Archives du mot-clé Botrytis

BSV cultures maraîchères – Avril 2018

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères d’avril 2018 <<

A retenir :

Météorologie : précipitations relevées plus de deux fois supérieures à la moyenne décennale, ces fortes pluies étant dues à la forte tempête tropicale FAKIR, qui a fortement impacté l’Est et le Sud-Est en ce qui concerne les vents et l’ensemble du département pour les précipitations.

Les températures sont légèrement inférieures à la normale.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de ravageurs relevés, attaques cryptogamiques et bactériennes importantes sur les rares parcelles restantes en culture.

Pomme de terre : des parcelles ravinées, des plants détruits, de nouveau des dégâts sur cette culture.

Laitue : forts dégâts sur les parcelles, pourriture du collet et Botrytis généralisés.

Cucurbitacées : mouches des légumes toujours présentes, aucune parcelle de courgettes suivie.

Observations ponctuelles :

Dégâts importants sur cultures sous abris suite au passage de Fakir.

Conduite à tenir après le passage d’un cyclone.

Etat sanitaire des cultures sous abri :

Peu de relevés ont pu être réalisés. De nombreux ravageurs sont présents dont la mineuse Tuta absoluta.

Forte présence du PVY (virus Y de la pomme de terre) sur tomate.

BSV cultures maraîchères – Février 2018

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de février 2018 <<

A retenir :

Météorologie : fort déficit hydrique sur tout le Nord-Est et l’Est, par contre la pluviométrie du Sud et de l’Ouest est normale à légèrement excédentaire, suite aux passages de fréquentes ondées orageuses.

Les températures sont légèrement inférieures à la normale.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de ravageurs relevés, attaques cryptogamiques et bactériennes importantes sur les rares parcelles restantes en culture.

Pomme de terre : des parcelles ravinées, des plants détruits, des nouvelles plantations mises à mal.

Laitue : forts dégâts sur culture, pourriture du collet et botrytis généralisés.

Cucurbitacées : attaques importantes de mouches des légumes sur chouchou, aucune parcelle de courgettes et melons en production.

– État sanitaire des cultures sous abri :

Forte pression sanitaire sur les cultures sous abri. Le nombre de ravageurs et leurs niveaux d’attaques sont en augmentation, il en est de même pour certaines maladies cryptogamiques et bactérioses aériennes favorisées par une hygrométrie élevée.

FOCUS : nouveau ravageur, la mineuse de la tomate Tuta absoluta à été signalée chez deux serristes des hauts du Grand Sud.

BSV cultures maraîchères – Janvier 2018

>> Télécharger le BSV – cultures maraîchères de janvier 2018 <<

A retenir :

Météorologie, excédent hydrique exceptionnel dû à 2 systèmes dépressionnaires, AVA du 2 au 8 janvier, et surtout BERGUITTA, à partir du 11. Les secteurs Sud et Sud-Ouest sont les plus concernés.

Les températures reviennent à la normale.

Suivi des parcelles fixes :

Tomate : peu de ravageurs relevés, attaques cryptogamiques et bactériennes importantes.

Pomme de terre : des parcelles ravinées, des plants détruits, le mildiou difficilement contrôlable.

Laitue : forts dégâts sur culture, pourriture du collet et botrytis généralisés.

Cucurbitacées : attaques importantes de mouches des légumes sur chouchou, parcelles de courgettes détruites.

FOCUS : premiers soins à apporter aux cultures légumières après cyclone.

Etat sanitaire des cultures sous abri :

Dégâts importants dans les serres débâchées avant le passage de la tempête tropicale. De nombreuses cultures ont été perdues. Forte pression sanitaire sur celles remises en production.

BSV Maraîchage – Août 2017

– Météorologie : la pluviométrie est fortement excédentaire avec des températures très élevées pour la saison.

– Suivi des parcelles fixes :

Tomate : populations de thrips et d’aleurodes faibles, quelques rares symptômes de bactérioses.

Pomme de terre : fin de récolte, gale commune toujours observée, quelques cas de rhizoctone brun sur tubercules.

Laitue : pourriture du collet plus fréquente, thrips de retour.

Cucurbitacées : pression toujours réduite des mouches des légumes.

– Observations ponctuelles :

Oïdium présent sur diverses cultures, Fusariose sur pastèque, Stemphylium sur ail et viroses sur Cucurbitacées.

