Archives du mot-clé Limaces

Note nationale BSV : Limace

Limaces : surveiller, prévenir les risques et privilégier les méthodes de lutte intégrée (territoire métropolitain)

« Certaines espèces de limaces sont particulièrement nuisibles aux productions végétales. Elles provoquent surtout des dégâts aux cultures herbacées. L’importance des infestations est largement influencée par le mode de déplacement, l’intensité de consommation et la densité de population (fécondité), sous l’action de facteurs externes (humidité, température, intensité lumineuse, conditions de sol, source de nourriture). La pluviosité est parfois abondante et persistante lorsque les cultures se trouvent à des stades phénologiques très sensibles et que les limaces sont à leurs pics de population… »

Limaces_Note_nationale_BSV_2014

BSV – Cultures maraîchères Août 2014

>> Télécharger le BSV – cultures maraichères d’août 2014 <<

Forte présence de viroses sur tomate sous abri et de plein champ (TYLCV), ainsi que sur laitue (TSWV).

Également sur Laitue : mouches mineuses, thrips, limaces et pourriture du collet toujours bien présent

Oïdium bien présent sur tomate

Recrudescence de la mouche de la tomate (Neoceratitis cyanescens) et de l’hernie des crucifères (Plasmodiophora brassicae).

BSV – Cultures maraîchères Juillet 2014

>> Télécharger BSV – cultures maraîchères de juillet 2014 <<

Avec une pluviométrie fortement déficitaire et la baisse de températures, moins de problèmes cryptogamiques sur l’ensemble des cultures maraîchères sont à déplorer.

On note malgré tout une hausse de la pression des ravageurs tels que l’aleurode et surtout le thrips, avec pour conséquence une présence constante de viroses sur de nombreuses cultures.

Cette pression virose reste donc forte, avec du TYLCV régulièrement trouvé sur tomates, aussi bien sous abri qu’en plein champ et surtout de grosses attaques de TSWV sur laitue.

Concernant les maladies cryptogamiques, la situation est encore moins problématique que celle du mois précédent, des attaques de mildiou et de botrytis étant rares, seules des attaques d’oïdium sont parfois signalées, les conditions climatiques étant favorables à son développement.

Nos observateurs ponctuels (techniciens OP, Chambre d’Agriculture et agriculteurs) nous ont signalé quelques autres problèmes phytosanitaires qui seront présentés à la fin de ce BSV, dans la rubrique « observations ponctuelles ».

BSV – Cultures maraicheres Mai 2014

>> Télécharger le BSV – Cultures maraichères de mai 2014 <<

Avec une pluviométrie proche de la normale et surtout assez régulière, les populations de ravageurs (thrips, aleurodes, mineuses) sont présentes mais n’ont pas explosé.
Par contre, pour l’aleurode vecteur du TYLCV de type non persistant, une faible présence suffit à occasionner des dégâts importants sur les cultures de tomates, aussi bien sous abri qu’en plein champ.
Concernant les maladies cryptogamiques, des problèmes de mildiou et de botrytis ont souvent été signalés sur de  nombreuses cultures, les conditions climatiques étant favorables à leur développement. Les attaques restent toutefois
assez bien contrôlées mais nécessitent un bon suivi des parcelles.
Nos observateurs ponctuels (techniciens OP, Chambre d’Agriculture et agriculteurs) nous ont signalé quelques autres problèmes phytosanitaires qui seront présentés à la fin de ce BSV, dans la rubrique observations ponctuelles.