Archives pour la catégorie Cultures ornementales

Projet BIODOM – Paillages biodégradables

Les paillages plastiques sont largement utilisés (maraîchage, ananas…) pour la maitrise de l’enherbement, c’est une alternative à l’utilisation des herbicides.
L’élimination de ces paillages plastiques est problématique. Les voies de recyclage, financièrement soutenables et écologiquement acceptables, sont très limitées dans notre contexte insulaire.

Dans le cadre du projet BIODOM (Ecophyto), plusieurs nouveaux paillages biodégradables sont testés depuis 2018 en station et chez des agriculteurs à La Réunion et aux Antilles. La tenue des paillages pendant le cycle de culture (maraichage, ananas…) et leur biodégradation ont été observés dans notre environnement tropical.

Après usage, ces paillages biodégradables pourront être enfouis dans le sol ou compostés avec les déchets végétaux : ils seront alors dégradés par les micro-organismes et transformés en eau, CO2 et CH4, et éventuellement en sous-produits (résidus, nouvelle biomasse) non toxiques pour l’environnement.

Ces nouveaux paillages biodégradables sont tout aussi efficaces que les paillages plastiques traditionnels. De plus ils sont produits et disponibles localement, un atout environnemental en plus !

Prenez contact avec votre technicien référent ou avec la cellule environnement : environnement@reunion.chambagri.fr.

Pour plus d’informations vous pouvez télécharger le poster associé en cliquant ICI

Fiche phytosanitaire Xylella fastidiosa

Xylella fastidiosa est une bactérie connue mondialement pour ses dégâts considérables sur olivier en Italie. Elle colonise les tissus vasculaires et empêche la circulation de la sève dans les organes ce qui provoquent des dépérissement des feuilles, branches puis de l’arbre entier.

Retrouver une description de cette maladie dans la fiche phytosanitaire :

>> Télécharger la fiche phytosanitaire Xylella fastidiosa <<

Fiche phytosanitaire taches brunes sur vanille

Depuis 2012, des altérations de type taches brunes et coulures sont signalées sur tous les organes de la vanille dans le sud de l’île. Le préjudice intervient sur les fleurs et gousses qui une fois impactées sont alors non commercialisables. Afin de déterminer l’agent pathogène responsable de ces symptômes, des prélèvements ont été réalisées dans le cadre du réseau d’épidémiosurveillance. Suite à des analyses moléculaires et morphologiques, un champignon, le Colletotrichum orchidophilum a été identifié comme responsable.

Ci-dessous, retrouvez la fiche descriptive rédigée par l’équipe de l’UMT SPAT Axe 1 : surveiller et diagnostiquer.

icone_pdf

Télécharger la fiche

 

Fiche phytosanitaire pourriture du cœur des palmiers

Des cas de pourritures du cœur des palmiers ont été recensées cette année au Tampon et sur Saint-Pierre à Mont Verts. Cette maladie est causée par le champignon Thielaviopsis paradoxa qui s’attaque principalement aux palmiers mais aussi à d’autres espèces comme l’ananas.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la fiche descriptive ci-dessous :

icone_pdf

Fiche descriptive  de Thielaviopsis paradoxa