– Etat sanitaire des cultures sous abri :

Aleurodes présents sur toutes les parcelles, populations de noctuelles et de thrips en augmentation, oïdium, botrytis et

mildiou sont les maladies les plus rencontrées, attaque de cladosporiose en hausse, viroses moins fréquentes.

Résultats d’analyse des échantillons présentant des symptômes atypiques.

BSV maraichage aout 2017 VF

BSV cultures maraîchères – Juillet 2017

>> Télécharger le BSV – culture maraîchères de juillet 2017 <<

A retenir :

– Météorologie

Les précipitations sont déficitaires sur l’ensemble des stations. Les températures sont nettement supérieures à la normale saisonnière, la dépassant de 0,9 °C à 1,2 °C en fonction des stations.

– Suivi des parcelles fixes

Tomate : population de thrips et d’aleurodes très faible, quelques rares symptômes de bactérioses.

Pomme de terre : gale commune toujours observée, risque de boulage sur les dernières plantations trop tardives.

Laitue : attaque moindre de la pourriture du collet.

Cucurbitacées : pression réduite des mouches des légumes.

– Observations ponctuelles

Rouille blanche sur chou de Chine, gale bactérienne sur tomate, viroses sur pastèque, thrips sur oignons.

– État sanitaire des cultures sous abri

Aleurodes présents sur toutes les parcelles, population de noctuelles en augmentation, oïdium, botrytis et mildiou sont les maladies les plus rencontrées, attaque de cladosporiose en hausse, viroses moins fréquentes, punaise à surveiller, nouveau signalement de symptômes atypiques.

BSV Cultures fruitières – Juillet 2015

Agrumes : mouche des fruits, rester vigilant, malgré la diminution des captures en hiver.

Ananas : privilégier les parcelles saines pour le prélèvement des rejets.

Bananier : cas de CMV (Cucumber Mosaic Virus) détectés dans des bananeraies avec en intercalaire des cucurbitacées.

Fraise : présence de pourriture grise (Botrytis cinerea), maintenir la vigilance dans lutte contre les drosophiles.

Manguier : attaque de cécidomyie et présence de punaises sur les inflorescences.

BSV fruits juillet 2015

 

 

BSV – Cultures fruitières Novembre 2014

>> Télécharger le BSV – cultures fruitières de novembre 2014 <<

Manguier : premières piqûres de mouches des fruits sur variétés sensibles (Lise, José).

Fraisier : avec le retour des chaleurs, risque important de botrytis.

Drosophila suzukii : importants dégâts, continuer la prophylaxie et augmenter le nombre de pièges sur la parcelle.

Ver blanc : les premiers vols ont démarré, participer à la campagne de trempage.

Agrumes : dégâts de thrips sur jeunes fruits en basse altitude.

 

BSV – Cultures maraîchères Juillet 2014

>> Télécharger BSV – cultures maraîchères de juillet 2014 <<

Avec une pluviométrie fortement déficitaire et la baisse de températures, moins de problèmes cryptogamiques sur l’ensemble des cultures maraîchères sont à déplorer.

On note malgré tout une hausse de la pression des ravageurs tels que l’aleurode et surtout le thrips, avec pour conséquence une présence constante de viroses sur de nombreuses cultures.

Cette pression virose reste donc forte, avec du TYLCV régulièrement trouvé sur tomates, aussi bien sous abri qu’en plein champ et surtout de grosses attaques de TSWV sur laitue.

Concernant les maladies cryptogamiques, la situation est encore moins problématique que celle du mois précédent, des attaques de mildiou et de botrytis étant rares, seules des attaques d’oïdium sont parfois signalées, les conditions climatiques étant favorables à son développement.

Nos observateurs ponctuels (techniciens OP, Chambre d’Agriculture et agriculteurs) nous ont signalé quelques autres problèmes phytosanitaires qui seront présentés à la fin de ce BSV, dans la rubrique « observations ponctuelles ».

BSV – Cultures maraicheres Juin 2014

>> Télécharger le BSV – Cultures maraichères de juin 2014 <<

Moins de problèmes phytosanitaires sur l’ensemble des cultures maraîchères. Avec une faible pluviométrie et des températures plus fraîches, la pression cryptogamique est moindre. On note malgré tout une légère hausse de la pression des ravageurs tels que thrips et surtout aleurodes, avec pour conséquence la présence constante de viroses sur de nombreuses cultures. La pression virose reste donc forte, avec du TYLCV régulièrement trouvé sur tomates, aussi bien sous abri qu’en plein champ et quelques viroses sur cucurbitacées (ZYMV).

