vous trouverez dans cette fiche, la biologie, la reconnaissance et les mesures à mettre en place en cas de présence de T. absoluta sur vos parcelles.

Pour toutes suspicions, et pour confirmer la présence de nouveaux foyers, merci de contactez :

  • la FDGDON au 0262 45 20 00
  • la DAAF, Service de l’Alimentation au 0262 33 36 68

Tuta absoluta, la mineuse de la tomate

Fin février 2018, la mineuse de la tomate, Tuta absoluta a été repérée sur 2 parcelles sous abris du sud de l’île à Saint-Joseph.

Elle se caractérise par des mines larges sur les feuilles qui contiennent une chenille et ses déjections. Au dernier stade, elle mesure 8 mm environ.

 

 

Mines de T. absoluta (B. Albon, FDGDON-Réunion)

Chenille de T. absoluta (R. Fontaine, FDGDON-Réunion)

 

 

 

 

 

 

 

 

Il s’agit de la première détection de ce papillon sur notre île. Il s’agit d’un des plus redoutables ravageurs de la tomate au niveau mondial. Des prospections sont en cours afin de vérifier l’étendu du foyer.

Plus d’informations sur la fiche phytosanitaire : La mineuse de la tomate

Pour toutes suspicions, contactez :

  • la FDGDON au 0262 45 20 00
  • la DAAF, Service de l’Alimentation au 0262 33 36 68

 

BSV cultures ornementales – Février 2018

>> Télécharger le BSV – cultures ornementales de février 2018 <<

A retenir :

Météorologie : une pluviométrie soutenue dans les hauteurs de l’Île et des températures supérieures aux moyennes décennales.

Rose : regain d’activité pour les thrips et l’oïdium favorisée par l’humidité ambiante.

BSV canne à sucre – Février 2018

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de février 2018 <<

A retenir :

Météorologie : en février, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales sur toute l’île.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles de référence de début et milieu de campagne. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité commence à augmenter sur certaines parcelles du réseau. Risque moyen.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices est contrôlée grâce aux interventions, mais reste haute à cause des dernières pluies de janvier.

BSV cultures fruitières – Février 2018

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de février 2018 <<

>> Fiche de prélèvement maladie du Freckle <<

A retenir :

Météorologie : les conditions de forte pluviométrie et de chaleur ont favorisé le développement de ravageurs tels que les mouches des fruits.

Agrumes : avec les fortes températures, surveiller les populations de phytoptes et de tarsonèmes.

Manguier : les vergers en production subissent des attaques fortes de B. dorsalis. Se référer à la fiche technique B. dorsalis pour mettre en œuvre les bonnes pratiques.

 

BSV cultures maraîchères – Février 2018

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de février 2018 <<

A retenir :

Météorologie : fort déficit hydrique sur tout le Nord-Est et l’Est, par contre la pluviométrie du Sud et de l’Ouest est normale à légèrement excédentaire, suite aux passages de fréquentes ondées orageuses.

Les températures sont légèrement inférieures à la normale.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de ravageurs relevés, attaques cryptogamiques et bactériennes importantes sur les rares parcelles restantes en culture.

Pomme de terre : des parcelles ravinées, des plants détruits, des nouvelles plantations mises à mal.

Laitue : forts dégâts sur culture, pourriture du collet et botrytis généralisés.

Cucurbitacées : attaques importantes de mouches des légumes sur chouchou, aucune parcelle de courgettes et melons en production.

– État sanitaire des cultures sous abri :

Forte pression sanitaire sur les cultures sous abri. Le nombre de ravageurs et leurs niveaux d’attaques sont en augmentation, il en est de même pour certaines maladies cryptogamiques et bactérioses aériennes favorisées par une hygrométrie élevée.

FOCUS : nouveau ravageur, la mineuse de la tomate Tuta absoluta à été signalée chez deux serristes des hauts du Grand Sud.

BSV cultures ornementales – Janvier 2018

>> Télécharger le BSV – cultures ornementales de janvier 2018 <<

A retenir :

Météorologie : l’épisode BERGUITTA a provoqué des précipitations hors norme sur plusieurs stations du Sud et de l’Est de La Réunion. En cumulé sur le mois de janvier plusieurs stations ont enregistré plus d’un mètre d’eau.

Rose : toutes les parcelles en production ont été impactées par les pluies et les vents de BERGUITTA.

 

BSV cultures fruitières – Janvier 2018

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de janvier 2018 <<

A retenir :

Météorologie : un mois de janvier très pluvieux dû au passage de la forte tempête tropicale Berguitta.

Agrumes : avec les fortes températures, surveiller les populations de phytoptes et de tarsonèmes.

Le virus de la Tristeza (CTV) est signalé sur une parcelle à la Plaine des Cafres.

Manguier : maintenir la lutte contre les mouches des fruits qui sont très actives à cette période.

CRES 2017

Suite à notre Comité Régional d’Épidémiosurveillance (CRES) du 25 janvier 2018, vous pouvez retrouver ci-dessous le compte rendu ainsi que tous les bilans sanitaires et documents présentés pour la campagne 2017.

Compte rendu CRES 2017

Bilan sanitaire canne à sucre

Bilan sanitaire fruits

Focus Augmentorium

Focus projet Ananabio

Bilan sanitaire maraîchage

Bilan sanitaire horticulture

Bilan nouveaux bioagresseurs

Bilan communication

Budget épidémiosurveillance 2018 et perspectives

Nous vous rappelons que vous pouvez bénéficier de la prise en charge de frais d’analyses de végétaux sous certaines conditions. Vous devez à cet effet vous mettre en relation avec votre animateur filière.

Voici leur contact :
– pour le maraîchage : Pierre Tilma 0262 96 20 50 ou pierre.tilma@reunion.chambagri.fr
– pour l’horticulture : Eric Vitry au 0262 37 26 17 ; 0692 70 04 55 ou eric.vitry@reunion.chambagri.fr
– pour les fruits : Guillaume Maratchia au 0262 96 20 50 ; 0262 70 48 81 ou guillaume.maratchia@reunion.chambagri.fr
Sébastien Cadet au 0262 55 62 63 ; 0692 06 41 47 ou sebastien.cadet@reunion.chambagri.fr
– pour la canne à sucre : Joseph Antoir au 0262 37 48 22 ou joseph.antoir@reunion.chambagri.fr

BSV canne à sucre – Janvier 2018

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de janvier 2018 <<

A retenir :

Météorologie : passage de la forte tempête Berguitta au plus près à 40 km de La Réunion. Les précipitations ont dépassé largement les moyennes décennales dans l’ensemble de l’île. C’est le Sud qui enregistre le plus fort dépassement puis l’Ouest par rapport aux décennales.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles de référence de début et milieu de campagne. Avec l’arrivée du stade croissance des plants, les attaques de borer rose diminuent. À surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) : attention, elles commencent à réapparaître sur plus de la moitié des parcelles du réseau.

Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque est faible à moyen sur certaines parcelles du réseau.

