Archives du mot-clé Viroses tomate

Alerte ToBRFV sur Solanacées

Le virus du fruit rugueux brun de la tomate (ou Tomato Brown Rugose Fruit Virus – ToBRFV) s’attaque aux Solanacées et plus particulièrement aux tomates, aux piments et aux poivrons. Ces symptômes varient selon les variétés et, à l’image d’autres virus, certaines plantes sont asymptomatiques. On observe des mosaïques et des marbrures sur les feuilles de la tête. Sur fruits, des taches chlorotiques, des marbrures et aussi des zones rugueuses apparaissent. Ce virus se transmet par simple contact et cause un impact économique car les fruits ne sont plus commercialisables.

Le virus n’a pas été détecté à ce jour à La Réunion mais restons vigilant !

Plus d’informations dans les BSV de février 2020 et de mars 2020.

Ainsi, la plus grande vigilance est à employer dans nos exploitations et nos jardins. Pour ce faire, vous pouvez vous référer à l’instruction technique qui définit le plan de surveillance et les autocontrôles concernant le ToBRFV en France.

Vous pouvez la télécharger ici : instruction technique SBT ToBRFV

Vous trouverez également des fiches pour les jardiniers et pépiniéristes sur ce lien : Recommandations pour les jardiniers amateurs et pépinières

Tout symptôme douteux ou suspicion doivent faire l’objet d’une déclaration sans délai à la DAAF ou à la FDGDON (OVS – Végétal). Des prélèvements seront effectués pour analyses.

Contacts : DAAF Service de l’alimentation 0262 33 36 68 ; FDGDON-Réunion : 0262 45 20 00 ou 0692 28 86 02.

BSV cultures maraîchères – Octobre 2017

> Télécharger le BSV – cultures maraichères d’octobre 2017 <<

A retenir :

– Météorologie

La pluviométrie est normale dans le Sud et l’Ouest mais fortement déficitaire dans l’Est. Les températures sont élevées pour la saison, toujours bien supérieures aux moyennes décennales.

– Suivi des parcelles fixes

Tomate : thrips et aleurodes présents, attaques de mildiou, dégâts de flétrissement bactérien.

Pomme de terre : fin de récolte pour les dernières parcelles, nouvelles plantations en cours avec risque de mildiou.

Laitue : pourriture du collet plus fréquente, thrips de retour avec présence de TSWV, présence de mineuses.

Cucurbitacées : pas d’augmentation d’attaques de mouches des légumes malgré la hausse des températures.

– Observations ponctuelles

Nervation noire des Crucifères observée sur choux pommés, faible présence de la mouche du chou, absence de vers blancs, attaque de noctuelles terricoles sur semis de carottes dans les Hauts, viroses sur pastèques toujours d’actualité, présence d’oïdium sur Cucurbitacées.

– État sanitaire des cultures sous abri :

Aleurodes présentes sur toutes les parcelles, thrips et tarsonèmes plus fréquents, oïdium présent sur les 2/3 des parcelles, cladosporiose de retour, peu de viroses rencontrées, présence et dégâts de N. tenuis, symptômes atypiques signalés sur une parcelle

BSV cultures maraîchères – Juillet 2017

>> Télécharger le BSV – culture maraîchères de juillet 2017 <<

A retenir :

– Météorologie

Les précipitations sont déficitaires sur l’ensemble des stations. Les températures sont nettement supérieures à la normale saisonnière, la dépassant de 0,9 °C à 1,2 °C en fonction des stations.

– Suivi des parcelles fixes

Tomate : population de thrips et d’aleurodes très faible, quelques rares symptômes de bactérioses.

Pomme de terre : gale commune toujours observée, risque de boulage sur les dernières plantations trop tardives.

Laitue : attaque moindre de la pourriture du collet.

Cucurbitacées : pression réduite des mouches des légumes.

– Observations ponctuelles

Rouille blanche sur chou de Chine, gale bactérienne sur tomate, viroses sur pastèque, thrips sur oignons.

– État sanitaire des cultures sous abri

Aleurodes présents sur toutes les parcelles, population de noctuelles en augmentation, oïdium, botrytis et mildiou sont les maladies les plus rencontrées, attaque de cladosporiose en hausse, viroses moins fréquentes, punaise à surveiller, nouveau signalement de symptômes atypiques.

BSV cultures maraîchères mars 2015

Météorologie, à nouveau des déficits hydriques.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate, baisse des populations d’aleurodes, moins de TYLCV, mildiou et flétrissement bactérien,

Pomme de terre, mildiou contenu, pas de problème notable,

Laitue, pourriture du collet du à Rhizoctonia,

Cucurbitacées, forte pression des mouches des légumes.

Remontées de terrain des parcelles flottantes :

Moucheture bactérienne sur tomate.

Verticilliose omniprésente sur aubergine

Etat des lieux sur les viroses de la tomate cultivée sous abris, enquête réalisée par l’ARMEFLHOR.

BSV MARAICHAGE mars 2015