Concernant les maladies cryptogamiques, la situation est moins problématique que celle du mois précédent, des attaques de mildiou et de botrytis sont plus rarement signalées, mais l’apparition d’oïdium est plus fréquente, les conditions climatiques étant favorables à son développement. Nos observateurs ponctuels (techniciens OP, Chambre d’Agriculture et agriculteurs) nous ont signalé quelques autres problèmes phytosanitaires qui seront présentés à la fin de ce BSV, dans la rubrique observations ponctuelles.

 

BSV – Cultures maraicheres Mai 2014

>> Télécharger le BSV – Cultures maraichères de mai 2014 <<

Avec une pluviométrie proche de la normale et surtout assez régulière, les populations de ravageurs (thrips, aleurodes, mineuses) sont présentes mais n’ont pas explosé.
Par contre, pour l’aleurode vecteur du TYLCV de type non persistant, une faible présence suffit à occasionner des dégâts importants sur les cultures de tomates, aussi bien sous abri qu’en plein champ.
Concernant les maladies cryptogamiques, des problèmes de mildiou et de botrytis ont souvent été signalés sur de  nombreuses cultures, les conditions climatiques étant favorables à leur développement. Les attaques restent toutefois
assez bien contrôlées mais nécessitent un bon suivi des parcelles.
Nos observateurs ponctuels (techniciens OP, Chambre d’Agriculture et agriculteurs) nous ont signalé quelques autres problèmes phytosanitaires qui seront présentés à la fin de ce BSV, dans la rubrique observations ponctuelles.

BSV – Cultures maraîchères Janvier 2014

>> Télécharger le BSV – Cultures maraîchères de janvier 2014 <<

Avec les nombreuses pluies tombées en décembre, et surtout le passage en début d’année du cyclone Bejisa, aucune notation n’a pu être réalisée, les parcelles suivies étant pour certaines partiellement et pour d’autres totalement détruites.
Par conséquent, ce BSV n’abordera pas les rubriques habituelles (stades phénologiques des cultures/état phytosanitaire…), mais seront présentés une comparaison des relevés entre 2012 et 2013 et des conseils à apporter aux cultures suite à des dégâts cycloniques.

 

BSV – Cultures ornementales Décembre 2013

>> Télécharger le BSV – Cultures ornementales de décembre 2013 <<

Chrysanthème : stabilisation des problèmes de Botrytis
Gerbera : attaques de tarsonèmes (Polyphagotarsonemus latus), confusion possible avec thrips et acariens (Tetranychus urticae).

BSV – Cultures maraicheres Juillet 2013

>> Télécharger le BSV – Cultures maraichères de juillet 2013 <<

Peu de problèmes phytosanitaires sur l’ensemble des cultures maraîchères.
Du fait de la mise en place de nombreuses plantations et de l’arrêt des fortes pluies, la production légumière est en hausse avec pour conséquence une chute des cours.
A contrario, il est noté une légère hausse de la pression des ravageurs tels que les aleurodes, les thrips et les tarsonèmes qui s’accompagne d’une pression des viroses un peu plus élevée, notamment sur tomates, sans que la situation soit alarmante.

BSV – Cultures maraicheres Avril 2013

>> Télécharger le BSV – Cultures maraichères d’avril 2013 <<

Un début d’année difficile avec deux systèmes dépressionnaires début et mi janvier qui ont mis à mal la plupart des cultures maraîchères du département. Les hauts de l’île ont été particulièrement touchés.
Il en résulte, outre une baisse de production qui entraîne une flambée des cours de la plupart des légumes, une augmentation des attaques parasitaires, essentiellement diverses pourritures dues au Botrytis et Sclerotinia.
A contrario, il est noté une baisse de la pression des ravageurs tels que les aleurodes et les thrips.L’autre conséquence est la difficulté sur ce premier trimestre de réaliser le suivi des parcelles du réseau qui ont subit ces aléas climatiques, avec destruction, absence de rendement voir de plantation d’où suivi épidémiologique peu pertinent.