Noctuelles défoliatrices (Leucania pseudoloreyi) : aucune pression sur les parcelles du réseau. Surveiller les parcelles de fin de campagne.

Adventices : la pression des adventices devient critique sans intervention. Les pluies conséquentes ont fait croître le niveau d’enherbement.

BSV cultures maraîchères – Janvier 2018

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de janvier 2018 <<

A retenir :

Météorologie, excédent hydrique exceptionnel dû à 2 systèmes dépressionnaires, AVA du 2 au 8 janvier, et surtout BERGUITTA, à partir du 11. Les secteurs Sud et Sud-Ouest sont les plus concernés.

Les températures reviennent à la normale.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de ravageurs relevés, attaques cryptogamiques et bactériennes importantes.

Pomme de terre : des parcelles ravinées, des plants détruits, le mildiou difficilement contrôlable.

Laitue : forts dégâts sur culture, pourriture du collet et botrytis généralisés.

Cucurbitacées : attaques importantes de mouches des légumes sur chouchou, parcelles de courgettes détruites.

FOCUS : premiers soins à apporter aux cultures légumières après cyclone.

Etat sanitaire des cultures sous abri :

Dégâts importants dans les serres débâchées avant le passage de la tempête tropicale. De nombreuses cultures ont été perdues. Forte pression sanitaire sur celles remises en production.

BSV cultures maraîchères – Décembre 2017

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de décembre 2017 <<

A retenir :

Météorologie, déficit hydrique important sur l’ensemble de l’île à l’exception du Sud sauvage. Les températures restent toujours élevées pour la saison et supérieures aux moyennes décennales.

Historique Météo : comparaison de la pluviométrie et des températures moyennes de 2017 à celles de 2016.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : thrips et aleurodes présents, attaques de mildiou, quelques dégâts de flétrissement bactérien.

Pomme de terre : les nouvelles plantations sont en place avec risque de mildiou important.

Laitue : pourriture du collet plus fréquente, présence de TSWV et de mineuses.

Cucurbitacées : augmentation d’attaques de mouches des légumes.

Bilan sanitaire de l’année pour ces 4 cultures comparé à l’année précédente.

– Observations ponctuelles :

Principaux bioagresseurs observés cette année sur des parcelles flottantes et comparaison à la situation de 2016.

Etat sanitaire des cultures sous abri :

Aleurode toujours le principal ravageur rencontré, population de thrips en hausse, oïdium présent sur toutes les parcelles, peu de viroses rencontrées, N. tenuis de nouveau signalée.

Bilan 2017 du suivi des bioagresseurs en cultures hors-sol sous abri, points marquants de l’année.

 

BSV cultures fruitières – Décembre 2017

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de décembre 2017 <<

A retenir :

Météorologie : précipitations fortement déficitaire sur la zone Sud-Est et Est de l’île.

Agrumes : restez vigilant par rapport au HLB.

Manguier : nombreux fruits piqués. Ramasser régulièrement l’ensemble des fruits au sol. Focus sur l’augmentorium.

Bilan sanitaire 2017 : comparaison avec le bilan sanitaire 2016.

BSV canne à sucre – Décembre 2017

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de décembre 2017 <<

A retenir :

Météorologie : en décembre, les températures ont été majoritairement inférieures aux moyennes décennales. Les précipitations sont plus faibles que les moyennes décennales dans l’ensemble de l’île.

Bilan phytosanitaire : comparaison du bilan sanitaire 2017 par rapport à 2016.

BSV cultures ornementales – Décembre 2017

> Télécharger le BSV – cultures ornementales de décembre 2017 <<

A retenir :

Météorologie : de gros épisodes pluvieux qui favorisent les maladies cryptogamiques.

Rose : une pression sanitaire plutôt faible en cette fin d’année, malgré les fortes pluies.

BSV cultures ornementales – Novembre 2017

> Télécharger le BSV – cultures ornementales de novembre 2017 <

A retenir :

Météorologie : une pluviométrie excédentaire sauf sur le Tampon.

Rose : Pas d’observations

Retour sur la journée technique PBI Horticole

Alerte : Première détection du scarabée Diachus auratus observé sur rose dans la région de St-Leu.

 

 

 

BSV canne à sucre – Novembre 2017

> Télécharger le BSV – canne à sucre de novembre 2017 <<

A retenir :

Météorologie : en novembre, la pluviométrie est supérieure aux moyennes décennales dans l’ensemble de l’île.

Ver blanc (Hoplochelus marginalis) : attention à bien veiller à la lutte obligatoire contre le ver blanc sur les parcelles en replantation.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : des attaques encore importantes sur certaines parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : moins de parcelles attaquées. Le début de croissance de la canne diminue les attaques de borer de souche. Mais rester vigilant pour les cannes de fin de campagne.

Adventices : forte pression des adventices qui continue sur les parcelles ou la canne n’est pas développée. Le paillage stoppe ou ralentit leurs progressions.

BSV cultures fruitières – Novembre 2017

> Télécharger le BSV – cultures fruitières de novembre 2017 <<

A retenir :

Météorologie : la pluviométrie est largement excédentaire sur l’ensemble de l’île.

Fraises : dégâts de Drosophila suzukii. Continuer la prophylaxie et augmenter le nombre de pièges sur la parcelle.

Fruit de la passion : attaque localisée de Amorphochelus retusus sur les fleurs de fruits de la passion.

Manguier : plusieurs parcelles de José sont en nouaison, on relève de nombreuses attaques de longicorne dans le Sud et l’Ouest de l’île.

 

BSV cultures maraîchères – Novembre 2017

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de novembre 2017 <<

A retenir :

Météorologie, la pluviométrie est fortement excédentaire sur la majorité des stations. Les températures restent toujours élevées pour la saison, supérieures aux moyennes décennales mais l’écart est moins important.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : thrips et aleurodes présents, attaques de mildiou, quelques dégâts de flétrissement bactérien.

Pomme de terre : les récoltes sont achevées, les nouvelles plantations sont en cours avec risque de mildiou important.

Laitue : pourriture du collet plus fréquente, thrips de retour avec présence de TSWV, présence de mineuses.

Cucurbitacées : nette augmentation d’attaques de mouches des légumes.

Observations ponctuelles :

Absence de vers blanc, viroses sur pastèques toujours d’actualité, présence d’oïdium sur Cucurbitacées, prévenir les attaques de rongeurs, dégâts de noctuelles défoliatrices sur chou, présence de rouille blanche sur brèdes chou de Chine, gale bactérienne signalée sur tomate.

État sanitaire des cultures sous abri :

Aleurodes présents sur toutes les parcelles, thrips beaucoup plus fréquents, oïdium fortement présent sur les 2/3 des parcelles, peu de viroses rencontrées, populations de N. tenuis stables.

 

 

Journée technique PBI horticole

La Protection Biologique Intégrée en Horticulture

La FDGDON organise une journée technique le jeudi 30 novembre 2017 à destination des professionnels de la filière horticole. La journée s’articule autour d’un espace conférence en matinée, suivi d’une visite de la biofabrique La Coccinelle puis d’ateliers de démonstration sur une exploitation pilote l’après-midi.

