Archives pour la catégorie Cultures maraîchères

BSV Spécial Mouches des fruits

La problématique mouches des fruits prend de l’ampleur depuis l’arrivée en 2017 de Bactrocera dorsalis.

Pour prévenir les dégâts au retour de l’été austral, une conférence de presse organisée par le Conseil Départemental de La Réunion et la FDGDON a eu lieu le 26 juillet 2019 sur les moyens de gestions de la mouche orientale des fruits Bactrocera dorsalis. Elle s’est déroulée à Saint-Paul sur l’exploitation de M. Robert Claudy (AVO), partenaire du réseau d’épidémiosurveillance.

Cela a été l’occasion de présenter un BSV spécial qui présente la biologie du bioagresseur, les dégâts engendrés et les moyens de lutte basés essentiellement sur les principes de l’agro-écologie.

Agriculteurs, particuliers, agissons ensemble contre la mouche orientale des fruits !

>> BSV Spécial mouches des fruits <<

                    

BSV cultures maraîchères – juin 2019

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de juin 2019 <<

A retenir :

Météorologie : la pluviométrie est largement excédentaire dans l’Est et le Sud ( + 80 % en moyenne sur le département) et les températures moyennes sont supérieures de + 0,9 °C à la normale, écarts du à des températures nocturnes élevées pour la saison (+ 1,3 °C).

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu d’attaques cryptogamiques et population de ravageurs observés en baisse, notamment la mouche des fruits.

Pomme de terre : parcelles en fin de récolte avec présence de gale et de rhizoctone brun sur tubercules récoltés. Attention aux risques de boulage sur les dernières plantations.

Laitue : pourriture du collet en nette diminution, présence de thrips avec quelques rares cas de TSWV et de mineuses.

Cucurbitacées : attaque des mouches des légumes en baisse et peu d’attaque sur melon sous abri.

Observations ponctuelles :

Fente de croissance sur tubercules de pomme de terre.

État sanitaire des cultures sous abri :

Les attaques de ravageurs sont fortes, celles de Tuta absoluta dépassent celles des aleurodes.

L’oïdium est toujours la maladie prédominante mais le Botrytis et le mildiou sont également bien présents.

Fiche phytosanitaire Spodoptera frugiperda

Détectée en septembre 2018 par la FDGDON, la chenille légionnaire d’automne ou Spodoptera frugiperda est un Lépidoptère de la famille des Noctuidae. Très polyphage, la chenille peut consommer des Graminées, des Cucurbitacées, etc. mais elle a une préférence marquée pour le maïs. La canne à sucre est également sous haute surveillance.

Au vu de sa dangerosité, ce bioagresseur est réglementé et son signalement est obligatoire sans délai à la DAAF, service de l’alimentation et à la FDGDON. Une lutte obligatoire est également requise lors de la détection d’un foyer. Toutes les mesures qui s’appliquent à ce bioaggresseur sont rappelés dans l’arrêté préfectoral n°2019-404.

Vous trouverez plus d’informations sur la fiche phytosanitaire Spodoptera frugiperda :

>> Télécharger la fiche phytosanitaire Spodoptera frugiperda <<

Pour toute suspicion, la FDGDON au 0262 45 20 00 ou 0692 28 86 02 ;                                                                                       la DAAF, service de l’alimentation au 0262 33 36 68

Guide mouche des fruits et légumes

La seconde édition du guide de reconnaissance des Mouches des fruits et légumes à La Réunion est disponible.

Vous y trouverez :

  • Des clichés hautes résolutions pour la reconnaissance de toutes les espèces présentes
  • Le cycle biologique
  • La gestion agroécologique

Il est disponible sur demande à la Chambre d’agriculture, au Cirad et la FDGDON.

Guide de reconnaissance des Mouches des fruits et des légumes à La Réunion.

Fiche phytosanitaire mineuse de la tomate

>> Fiche phytosanitaire Tuta absoluta <<

Fin février 2018, la mineuse de la tomate, Tuta absoluta a été repérée sur 2 parcelles sous abris du sud de l’île à Saint-Joseph.

Il s’agit de la première détection de ce papillon sur notre île. Il s’agit d’un des plus redoutables ravageurs de la tomate au niveau mondial. Des prospections sont en cours afin de vérifier l’étendu du foyer.

Ce Lépidoptère se caractérise par des mines larges sur les feuilles qui contiennent une chenille et ses déjections. Au dernier stade, la chenille mesure 8 mm environ. L’adulte est actif en début et fin de journée. Sans mesure de gestion, il peut y avoir une perte de 50 à 100% de la production.

Vous trouverez dans cette fiche, la biologie, la reconnaissance et les mesures à mettre en place en cas de présence de T. absoluta sur vos parcelles.

Pour toutes suspicions, et pour confirmer la présence de nouveaux foyers, merci de contactez :

  • la FDGDON au 0262 45 20 00
  • la DAAF, Service de l’Alimentation au 0262 33 36 68

Des plathelminthes sur vos parcelles ?

En 2014, l’équipe épidémio-surveillance a observé de vers plats ou plathelminthes sur une parcelle d’agrumes à Petite-île. Ces vers sont de l’espèce Parakontikia ventrolineata. C’est la première détection de cette espèce sur notre île. Originaire d’Australie, il se nourrit de proies vivantes comme des petits gastéropodes (escargots) et autres invertébrés mais un comportement nécrophage est aussi observé. En Métropole, les fraisiculteurs les retrouvent au niveau des fraises abimées laissées au sol.
A La Réunion, son comportement alimentaire ainsi que sa répartition restent à préciser. Tout signalement sur vos parcelles est intéressant pour améliorer les connaissances sur cette espèce. Si vous l’observer merci de contacter la FDGDON au 0262 45 20 00.

Pour vous aider à la reconnaissance, voici une fiche descriptive de l’espèce :

icone_pdf

Fiche descriptive  de Parakontikia ventrolineata