Archives du mot-clé Freckle

BSV cultures fruitières – Juin 2018

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de juin 2018 <<

A retenir :

Météorologie : températures élevées pour la saison et pluviométrie déficitaire sauf sur l’Ouest.

Agrumes : maintenir la prophylaxie malgré la baisse des captures de mouches des fruits. Sur la parcelle du Tévelave, la production a chuté de près de 90 % par rapport à 2017.

Mangue : petits foyers de cochenilles sur la zone Sud de l’île, surveiller leur développement.

Fraise : des dépérissements sont observés sur le Grand Tampon.

BSV cultures fruitières – Février 2018

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de février 2018 <<

>> Fiche de prélèvement maladie du Freckle <<

A retenir :

Météorologie : les conditions de forte pluviométrie et de chaleur ont favorisé le développement de ravageurs tels que les mouches des fruits.

Agrumes : avec les fortes températures, surveiller les populations de phytoptes et de tarsonèmes.

Manguier : les vergers en production subissent des attaques fortes de B. dorsalis. Se référer à la fiche technique B. dorsalis pour mettre en œuvre les bonnes pratiques.

 

BSV cultures fruitières – janvier 2017

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de janvier 2017 <<

A retenir :

Météorologie : relevé pluviométrique extrêmement faible sur les régions de Pierrefonds et de Petite-Île.

Agrumes : risque moyen pour les phytoptes et tarsonèmes sur les variétés clémentines et oranges. Surveiller aussi les tétranyques.

Manguier : la sécheresse dans le Sud de l’île favorise les pullulations de cochenilles ; dans l’Ouest, suivre l’évolution des populations de mouches des fruits du manguier.

Alerte maladie du Freckle sur bananier

Suite à des observations fin 2015, une nouvelle maladie fongique a été identifié sur bananier, la maladie du freckle ou la maladie des mouchetures noires du bananier : Phyllosticta cavendishii.

Ce champignon aérien affecte les feuilles et le régime du bananier. Il provoque des mouchetures noires de petite taille (1 à 4 mm) qui vont recouvrir les organes et leur conférer un aspect rugueux à l’image du papier de verre. Les feuilles affaiblies vont jaunir et tomber. Leur durée de vie est alors amoindrie ce qui va impacter le rendement du bananier. Pour les fruits, seul l’épiderme est concerné par les dégâts du champignon, il n’y a aucune incidence sur la chair et ses qualités gustatives.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la fiche descriptive et la planche photos ci-dessous

icone_pdf

Planche photos     P. cavendishii

icone_pdf

Fiche descriptive   P. cavendishii

 

 

 

 

En cas de symptômes sur vos bananiers, n’hésitez pas à contacter :

– La DAAF/SALIM : 0262 33 36 68 ou 0262 33 36 70

– La FDGDON (OVS végétal) : 0262 45 20 00 ou 0262 49 92 15

– La Chambre d’agriculture : 0262 96 20 50