Inscrivez-vous vite !

Contact : Marlène MARQUIER – marlene.marquier@fdgdon974.fr – Tél : 06 92 91 02 32

Programme Journée technique PBI en Horticulture

 

BSV cultures maraîchères – Octobre 2017

> Télécharger le BSV – cultures maraichères d’octobre 2017 <<

A retenir :

– Météorologie

La pluviométrie est normale dans le Sud et l’Ouest mais fortement déficitaire dans l’Est. Les températures sont élevées pour la saison, toujours bien supérieures aux moyennes décennales.

– Suivi des parcelles fixes

Tomate : thrips et aleurodes présents, attaques de mildiou, dégâts de flétrissement bactérien.

Pomme de terre : fin de récolte pour les dernières parcelles, nouvelles plantations en cours avec risque de mildiou.

Laitue : pourriture du collet plus fréquente, thrips de retour avec présence de TSWV, présence de mineuses.

Cucurbitacées : pas d’augmentation d’attaques de mouches des légumes malgré la hausse des températures.

– Observations ponctuelles

Nervation noire des Crucifères observée sur choux pommés, faible présence de la mouche du chou, absence de vers blancs, attaque de noctuelles terricoles sur semis de carottes dans les Hauts, viroses sur pastèques toujours d’actualité, présence d’oïdium sur Cucurbitacées.

– État sanitaire des cultures sous abri :

Aleurodes présentes sur toutes les parcelles, thrips et tarsonèmes plus fréquents, oïdium présent sur les 2/3 des parcelles, cladosporiose de retour, peu de viroses rencontrées, présence et dégâts de N. tenuis, symptômes atypiques signalés sur une parcelle

BSV cultures fruitières – Octobre 2017

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières d’octobre 2017 <<

A retenir :

Météorologie : la saison fraîche 2017 (de mai à octobre) est la plus chaude observée depuis 50 ans.

Bananier : augmentation des captures du charançon noir du bananier (Cosmopolites sordidus).

Manguier : de nombreux vergers du Sud et de l’Ouest de l’Île ont fleuri fin octobre.

Focus : l’augmentorium un outils de prophylaxie contre le développement des mouches des fruits !

BSV canne à sucre – Octobre 2017

> Télécharger le BSV – canne à sucre d’octobre 2017 <<

A retenir :

Météorologie : en octobre, la pluviométrie est inférieure aux décennales sauf dans le Sud.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : un plus grand nombre de parcelles attaquées. La levée et le tallage des souches sont propices aux attaques de borer de souche. Rester vigilant.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier pour les parcelles non récoltées.

Adventices : forte pression des adventices qui s’accentue en milieu de campagne. Le paillage stoppe ou ralentit leurs progressions.

 

BSV cultures ornementales – Septembre 2017

>> Télécharger le BSV – cultures ornementales de septembre 2017 <<

A retenir :

Météorologie : des températures revenues à la normale, mais une pluviométrie toujours excédentaire pour les parcelles du sud.

Rose : plusieurs problématiques présentes simultanément. La prochaine récolte pour la Toussaint s’avère compliquée.

 

 

BSV cultures fruitières – Septembre 2017

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de septembre 2017 <<

A retenir :

Météorologie : températures élevées pour la saison.

Fraises: retard dans la production ; rester vigilant dans la lutte contre la drosophile.

Manguier : on note les premiers dégâts de thrips sur la zone de Grand Fond.

 

BSV canne à sucre – Septembre 2017

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de septembre 2017 <<

A retenir :

Météorologie : en septembre, la pluviométrie est supérieure aux moyennes décennales dans L’Ouest et le Sud.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : un plus grand nombre de parcelles attaquées. Attention, les stades de levée et de tallage des plants sont sensibles aux attaques de borer. A surveiller.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : les deux derniers mois pluvieux intensifient la pression des adventices en milieu de campagne. Penser au paillage qui stoppe ou ralentit leur progression.

 

BSV canne à sucre – Août 2017

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre d’août 2017 <<

A retenir :

Météorologie : en juillet, la pluviométrie est supérieure aux moyennes décennales dans l’ensemble de l’île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles du réseau. La levée des plants est favorable aux attaques de borer. A surveiller.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier pour les parcelles non récoltée.

Adventices : la pression des adventices est faible en début de campagne. Le paillage stoppe ou ralenti leurs progressions.

 

BSV cultures fruitières – Août 2017

>> Télécharger le BSV – culture fruitières d’août 2017 <<

A retenir :

Météorologie : pluviométrie largement excédentaire avec des températures très élevées pour la saison.

Agrumes : ramasser les fruits au sol pour diminuer la population de mouches des fruits, rester vigilant sur la présence du psylle asiatique des agrumes.

Manguier : maintenir un couvert végétal dense et diversifié sur les parcelles afin de favoriser la faune auxiliaire.

 

BSV canne à sucre – Juillet 2017

Télécharger le BSV – Canne à sucre de juillet 2017

A retenir :

Météorologie : en juillet, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales dans l’Ouest, le Nord et l’Est, mais plus haute dans le Sud.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier pour les parcelles non récoltée.

Rats (Rattus sp.) : période sensible quand les cannes sont en phase de maturation et gorgées de sucre.

Adventices : la pression des adventices globalement en baisse lors de la saison de la coupe.

 

BSV cultures fruitières – Juillet 2017

Télécharger le BSV – cultures fruitières de juillet 2017

A retenir :

Météorologie : températures plus élevées et climat plus sec que la normale saisonnière. La pullulation de certains ravageurs peut alors être favorisée.

Agrumes : malgré la diminution des captures pendant la période hivernale, il est impératif de rester vigilant vis à vis des mouches des fruits et notamment depuis la détection de Bactrocera dorsalis par la FDGDON en avril 2017.

Manguier : pleine floraison pour la variété Nam Doc Mai et début de floraison pour la José et Cogshall sur la zone Ouest.

BSV cultures maraîchères – Juillet 2017

>> Télécharger le BSV – culture maraîchères de juillet 2017 <<

A retenir :

– Météorologie

Les précipitations sont déficitaires sur l’ensemble des stations. Les températures sont nettement supérieures à la normale saisonnière, la dépassant de 0,9 °C à 1,2 °C en fonction des stations.

– Suivi des parcelles fixes

Tomate : population de thrips et d’aleurodes très faible, quelques rares symptômes de bactérioses.

Pomme de terre : gale commune toujours observée, risque de boulage sur les dernières plantations trop tardives.

Laitue : attaque moindre de la pourriture du collet.

Cucurbitacées : pression réduite des mouches des légumes.

– Observations ponctuelles

Rouille blanche sur chou de Chine, gale bactérienne sur tomate, viroses sur pastèque, thrips sur oignons.

– État sanitaire des cultures sous abri

Aleurodes présents sur toutes les parcelles, population de noctuelles en augmentation, oïdium, botrytis et mildiou sont les maladies les plus rencontrées, attaque de cladosporiose en hausse, viroses moins fréquentes, punaise à surveiller, nouveau signalement de symptômes atypiques.

