Archives du mot-clé Chenilles défoliatrices

BSV canne à sucre – juillet 2019

>> Télécharger le BSV – canne à sucre de juillet 2019 <<

A retenir :

Météorologie : les pluviométries sont plus hautes que les normales sur l’ensemble de l’île sauf dans le Nord.

Borer ponctué (Chilo sacchariphagus) : les attaques de borer ponctué continuent à sévir sur les parcelles non récoltées.

Cochenilles roses farineuses (Saccharicoccus sacchari) et Thrips (Fulmekiola serrata) : le risque reste moyen sur certaines parcelles du réseau, comme le mois dernier pour les parcelles non récoltées.

Rats (Rattus sp.) : période sensible quand les cannes sont en phase de maturation et gorgées de sucre.

Adventices : en période de coupe, la pression des adventices est globalement en baisse.

BSV canne à sucre – Octobre 2015

>> Télécharger le BSV – canne à sucre d’octobre 2015<<

A retenir pour ce BSV :

Météorologie : en octobre, les précipitations dépassent les largement les moyennes décennales sur toute les stations sauf sur les stations de l’Ermitage et Petite-Ile. De même, sur toute l’île, les températures dépassent de plusieurs degrés les moyennes décennales.

Ver blanc (Hoplochelus marginalis) : attention à bien veiller à la lutte obligatoire contre le ver blanc sur les parcelles en replantation.

Borer rose (Sesamia calamistis) : un plus grand nombre de parcelles attaquées: la levée et le tallage des souches est propice aux attaques de borer. Rester vigilant.

Noctuelle (Leucania pseudoloreyi) : persistance de la noctuelle sur les cannes en tallage sur deux parcelles du réseau.

Thrips (Fulmekiola serrata) : augmentation des thrips sur de nouvelles parcelles.

Adventices : pression aggravée des adventices en milieu de campagne, notamment à cause des fortes précipitations du mois dernier.

Focus : l’oumine ou zoumine et point sur le ver blanc.

BSV – Canne à sucre Novembre 2012

>> Téléchargez le BSV Canne à sucre de novembre 2012 <<

Quand intervenir sur les adventices ? Dès que le taux de recouvrement en adventices dépasse 30 %, on peut considérer qu’une intervention est nécessaire. En dessous de ce seuil, leur influence sur la culture est faible.
Les moyens de lutte contre les adventices dans la canne à sucre : Lorsque la récolte manuelle de votre parcelle de canne est terminée, pensez à répartir les choux de canne sur la totalité de votre parcelle. Ce paillage retardera la levée des mauvaises herbes dans vos champs.

BSV – Canne à sucre Septembre 2012

>> Télécharger le BSV – Canne à sucre de septembre 2012 <<

Le foreur (ou borer) de souche : A ce stade de la campagne, les premières cannes récoltées ne présentent pas d’attaques de foreurs de souche. C’est uniquement sur la parcelle située dans les Hauts de Sainte Suzanne qu’une attaque très mineure de foreurs de souche a été constatée. Néanmoins, il faut surveiller l’évolution de vos premières parcelles récoltées face à ce ravageur.
Les chenilles défoliatrices : Les premières attaques de chenilles défoliatrices ont été constatées sur les zones de Sainte Suzanne, les Avirons et Saint Pierre. Elles ne présentent pas de danger pour le moment avec un niveau d’attaque très faible inférieur à 10 %.