Archives du mot-clé Noctuelle

BSV cultures maraîchères – Février 2018

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de février 2018 <<

A retenir :

Météorologie : fort déficit hydrique sur tout le Nord-Est et l’Est, par contre la pluviométrie du Sud et de l’Ouest est normale à légèrement excédentaire, suite aux passages de fréquentes ondées orageuses.

Les températures sont légèrement inférieures à la normale.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de ravageurs relevés, attaques cryptogamiques et bactériennes importantes sur les rares parcelles restantes en culture.

Pomme de terre : des parcelles ravinées, des plants détruits, des nouvelles plantations mises à mal.

Laitue : forts dégâts sur culture, pourriture du collet et botrytis généralisés.

Cucurbitacées : attaques importantes de mouches des légumes sur chouchou, aucune parcelle de courgettes et melons en production.

– État sanitaire des cultures sous abri :

Forte pression sanitaire sur les cultures sous abri. Le nombre de ravageurs et leurs niveaux d’attaques sont en augmentation, il en est de même pour certaines maladies cryptogamiques et bactérioses aériennes favorisées par une hygrométrie élevée.

FOCUS : nouveau ravageur, la mineuse de la tomate Tuta absoluta à été signalée chez deux serristes des hauts du Grand Sud.

BSV Maraîchage – Août 2017

– Météorologie : la pluviométrie est fortement excédentaire avec des températures très élevées pour la saison.

– Suivi des parcelles fixes :

Tomate : populations de thrips et d’aleurodes faibles, quelques rares symptômes de bactérioses.

Pomme de terre : fin de récolte, gale commune toujours observée, quelques cas de rhizoctone brun sur tubercules.

Laitue : pourriture du collet plus fréquente, thrips de retour.

Cucurbitacées : pression toujours réduite des mouches des légumes.

– Observations ponctuelles :

Oïdium présent sur diverses cultures, Fusariose sur pastèque, Stemphylium sur ail et viroses sur Cucurbitacées.

– Etat sanitaire des cultures sous abri :

Aleurodes présents sur toutes les parcelles, populations de noctuelles et de thrips en augmentation, oïdium, botrytis et

mildiou sont les maladies les plus rencontrées, attaque de cladosporiose en hausse, viroses moins fréquentes.

Résultats d’analyse des échantillons présentant des symptômes atypiques.

BSV maraichage aout 2017 VF

BSV culture ornementales – Mai 2016

>> Télécharger le BSV – cultures ornementales de mai 2016 <<

A retenir :

Météo : en mai des températures plus basses que la moyenne sur toute l’île et des pluies excédentaires localisées dans le sud.

Rose : risque élevé pour les thrips. Privilégier le bassinage de la culture pour limiter leur développement.

BSV canne à sucre – Septembre 2015

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de septembre 2015 <<

A retenir pour ce BSV :

Météorologie : en septembre, les précipitations dépassent les moyennes décennales dans le Sud, l’Est et de façon conséquente dans l’Ouest de l’île. Le Nord approche des moyennes décénnales.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : comme les parcelles du réseau ont presque toutes été récoltées, le suivi du borer ponctué est terminé pour l’année 2015. Les bilans des attaques sur la campagne 2015 sortiront début 2016.

Borer rose (Sesamia calamistis): un plus grand nombre de parcelles montre des signes de début d’attaque. La levée des plants est propice aux attaques de borer. Rester vigilant.

Noctuelle (Leucania pseudoloreyi): apparition de la noctuelle sur les cannes en levées ou en début de tallage.

Thrips (Fulmekiola serrata) : présence des thrips sur les mêmes parcelles d’août.

Adventices : la pression des adventices s’accentue en milieu de campagne. Pensez au paillage qui annule ou ralentit fortement leur progression.

Focus : L’herbe à vers ou épinard sauvage.

BSV – Canne à sucre Novembre 2014

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre de novembre 2014 <<

Borer rose (Sesamia calamistis) : les attaques du borer sont en baisse sur les différentes parcelles de références. Cependant la période de levée des plants ainsi que le début de tallage est propice aux attaques de borer. À surveiller.

Noctuelles (Mythimna loreyi) : les attaques de chenilles défoliatrices sont fortes sur certaines parcelles du réseau et hors réseau. Le stade phénologique des plants est favorable à l’invasion de ce lépidoptère qui s’attaque aux jeunes repousses. À surveiller.