BSV canne à sucre – mai 2017

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de mai 2017 <<

A retenir :

Météorologie : en mai, la pluviométrie est supérieure aux moyennes décennales dans le Nord, le Sud et l’Est, mais plus basse dans le l’Ouest.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité reste élevé sur certaines parcelles du réseau.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau, comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices a baissé sur les parcelles du réseau qui ont eu des interventions. Attention à intervenir dès le dépassement du seuil de 30 % d’enherbement au sol.

Pokka Boeng : retour d’observation d’une parcelle touchée du Sud à Saint-Pierre.

 

BSV cultures fruitières – mai 2017

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de mai 2017 <<

A retenir :

Météorologie : températures élevées pour la saison avec une pluviométrie supérieure aux moyennes dans le sud et l’est de l’île.

Agrumes : maintenir la prophylaxie malgré la baisse des captures de mouches des fruits

Psylle asiatique, vecteur du HLB, repéré sur une parcelle

Mangue : favoriser un enherbement dense dans les vergers avant la période de floraison généralisée

 

BSV Cultures maraîchères – Mai 2017

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de mai 2017 <<

A retenir :

Météorologie, les précipitations sont plus élevées que la normale dans le Sud et surtout l’Est mais la pluviométrie est fortement déficitaire dans l’Ouest. Les températures dépassent de 0,5°C la normale sur toutes les stations.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : présence moindre de thrips et d’aleurodes, flétrissement bactérien et TYLCV présents.

Pomme de terre : risque de mildiou sur tubercules, flétrissement bactérien et galle commune signalés observé.

Laitue : attaque moindre de la pourriture du collet.

Cucurbitacées : pression moins forte des mouches des légumes.

Observations ponctuelles :

Rouille blanche sur chou de chine, gale bactérienne sur tomate, hernie des Crucifères sur choux, tarsonème sur gros piment.

État sanitaire des cultures sous abri :

Aleurodes présentes sur toutes les parcelles, oïdium et Botrytis sont les maladies les plus rencontrées, attaque de cladosporiose, viroses (TYLCV, TOCV, TSWV) parfois signalées, moins de dégâts de punaise (N. tenuis), nouveau signalement de symptômes atypiques.

BSV cultures maraîchères – Mars 2017

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères de mars 2017 <<

A retenir :

Météorologie :

Les précipitations restent normales mais les températures sont beaucoup plus élevées.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate, présence moindre de thrips et d’aleurodes, flétrissement bactérien et gale signalés.

Pomme de terre, mildiou, alternariose et flétrissement bactérien toujours d’actualité.

Laitue, attaque plus importante de la pourriture du collet.

Cucurbitacées, pression élevée des mouches des légumes.

Remontées de terrain des parcelles flottantes :

Phomopsis sur aubergines, viroses sur cucurbitacées, fusariose sur pastèque et aubergine, tip-burn sur laitue.

– État sanitaire des cultures sous abri : aleurodes et thrips les plus signalés.

BSV cultures fruitières – mars 2017

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de mars 2017 <<

A retenir :

Météorologie : mois de mars le plus chaud depuis 50 ans. Bilan pluviométrique contrasté : excédentaire dans l’Ouest et le Sud et déficitaire dans l’Est et le Sud Sauvage.

Agrumes : présence élevée du phytopte et du tarsonème à l’approche du début de coloration des fruits

Manguier : accroître la surveillance de la cochenille Icerya seychellarum dans vos vergers.

BSV canne à sucre – mars 2017

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de mars 2017 <<

A retenir :

Météorologie : en mars, la pluviométrie est supérieure aux moyennes décennales dans le Nord et l’Ouest, plus basse dans le Sud et l’Est.

Borer rose (Sesamia calamistis) : la période à risques est passée sur toutes les parcelles du réseau.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité commence à augmenter sur certaines parcelles du réseau. Risque élevé.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices a baissé sur les parcelles du réseau qui ont eu des interventions. Attention à intervenir dès le dépassement du seuil de 30% d’enherbement au sol.

 

BSV cultures ornementales – février 2017

>> Télécharger le BSV – cultures ornementales de février 2017 <<

A retenir :

Météorologie : la tempête Carlos a apporté de grosses précipitations et provoqué des dégâts localisés en début de mois.

Rose : le mois de février avec la Saint-Valentin est un temps fort pour la production de roses. Les parcelles épargnées par la tempête Carlos ont pu être récoltées normalement.

 

 

 

BSV canne à sucre – février 2017

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de février 2017 <<

A retenir :

Météorologie : en février, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales sur toute l’île, sauf dans le Nord.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles de référence de début et milieu de campagne. A surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention, le seuil de nuisibilité commence à augmenter sur certaines parcelles du réseau. Risque moyen.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices reste contrôlée grâce aux interventions.

 

BSV cultures maraîchères – Février 2017

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères de février 2017 <<

A retenir :

Météorologie : enfin de la pluie ! mais les précipitations restent dans les normales.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate, moindre présence de thrips et d’aleurodes, flétrissement bactérien et mildiou présents ;

Pomme de terre, mildiou, alternariose et flétrissement bactérien signalés ;

Laitue, attaque plus importante de pourriture du collet ;

Cucurbitacées, pression élevée des mouches des légumes.

Remontées de terrain des parcelles flottantes :

Phomopsis sur aubergines, noctuelles défoliatrices sur chou, pourriture du collet sur gingembre.

État sanitaire des cultures sous abri.

BSV cultures fruitières – février 2017

>> Télécharger le BSV -cultures fruitières de février 2017 <<

A retenir :

Météorologie : malgré le passage de la tempête Carlos, le déficit des pluies accumulé depuis le début de l’année n’a pas été comblé.

Agrumes : avec les fortes températures, surveiller les populations de phytoptes et de tarsonèmes.

Bananier : populations de thrips à surveiller.

Manguier : maintenir la surveillance et la protection contre les mouches des fruits sur les dernières parcelles en récolte.

 

CRES 2016

Suite à notre Comité Régional d’Épidémiosurveillance (CRES) du 26 janvier 2017, vous pouvez retrouver ci-dessous le compte rendu ainsi que tous les bilans sanitaires et documents présentés pour la campagne 2016.

Compte rendu CRES 2016

Introduction et fonctionnement du réseau

Bilan sanitaire canne à sucre

Bilan sanitaire horticulture

Bilan sanitaire fruits

Bilan sanitaire maraîchage

Bilan communication et analyse

Formation améliorations de la surveillance

Orientations Ecophyto V2 et budget

Nous vous rappelons que vous pouvez bénéficier de la prise en charge de frais d’analyses de végétaux sous certaines conditions. Vous devez à cet effet vous mettre en relation avec votre animateur filière.

Voici leur contact :
pour le maraîchage : Pierre Tilma 0262 96 20 50 ou pierre.tilma@reunion.chambagri.fr
pour l’horticulture : Eric Vitry au 0262 37 26 17 ou eric.vitry@reunion.chambagri.fr
pour les fruits : Guillaume Maratchia au 0262 96 20 50 ; 0262 38 05 28 ou guillaume.maratchia@reunion.chambagri.fr
Sébastien Cadet au 0262 55 62 63 ou sebastien.cadet@reunion.chambagri.fr
pour la canne à sucre : Joseph Antoir au 0262 37 48 22 ou joseph.antoir@reunion.chambagri.fr

BSV canne à sucre – janvier 2017

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de janvier 2017 <<

A retenir :

Météorologie : en janvier, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales sur toute l’île.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles de référence de début et milieu de campagne. Avec l’arrivée du stade croissance des plants, les attaques de borer rose diminuent. A surveiller pour les parcelles de fin de campagne.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) : attention, elles commencent à réapparaître sur plus de la moitié des parcelles du réseau.

Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque est faible à moyen sur certaines parcelles du réseau.

Noctuelles défoliatrices (Leucania pseudoloreyi) : plus de pression sur les parcelles du réseau. Surveiller les parcelles de fin de campagne.

Adventices : la pression des adventices devient critique sans interventions.

 

BSV cultures ornementales – janvier 2017

>> Télécharger le BSV – culture ornementales de janvier 2017 <<

A retenir :

Météorologie : après un mois de décembre humide, janvier a été déficitaire en pluies.

Rose : les ravageurs maintiennent leur pression sur des parcelles de plus en plus affaiblies par la sécheresse.

 

BSV cultures maraîchères – Janvier 2017

<< Télécharger le BSV – cultures maraîchères de janvier 2017 >>

A retenir :

Météorologie, à nouveau d’importants déficits hydriques dans le Sud avec des températures proches de la normale.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate, forte présence de thrips et d’aleurodes, présence de TYLC.

Pomme de terre, pas de problème phytosanitaire relevé si ce n’est la présence de pucerons.

Laitue, quelques attaques de TSWV, mineuses et thrips présents.

Cucurbitacées, forte pression des mouches des légumes.

Remontées de terrain des parcelles flottantes :

Cicadelles sur aubergines, rouille blanche sur chou de Chine,

État sanitaire des cultures sous abri.

BSV cultures fruitières – janvier 2017

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de janvier 2017 <<

A retenir :

Météorologie : relevé pluviométrique extrêmement faible sur les régions de Pierrefonds et de Petite-Île.

Agrumes : risque moyen pour les phytoptes et tarsonèmes sur les variétés clémentines et oranges. Surveiller aussi les tétranyques.

Manguier : la sécheresse dans le Sud de l’île favorise les pullulations de cochenilles ; dans l’Ouest, suivre l’évolution des populations de mouches des fruits du manguier.

Formations en ligne agroécologie et taxonomie

En ce début d’année, 2 formations en ligne plus communément appelée MOOC (Massive Open Online Course) sont proposées par Montpellier SupAgro via la plateforme France Université Numérique (FUN). Elles sont ouvertes à tous (agriculteurs, étudiants, chercheurs, etc.), gratuites et concerneront : l’agroécologie et la taxonomie des arthropodes et nématodes.

Les formations débuteront le 17 février pour 5 à 6 semaines de cours à raison d’un effort de 4h par semaine.

Plus d’informations sur le MOOC Agro-écologie sur ce lien : httpss://www.fun-mooc.fr/courses/Agreenium/66001S02/session02/about

Plus d’informations sur le MOOC NECTAR (NÉmatodes Cultures TAxonomie ARthropodes) sur ce lien : httpss://www.fun-mooc.fr/courses/supagro/120001/session01/about

Les inscriptions se clôtureront le 6 mars 2017, n’hésitez pas à vous inscrire !

BSV cultures fruitières – Décembre 2016

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de décembre 2016 <<

A retenir :

Météorologie : températures relevées supérieures aux moyennes saisonnières, fortes précipitations sur la zone de Saint-Benoit.

Agrumes : surveiller les mouches des fruits, installation de pièges Ceratipack recommandée.

Ananas : virus du Wilt, privilégier les parcelles saines pour le prélèvement des rejets et si possible faire de la rotation.

Manguier : risque élevé des mouches des fruits, ramasser et détruire les fruits tombés au sol.

Papayer : maintenir un enherbement permanent et dense dans les parcelles.

 

BSV canne à sucre – Décembre 2016

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de décembre 2016 <<

A retenir :

Météorologie : en décembre, les températures ont été majoritairement inférieures aux moyennes décennales. Les précipitations sont plus faibles dans l’Ouest et le Sud et plus fortes dans le Nord et l’Est que les moyennes décennales.

Bilan phytosanitaire : comparaison du bilan sanitaire 2016 par rapport à 2015.

Fiche phytosanitaire HLB sur agrumes

La maladie du Huanglongbing (HLB) ou greening des agrumes est provoquée par 3 espèces de la bactérie Candidatus Liberibacter. Elle provoque des symptômes de type « carences » sur les feuilles car la bactérie, présente dans la sève, détourne les ressources de la plante pour se développer. Les fruits sont de petits calibres, déformés et peu commercialisables (forte acidité et amertume). Transmise par les psylles des agrumes (D. citri et T. erytreae), cette maladie a déjà été retrouvée dans les années 1980 sur l’île et a causé d’important dégâts. Il n’existe aucun remède contre cette maladie qui impacte toutes les variétés de Citrus cultivés et les Rutaceae d’ornement. Elle a été maintenue sous contrôle grâce l’arrachage des plants atteints et la lutte biologique contre les psylles.

En 2015 de nouveaux foyers ont été identifiés dans le sud de l’île. Pour plus d’informations sur la reconnaissance de cette maladie, une fiche d’identification réalisée par la FDGDON, le Cirad et l’Anses vous est proposée ci-dessous.

icone_pdf

Fiche HLB

Mise à jour 2023Suite aux prospections menées par l’équipe de la FDGDON de 2015 à 2022, une planche photos des principaux symptômes observés au terrain vous est proposée sur le lien suivant : Planches photos HLB

Attention, cette maladie fait partie des organismes nuisibles réglementés. Pour toutes observations merci de contacter la FDGDON au 0262 45 20 00 ou la DAAF, Service de l’alimentation au 0262 33 36 68.

Fiche phytosanitaire Erionota torus sur bananier

Originaire du Sud-est de l’Asie, Erionota torus est un papillon diurne dont la chenille est défoliatrice du bananier. L’adulte qui mesure 5 à 7 cm d’envergure se déplace de manière vive et brusque comme tous les Hesperiidae. La chenille quant à elle est nocturne et se construit un abri en forme de cigare en enroulant la feuille de bananier sur elle même. Les cigares peuvent atteindre 15 à 30 cm et sont repérables facilement. Les feuilles de bananier peuvent être sévèrement défoliées lors d’attaques massives. Afin de reconnaître ce nuisible, une fiche d’identification et une planche photo ont été réalisées par la FDGDON et le Cirad. Vous pouvez les retrouver ci-dessous :

 

icone_pdf

Planche photos

icone_pdf

Fiche détaillée

 

 

 

 

Attention E. torus fait parti des organismes nuisibles réglementés. Pour toutes observations merci de contacter la FDGDON au 0262 45 20 00 ou la DAAF, Service de l’alimentation au 0262 33 36 68.

Fiche phytosanitaire taches brunes sur vanille

Depuis 2012, des altérations de type taches brunes et coulures sont signalées sur tous les organes de la vanille dans le sud de l’île. Le préjudice intervient sur les fleurs et gousses qui une fois impactées sont alors non commercialisables. Afin de déterminer l’agent pathogène responsable de ces symptômes, des prélèvements ont été réalisées dans le cadre du réseau d’épidémiosurveillance. Suite à des analyses moléculaires et morphologiques, un champignon, le Colletotrichum orchidophilum a été identifié comme responsable.

Ci-dessous, retrouvez la fiche descriptive rédigée par l’équipe de l’UMT SPAT Axe 1 : surveiller et diagnostiquer.

icone_pdf

Télécharger la fiche

 

BSV cultures maraîchères – Novembre 2016

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de novembre 2016 <<

A retenir :

Météorologie, des températures et une pluviométrie légèrement en hausse par rapport aux décennales.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : présence de tétranyques accompagnées de nombreuses punaises prédatrices (Orius sp.).

Pomme de terre : mildiou en progression.

Laitue : recrudescence du thrips californien.

Cucurbitacées : la gestion agroécologique des parcelles depuis plusieurs mois donne de bons résultats.

 

BSV canne à sucre – Novembre 2016

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de novembre 2016 <<

A retenir :

Météorologie : en octobre, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales dans le Sud et l’Ouest contrairement au Nord et l’Est.

Ver blanc (Hoplochelus marginalis) : attention à bien veiller à la lutte obligatoire contre le ver blanc sur les parcelles en replantation.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : un plus grand nombre de parcelles attaquées: la levée et le tallage des souches est propice aux attaques de borer de souche. Rester vigilant.

Adventices : forte pression des adventices qui s’accentue en milieu de campagne. Le paillage stoppe ou ralenti leurs progressions.

Focus : résultats de l’enquête CA d’octobre/novembre 2016.

 

BSV cultures fruitières – Novembre 2016

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de novembre 2016 <<

A retenir :

Météorologie : températures relevées conformes aux moyennes saisonnières. Fortes précipitations sur les zones de Pierrefonds et Pont Mathurin.

Fraise : début de développement des foyers de tétranyques et thrips. Pression toujours importante de Drosophila suzukii. Soyez vigilant.

Manguier : rester vigilant face à l’anthracnose (Colletotrichum gloesporioides) et au phénomène d’éclatement des fruits sur les variétés sensibles telle que la José.

Papayer : maintenir un enherbement permanent et dense dans les parcelles.

BSV cultures fruitières – Octobre 2016

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières d’octobre 2016 <<

A retenir :

Météorologie : retour à la normal des températures saisonnières comparé à octobre 2015. Déficit pluviométrique sur le Sud de l’île.

Bananier : risque moyen pour le charançon.

Fraisier : retour des tétranyques et des thrips avec la hausse des températures.

Manguier : début de récolte sur le secteur Ouest. Rester vigilant vis à vis des mouches des fruits.

Papayer : forte présence de tarsonème (Polyphagotarsonemus latus) sur les parcelles suivies.

BSV canne à sucre – Octobre 2016

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre d’octobre 2016 <<

A retenir :

Météorologie : en octobre, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales dans le Sud et l’Ouest contrairement au Nord et l’Est.

Ver blanc (Hoplochelus marginalis) : attention à bien veiller à la lutte obligatoire contre le ver blanc sur les parcelles en replantation.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : un plus grand nombre de parcelles attaquées : la levée et le tallage des souches est propice aux attaques de borer de souche. Rester vigilant.

Adventices : forte pression des adventices qui s’accentue en milieu de campagne. Le paillage stoppe ou ralenti leur progression.

 

Fiche phytosanitaire D. suzukii (mise à jour)

Suite à la détection en 2013 de la drosophile à ailes tachetées, les dégâts sur les parcelles de fraises se sont amplifiés surtout dans le sud de l’île. Afin de faciliter la détermination de Drosophila suzukii dans vos pièges, voici une mise à jour de la fiche d’identification produite en 2013 avec une planche photo détaillée des différents stades de cette mouche :

Télécharger la fiche descriptive de D. suzukii

Rappel : vous pouvez retrouver les recommandations sur le piégeage ainsi que la conduite à tenir en cas de présence de D. suzukii sur votre parcelle dans la fiche ci-dessous :

icone_pdf

Recommandations face à D. suzukii

BSV canne à sucre – Septembre 2016

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre de septembre 2016 <<

A retenir :

Météorologie : en septembre, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales sur l’ensemble de l’île.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : un plus grand nombre de parcelles attaquées: la levée et le tallage des souches est propice aux attaques de borer de souche. Rester vigilant.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices s’accentue en milieu de campagne. Le paillage stoppe ou ralenti leurs progressions.

BSV cultures fruitières – Septembre 2016

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de septembre 2016 <<

A retenir :

Météorologie : des températures en baisse et une pluviométrie en déficit.

Agrumes : surveiller les foyers de pucerons.

Fraise : observations de piqûres sur toutes les parcelles. Mettez en place vos pièges.

Manguier : bilan de l’évolution de la cochenille Icerya seychellarum sur les six dernières années. Forte présence de thrips observée sur les parcelles de Grand Fond.

Papayer : présence de tarsonème (Polyphagotarsonemus latus) sur les parcelles de l’Ouest.

Fiche phytosanitaire plathelminthes

En 2014, l’équipe épidémio-surveillance a observé de vers plats ou plathelminthes sur une parcelle d’agrumes à Petite-île. Ces vers sont de l’espèce Parakontikia ventrolineata. C’est la première détection de cette espèce sur notre île. Originaire d’Australie, il se nourrit de proies vivantes comme des petits gastéropodes (escargots) et autres invertébrés mais un comportement nécrophage est aussi observé. En Métropole, les fraisiculteurs les retrouvent au niveau des fraises abimées laissées au sol.
A La Réunion, son comportement alimentaire ainsi que sa répartition restent à préciser. Tout signalement sur vos parcelles est intéressant pour améliorer les connaissances sur cette espèce. Si vous l’observer merci de contacter la FDGDON au 0262 45 20 00.

Pour vous aider à la reconnaissance, voici une fiche descriptive de l’espèce :

icone_pdf

Fiche descriptive  de Parakontikia ventrolineata

Fiche phytosanitaire pourriture du cœur des palmiers

Des cas de pourritures du cœur des palmiers ont été recensées cette année au Tampon et sur Saint-Pierre à Mont Verts. Cette maladie est causée par le champignon Thielaviopsis paradoxa qui s’attaque principalement aux palmiers mais aussi à d’autres espèces comme l’ananas.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la fiche descriptive ci-dessous :

icone_pdf

Fiche descriptive  de Thielaviopsis paradoxa

Fiche phytosanitaire maladie du Freckle sur bananier (MAJ 2020)

Suite à des observations fin 2015, une nouvelle maladie fongique a été identifié sur bananier, la maladie du freckle ou la maladie des mouchetures noires du bananier : Phyllosticta cavendishii.

Ce champignon aérien affecte les feuilles et le régime du bananier. Il provoque des mouchetures noires de petite taille (1 à 4 mm) qui vont recouvrir les organes et leur conférer un aspect rugueux à l’image du papier de verre. Les feuilles affaiblies vont jaunir et tomber. Leur durée de vie est alors amoindrie ce qui va impacter le rendement du bananier. Pour les fruits, seul l’épiderme est concerné par les dégâts du champignon, il n’y a aucune incidence sur la chair et ses qualités gustatives.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la version 2 d’octobre 2020 de notre fiche descriptive et de notre planche photos ci-dessous.

En cas de symptômes sur vos bananiers, n’hésitez pas à contacter :

– La DAAF/SALIM : 0262 33 36 70

– La FDGDON (OVS végétal) : 0262 45 20 00 ou 0262 49 92 15

– La Chambre d’agriculture : 0262 96 20 50

icone_pdf

Planche photos     P. cavendishii

icone_pdf

Fiche descriptive   P. cavendishii

BSV canne à sucre – Août 2016

>> Télécharger le BSV – canne à sucre d’août 2016 <<

A retenir :

Météorologie : en août, la pluviométrie est supérieure aux moyennes décennales seulement dans le Nord.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Borer rose (Sesamia calamistis) : présence faible sur les parcelles du réseau. La levée des plants est favorable aux attaques de borer. A surveiller

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices est faible en début de campagne. Le paillage annule ou ralenti leurs progressions.

Focus : résultats de l’enquête CTICS-CA de juin/juillet 2016.

 

BSV cultures fruitières – Août 2016

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières d’août 2016 <<

A retenir :

Météorologie : la faible pluviométrie de l’Ouest de l’île favorise les populations de cochenilles (Icerya seychellarum) et les attaques précoces de thrips sur manguier.

Agrumes : ramasser les fruits au sol pour diminuer la population de mouches des fruits.

Banane : l’augmentation des températures favorise le cycle des charançons.

Fraise : début de piqûres de Drosophila suzukii dans les parcelles.

Manguier : forte pullulation de la cochenille I. seychellarum dans les parcelles.

Papayer : tarsonème dans les parcelles de l’Ouest.

BSV cultures fruitières – Juillet 2016

>>Télécharger le BSV – cultures fruitières de juillet 2016 <<

A retenir :

Météorologie : l’absence de pluviométrie de l’Ouest de l’Île favorise les populations de la cochenilles Icerya seychellarum et les attaques précoces de thrips.

Agrumes : maintenir la prophylaxie malgré la baisse des captures de mouches des fruits.

Ananas : bien choisir ses rejets pour la plantation.

Banane : augmentation des températures favorise le cycle des charançons.

Fraise : début de Botrytis dans les parcelles.

Manguier : présence de punaises et attaques précoces de thrips.

Papayer : tarsonème dans les parcelles du sud.

BSV canne à sucre – Juillet 2016

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre de juillet 2016 <<

A retenir :

Météorologie : en juillet, la pluviométrie est supérieure aux moyennes décennales sur le Nord et l’Est.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Rats (Rattus sp.) : période sensible quand les cannes sont en phase de maturation et gorgées de sucre.

Adventices : la pression des adventices globalement en baisse lors de la saison de la coupe.

BSV canne à sucre – Juin 2016

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre de juin 2016 <<

A retenir :

Météorologie : en juin, la pluviométrie est supérieure aux moyennes décennales sur presque toute l’île, sauf dans l’Ouest.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices reste faible sur l’ensemble des parcelles du réseau grâce aux cannes matures de début de campagne qui bloquent la lumière vers le sol. Attention à intervenir dès le dépassement du seuil de 30 % d’enherbement.

 

 

BSV canne à sucre – Mai 2016

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre de mai 2016 <<

A retenir :

Météorologie : en mai, la pluviométrie est toujours inférieure aux moyennes décennales sur presque toute l’île, sauf dans le Sud.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à s’intensifier sur les parcelles.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices reste faible sur l’ensemble des parcelles du réseau à cause de la baisse d’intensité des précipitations et des interventions effectuées. Attention à intervenir dès le dépassement du seuil de 30% d’enherbement.

 

BSV culture ornementales – Mai 2016

>> Télécharger le BSV – cultures ornementales de mai 2016 <<

A retenir :

Météo : en mai des températures plus basses que la moyenne sur toute l’île et des pluies excédentaires localisées dans le sud.

Rose : risque élevé pour les thrips. Privilégier le bassinage de la culture pour limiter leur développement.

BSV cultures maraîchères – Avril 2016

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères d’avril 2016 <<

A retenir :

Météorologie, toujours en déficit pluviométrique, températures conformes aux moyennes décennales.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate, baisse des populations d’aleurodes, moins de TYLCV,

Pomme de terre, foyers de mildiou suite aux pluies de la fin du mois,

Laitue, TSWV, mineuses et pourriture du collet,

Cucurbitacées, pression en baisse des mouches des légumes.

Remontées de terrain des parcelles flottantes :

Hernie des crucifères sur choux-fleur aux Makes.

BSV culture ornementales – Avril 2016

>> Télécharger le BSV – cultures ornementales d’avril 2016 <<

A retenir :

Météo : une pluviométrie largement déficitaire pour ce mois d’avril.

Rose : risque élevé pour les thrips qui sont présents sur toutes les parcelles du réseau. Ravageur à surveiller surtout dans les Bas malgré l’arrivée de l’hiver et de conditions moins favorables à son développement.

Observation ponctuelle : maintient de la présence de criquets sur la zone de Saint-Leu. En cas d’observations sur vos parcelles, contactez-nous.

BSV canne à sucre – Avril 2016

>> Télécharger le BSV – canne à sucre d’avril 2016 <<

A retenir :

Météorologie : en avril, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales sur presque toute l’île, sauf dans le Sud.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué s’intensifient sur les parcelles.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices reste faible sur l’ensemble des parcelles du réseau grâce à la baisse d’intensité des précipitations et des interventions effectuées. Intervenir dès le dépassement du seuil de 30% d’enherbement.

Fiche phytosanitaire thrips de la canne à sucre

>> Télécharger la fiche phytosanitaire thrips de la canne à sucre <<

Pour en savoir plus :

Références :

– Williams JR (1956). Varietal susceptibility in sugarcane to the thrips Fulmekiola serrata (Kob.). Proc Int Soc Sug Cane Technol 9: 789-799.

– Way  MJ  (2006).  Incidence  of  Fulmekiola  serrata  (Thysanoptera:  Thripidae)  in  South  African sugarcane. Proc S Afr Sug Technol Ass 80: 199-201.

– Way MJ, Stiller M, Leslie GW, Conlong DE, Keeping MG and Rutherford RS (2006). Fulmekiola serrata  (Kobus)  (Thysanoptera:  Thripidae),  a  new  pest  in  southern  African  sugarcane.  Afr  Ent 14(2): 401-403.

– Abdel-Rahman EM, Ahmed FB, Van Den Berg M. and Way MJ (2008). Preliminary study on sugarcane thrips (Fulmekiola serrata) damage detection using imaging spectroscopy. Proc S Afr Sug Technol Ass 81: 287-289

– Way  MJ, Rutherford RS, Swepersad C, Leslie GW and Keeping MG (2010). Impact of sugarcane thrips, Fulmekiola serrata (Kobus) (Thysanoptera: Thripidae), on sugarcane yield in field trials. Proc S Afr Sug Technol Ass 83: 244-256.

– South African Sugarcane Research Institute (n.d.). Dossier on Fulmekiola serrata as pest of sugarcane. (https://www.sugarresearch.com.au/icms_docs/163508_Oriental_sugarcane_thrips_Fulmekiola_serrata_Dossier.pdf)

Sites internets :

https://www.padil.gov.au/pests-and-diseases/pest/main/136424

https://www.plantwise.org/knowledgebank/datasheet.aspx?dsid=24577

BSV canne à sucre – Mars 2016

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de mars 2016 <<

A retenir :

Météorologie : en mars, la pluviométrie est inférieure aux moyennes décennales dans toute l’île.

Borer rose (Sesamia calamistis) : la période à risque est passée sur toutes les parcelles du réseau.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : attention risque élevé, le seuil de nuisibilité commence à être dépassé sur certaines parcelles du réseau.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau comme le mois dernier.

Adventices : la pression des adventices a baissé sur l’ensemble des parcelles du réseau grâce à la baisse d’intensité des précipitations et/ou aux interventions. Attention à intervenir dès le dépassement du seuil de 30% d’enherbement au sol.

BSV cultures maraîchères – Mars 2016

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de mars 2016 <<

A retenir :

Météorologie, fort déficit pluviométrique, températures conformes aux moyennes décennales.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate, baisse des populations d’aleurodes, moins de TYLCV mais toujours des fruits piqués (mouches),

Pomme de terre, 3 parcelles en place récemment plantées,

Laitue, TSWV, mineuses et pourriture du collet,

Cucurbitacées, pression toujours forte des mouches des légumes.

Remontées de terrain des parcelles flottantes :

Verticilliose sur aubergines.

Actualités :

Étude sur la diversité des souches de Beauveria qui attaque les vers blancs.

BSV culture ornementales – Mars 2016

>> Télécharger le BSV – cultures ornementales de mars 2016 <<

A retenir :

Météo : une pluviométrie en déficit pour ce mois de mars.

Rose : risque élevé pour le thrips. Ravageur à surveiller du fait des conditions favorables à son développement (chaud et sec) surtout dans les Bas.

Fiche phytosanitaire cochenilles de la canne à sucre

>> Télécharger la fiche phytosanitaire cochenilles de la canne à sucre <<

Pour en savoir plus :

Références :

Uichanco, L. B. and F. E. Villanueva (1932). Biology of the pink mealybug of sugar cane, Trionymus sacchari (Cockerell) in the Philippines. Philippine Agriculturist 21(4): 205-267.

– Beardsley J.W., (1962). Notes on the Biology of the Pink Sugar Cane Mealybug, Saccharicoccus sacchari (Cockerell), in Hawaii (Homoptera: Pseudococcidae). Proceedings of the Hawaiian Entomological Society, 18: 55-60.

Rajendra A., (1974). The biology and control of Saccharicoccus sacchari Ckll. (Hom: Pseudococcidae) the pink mealy bug of sugar cane in Sri Lanka. Ceylon Journal of Science, Biological Sciences, 11(1):23-28

Hill, D. S. (2008). Pests of Crops in Warmer Climates and Their Control: 209

Bonnett, G. D. and Hewitt, M. L. (2005). Numbers of pink sugarcane mealy bug, Saccharicoccus sacchari (Cockerell) (Hemiptera: Pseudococcidae), differ within seasons and among regions and stages of the sugarcane crop cycle. Australian Journal of Entomology, 44: 304–309. doi: 10.1111/j.1440-6055.2005.00480.x

 sites internets :

https://www.plantwise.org/KnowledgeBank/Datasheet.aspx?dsid=45090

https://agritech.tnau.ac.in/crop_protection/sugarcane/crop_prot_crop_insectpest%20_sugarcane_8.html

https://www.agri.huji.ac.il/mepests/pest/Saccharicoccus_sacchari/

https://www.cabi.org/isc/datasheet/45090

 

 

Fiche phytosanitaire noctuelle de la canne à sucre

>> Télécharger la fiche phytosanitaire noctuelle de la canne à sucre <<

Pour en savoir plus :

  • Fournier, D. (1978). Mise en place de quelques élevages de lépidoptères. Rapport Annuel IRAT Réunion 1978: 70-71
  • Vercambre, B. (1980). Observations réalisées en plein champ sur les noctuelles défoliatrices. Rapport Annuel IRAT Réunion 1979: 25–28.
  • Guillermet, C. (1986). Contribution à l’étude des papillons hétérocères de l’île de La Réunion. Résultats des chasses de nuit à l’usage des amateurs et des débutants: 180
  • Betbeder-Matibet M. (1988). Insectes nuisibles aux cultures vivrières d’Afrique, de Madagascar et des Mascareignes. Fiche 35 et Fiche 36.
  • Ganeshan, S. and Rajabalee, A. (1996). The Mythimna spp. (Lepidoptera: Noctuidae) complex on sugarcane in Mauritius. Proc. S. Afr. Sugar Cane Technol. Ass., 70: 15–17.
  • Ganeshan, S. (2005). Effect of armyworms Mythimna spp. (Lepidoptera: Noctuidae) on cane growth in Mauritius. Proc. ISSCT, 25: 730-734.
  • Ganeshan, S. (2007a). Management of sugarcane armyworms Mythimna spp. (Lepidoptera: Noctuidae) in Mauritius. Proc. Int. Soc. Sugar Cane Technol., 26: 835-843.
  • Ganeshan, S. (2007b). Six armyworm species (Lepidoptera: Noctuidae) occur in sugarcane fields in Mauritius. Proc. Int. Soc. Sugar Cane Technol., 26: 830–834.
  • Martiré, D. et Rochat, J. (2008). Les papillons de La Réunion et leurs chenilles: 460
  • Joomun, N., Ganeshan, S., Dookun-Saumtally A., (2010). Identification of three armyworms species (Lepidoptera: Noctuidae) using DNA barcodes and restriction enzyme digestion. Proc. Int. Soc. Sugar Cane Technol., 27: 1-11.